Jean-Michel Noirey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article ayant un titre homophone, voir Noiret.
Jean-Michel Noirey
Naissance Corbie Drapeau de la France France
Activité principale Acteur, Peintre, Auteur-compositeur-interprète
Genre musical Blues, chanson française
Instruments Guitare
Labels ICI Label

Jean-Michel Noirey, né à Corbie dans le département de la Somme, est un acteur et chanteur français, également artiste peintre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Michel Noirey est né à Corbie dans la Somme, mais il a passé son enfance à Senlis dans l'Oise, puis à Saint-Quentin dans l'Aisne où il fait ses études[1]. Picard d'origine, il se rend ensuite à Paris où, après une formation au Cours Simon dont il sort avec un premier prix, il commence sa carrière dans les années 1980 d'abord comme comédien de théâtre.

Il mène un parcours atypique. À la fois meneur de troupes à travers l'Eden Théâtre et Les Indomptables, collectifs au sein desquels il met en scène plusieurs pièces, il écrit aussi des spectacles tels que La Saison des blessures, récit sur la guerre de 14-18, texte lu au Petit Théâtre de l'Odéon, et Maurice l'indomptable, créé en scène nationale à Amiens et repris au théâtre Tristan Bernard, à Paris.

On le retrouve aussi au cinéma et à la télévision dans de nombreux rôles.

Parallèlement, dans les années 1990, Jean-Michel Noirey commence sa carrière musicale, notamment grâce à la création de la pièce Maurice l'indomptable où la musique et les chansons tiendront un rôle majeur. Toujours à la recherche de l'identité musicale que lui inspire sa terre natale, Jean-Michel Noirey explore les genres et le métissage musical avec pour fil conducteur le travail sur la mémoire, le souvenir de toutes les nationalités qui ont foulé le sol de la Picardie lors de la Grande Guerre.

En 1990, il rédige la première version du monologue de Maurice l'indomptable (théâtre et musique) et, en 1994, il travaille sur l'écriture musicale et premiers textes de chansons en collaboration avec Nicolas Repac. Dans la deuxième version de Maurice l'indomptable de 1997, les chansons sont incontournables du spectacle et il enregistre le livret de la pièce au studio Label Bleu à Amiens. Il rencontre par la suite l'accordéoniste Philippe Mallard avec lequel il fera 70 représentations de Maurice l'indomptable au théâtre Tristan Bernard (Paris) entre 1999 et 2000, tout en faisant ses premiers concerts en duo lors d'une tournée en région Picardie.

Courant 2001 et 2002, il fait la première partie de Paul Personne et de Tri Yann dans le cadre d'une tournée appelée Tout nu dans le soleil, commencée dans le Nord de la France et qui s'est achevée à La Maroquinerie à Paris. À partir de 2003, il commence l'écriture de l'album Questions de couleurs en collaboration avec Philippe Mallard, qui sort finalement en 2006 à l'occasion du festival de la Sucrerie en Picardie. Pendant toute cette période, il participe à de nombreux concerts au Salmanazar (Épernay), à L'Estive (Foix - Tournée en Ariège), au Café de la danse (Paris) ou Chez Ramulaud (Paris).

En 2007, tout en préparant son futur album, il rencontre et collabore avec le guitariste Acacio Andrade et le réalisateur et compositeur Bertrand Allaume. En 2009, il sort l'album La Vie en boucle, suivi deux ans plus tard de Rouget Braconnier - Matricule 7358.

Par ailleurs, il a choisi la Baie de Somme et plus particulièrement Le Crotoy pour pratiquer la peinture entre deux tournages, et participe à des expositions artistiques collectives[2].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Années 1980
Années 1990
Années 2000
Années 2010

Télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Années 1980
Années 1990
Années 2000

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1998 : Maurice L'Indomptable (MCA Amiens)
  • 2001 : Tout nu dans le soleil
  • 2005 : Question de couleurs
  • 2009 : La Vie en boucle (ICI Label)
  • 2010 : Rouget Braconnier - Matricule 7358 (ICI Label)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « L'été studieux de Jean-Michel Noirey », Le Parisien,
  2. « Jean-Michel Noirey lance une nouvelle expo dimanche », sur lejournaldabbeville.fr, (consulté le 21 mai 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]