Blanka Vlašić

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Blanka Vlasic)
Aller à : navigation, rechercher
Blanka Vlašić Portail athlétisme
Track & Field - Adidas Grand Prix - Icahn Stadium - Blanka Vlasic (20748739195).jpg
Blanka Vlašić lors de l'Adidas Grand Prix de New York en 2015.
Informations
Disciplines Saut en hauteur
Période d'activité 1998 - en activité
Nationalité Drapeau : Croatie Croate
Naissance (32 ans)
Lieu Split
Taille 1,93 m (6 4)
Poids 74 kg (163 lb)
Surnom High jump Queen
Club ASK Split
Entraîneur Joško Vlašić, Bojan Marinovic
Records
Détentrice du record de Croatie du :

Saut en hauteur en plein air : 2,08 m (2009)
Saut en hauteur en salle : 2,06 m (2010)

Co-détentrice du record des championnats des : • Championnats d'Europe : 2,03 m (2010)

Distinctions
• Trophée IAAF de l'athlète de l'année en 2010
• Trophée de l'athlète européen de l'année en 2007 et 2010
Trophée Track and Field de l'athlète de l'année en 2010
Palmarès
Jeux olympiques - 1 -
Championnats du monde 4 2 -
Championnats du monde en salle 2 1 1
Ligue de diamant 2 - 1
Championnats d'Europe 1 - -
Jeux méditerranéens 1 - -

Blanka Vlašić, née le 8 novembre 1983 à Split (Croatie) est une athlète croate, spécialiste du saut en hauteur. Quadruple championne du monde, lors des mondiaux 2007 à Osaka, de 2008 à Valence, de 2009 à Berlin et de 2010 à Doha, elle détient la deuxième performance mondiale de tous les temps avec 2,08 m derrière la Bulgare Stefka Kostadinova seule détentrice du record du monde à 2,09 m. Elle est également vice-championne olympiques lors des Jeux de 2008 de Pékin au cours desquels la Belge Tia Hellebaut remporte le titre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Blanka Vlašić lors du Meeting de New-York en 2015

Elle est la fille d'un ancien décathlonien, Joško, qui détient toujours le record national de sa discipline, et doit son prénom à la ville de Casablanca où son père disputait les Jeux méditerranéens au moment de sa naissance[1]. Après avoir pratiqué le tennis dans sa jeunesse, puis rêvé de devenir une sprinteuse, elle est dirigée vers le saut en hauteur par son père, son premier entraîneur. Celui-ci met toute son énergie dans la carrière de sa fille, lui aménageant un gymnase dédié à sa seule personne[2].

Elle atteint très tôt le niveau international en réalisant 1,80 m dès l'âge de 15 ans, avant d'atteindre 1,93 m.

En 1999, elle participe à la première édition des Championnats du monde d'athlétisme jeunesse, disputés en Pologne à Bydgoszcz, compétition dont elle termine à la huitième place, avec un saut de 1,75 m[3].

L'année suivante, elle est sélectionnée par la Croatie pour participer aux jeux de Sydney. Elle échoue dans sa tentative de se qualifier pour la finale, réalisant 1,92 m lors du concours de qualification. En fin de saison, elle participe aux Championnats du monde junior de Santiago du Chili. Elle réalise 1,91 m, devançant sa première dauphine de 3 cm[4].

La saison 2001 la voit disputer de nombreux concours chez les seniors. Elle remporte ainsi son premier titre senior lors des Jeux méditerranéens 2001 de Tunis[5]. Elle dispute également les Championnats du monde d'athlétisme de 2001 à Edmonton où, avec une performance de 1,94 m, elle termine à la sixième place du concours[6].

La saison suivante débute par une performance de 1,92 m réalisée lors des Championnats d'Europe d'athlétisme en salle de 2002 de Vienne. Lors de la saison estivale, elle conserve son titre mondial junior en réalisant 1,96 m[7]. Lors de cette épreuve, elle fait sa première tentative en concours pour effacer la barre des 2 m[8]. La saison se poursuit par une cinquième place, avec 1,89 m, lors des Championnats d'Europe d'athlétisme de 2002 à Munich[9].

Barre des 2 mètres[modifier | modifier le code]

Elle continue sa progression l'année suivante en franchissant 1,98 m durant la saison hivernale puis terminant à la quatrième place, avec 1,96 m, lors des Championnats du monde d'athlétisme en salle de 2003 à Birmingham[10]. Durant la saison estivale, elle réalise 1,98 m puis 1,99 m lors de sa première victoire dans un meeting Golden League, le Meeting Gaz de France de Paris[11]. Elle atteint ensuite la barre des 2 m lors d'un meeting se déroulant dans la capitale de son pays Zagreb[11], puis franchit 2,01 m lors du Weltklasse Zürich. Lors des Championnats du monde d'athlétisme de 2003 à Paris, elle termine à la septième place de la finale avec 1,95 m dans un concours où la vainqueure, la Sud-Africaine Hestrie Cloete réalise 2,06 m et ses deux suivantes, Marina Kuptsova et Kajsa Bergqvist, 2 m[12].

Elle remporte sa première victoire au niveau mondial avec la médaille de bronze des Championnats du monde d'athlétisme en salle de 2004 à Budapest avec 1,97 m[13]. Durant cette même saison hivernale, elle bat son record personnel en salle en réalisant 1,99 m à Karlsruhe. Durant l'été, elle établit un nouveau record personnel avec 2,03 m, ce qui constitue un nouveau record de Croatie. Malgré une saison perturbée par un mal non identifié, elle participe ensuite à ses deuxièmes jeux olympiques. Lors de la compétition de saut en hauteur, elle ne réalise que 1,89 m, ce qui ne lui donne que la onzième place.

La cause de ces problèmes est enfin identifiée: elle souffre d'une hyperthyroïdie, maladie touchant près d'un tiers des jeunes femmes à Split et qui serait une conséquence des bombardements de la guerre de Croatie[2]. Elle se fait opérer durant la saison 2005, saison où elle ne participe qu'à deux concours, dont les mondiaux 2005 à Helsinki où elle échoue en qualification[11],[14].

Sa saison 2006 débute par une médaille d'argent lors mondiaux en salle disputés à Moscou. Avec 2 m, elle est devancée par la Russe Elena Slesarenko[15]. Elle réalise d'autre part 2,05 m à Banska Bystrica. Sa saison en Golden League est couronnée par une victoire lors du golden Gala de Rome, et elle ajoute une autre victoire en grand prix en remportant le meeting de Zagreb. Le concours du saut en hauteur des Championnats d'Europe de Göteborg est très disputé: quatre athlètes ont réussi à franchir la barre de 2,01 m: Vlašić, la suédoise Kajsa Bergqvist, la bulgare Venelina Veneva et la Belge Tia Hellebaut. Seules ces deux dernières parviennent à franchir la barre suivante de 2,03 m. Vlašić perd la médaille de bronze au profit de la Suédoise au décompte des essais. Sa fin de saison se termine par une sixième place lors de la Finale IAAF.

Premier titre mondial, déception olympique (2007, 2008)[modifier | modifier le code]

Blanka Vlašić après le podium des mondiaux d'Osaka

La saison 2007 débute par une série de podiums obtenus lors des meeting en salle. Elle échoue toutefois à la cinquième place lors des Championnats d'Europe en salle de 2007. Sa saison estivale commence par trois victoires, à Doha, Split et Bydgoszcz avant de terminer deuxième de la première étape de la Golden League 2007 au meeting d'Oslo. À partir de cette date, elle enchaîne les victoires, dont les étapes de Paris et Rome en Golden League. À quelques jours des mondiaux de 2007 à Osaka, elle réalise 2,07 m à Stockholm à deux centimètres du record du monde détenu par la Bulgare Stefka Kostadinova. Seule la Bulgare Lyudmila Andonova a également réalisé cette performance.

Lors des mondiaux, elle réalise 2,05 m ce qui lui procure sa première victoire dans un grand championnat. Lors de ce concours, après avoir passé ses quatre premières barres au premier essai, elle passe 2,00 m au second puis 2,03 m de nouveau au premier essai. Deux autres athlètes sont encore présente à cette hauteur: l'Italienne Antonietta Di Martino et la Russe Anna Chicherova. Elles échouent toutes les deux à 2,05 m, tandis que Vlašić franchit cette barre à son troisième essai[16],[17]. Elle poursuit ensuite sa série de victoires, remportant les trois dernières étapes de la Golden League, Zürich, Bruxelles et Berlin, avant de remporter la Finale IAAF. Durant cette saison estivale, Oslo est sa seule défaite. C'est également la seule compétition « outdoor » où elle n'a pas atteint la barre des 2 m.

La saison 2008 voit de nouveau Vlašić continuer à dominer la discipline. Elle remporte toutes les compétitions en salle auxquelles elle participe, dont les mondiaux en salle disputés à Valence. Sa saison estivale continue sur le même rythme : parmi ses victoires figurent les premières étapes de la golden League, Berlin, Oslo, puis une meilleure performance mondiale avec 2,06 m établie à Istanbul. Avec cette même hauteur, elle remporte la Coupe d'Europe. Elle remporte ensuite les étapes de Rome et Paris.

Elle est la grande favorite des Jeux Olympiques d'été de 2008 de Pékin. Tia Hellebaut et Vlašić réalisent toutes deux 2,05 m mais la Belge remporte le titre olympique car elle a réalisé cette performance au premier essai, ce que n'a pas réalisé la Croate[18]. La série de 34 victoires consécutives de la Croate s'achève lors de la compétition la plus importante de l'année[19]. Elle renoue ensuite avec la victoire en remportant le Weltklasse Zürich mais échoue dans son deuxième objectif de la saison : l'Allemande Ariane Friedrich, en remportant le Memorial van Damme, la prive de la victoire dans la Golden League 2008, ce qui l'empêche de postuler au 1 000 000 dollars que se partagent les vainqueurs de toutes les étapes de la Golden League. Friedrich, Vlašić et Hellebaut réalisent toutes trois 2 m, la vainqueure étant déterminée aux essais[20],[21]. Elle termine ensuite sa saison par une dernière victoire, lors de Finale IAAF[22].

Au sommet de la discipline (2009, 2010)[modifier | modifier le code]

Blanka Vlašić lors des Championnats du monde 2009 à Berlin.

La saison 2009 débute par un nouvel échec: elle termine à la cinquième place des Championnats d'Europe en salle de 2009 avec 1,92 m, l'Allemande Friedrich remportant le concours[23].

Pour le premier meeting « outdoor » de la saison, à Doha, elle renoue avec la victoire, réalisant 2,05 m. Toutefois son début de saison en Golden League est moins dominateur: elle remporte Oslo et Paris, mais échoue à Berlin, face à Friedrich[24], et à Rome, face à Antonietta Di Martino.

Meeting Mémorial Van Damme 2010

Lors des championnats du monde de Berlin, elle est l'une des grande favorite de la hauteur, avec Friedrich qui évolue à domicile. Le duel attendu est l'une des affiches, sous le titre Groß Duell, choisie par les organisateurs pour présenter la compétition. Le duo est rejoint par la Russe Anna Tchitcherova qui prend la tête du concours en réussissant son premier essai à 2,02 m. La Croate la rejoint au deuxième essai alors que l'Allemande, dans un silence religieux, réussit cette hauteur au troisième essai. La Croate prend ensuite l'avantage en réussissant la barre suivante placée à 2,04 m au deuxième essai. La Russe échoue à cette hauteur. Friedrich tente alors son dernier essai à la hauteur de 2,06 m. Elle est proche de réussir l'exploit mais échoue de peu, laissant la Croate devenir pour la seconde fois championne du monde. Vlašić tente alors d'effacer le record du monde en plaçant la barre à 2,10 m mais échoue lors de ses trois tentatives[25].

Le , Blanka Vlašić passe au-dessus d'une barre à 2,08 m lors du meeting de Zagreb battant son record personnel en réalisant la deuxième performance mondiale de tous les temps derrière le record du monde de Stefka Kostadinova[26]. Le , elle gagne la Finale mondiale de l'athlétisme avec 2,04 m, établissant le record des Championnats. Elle échoue dans sa tentative d'établir un nouveau record du monde à 2,10 m même si elle n'a jamais été aussi proche de le battre: elle parvient ainsi à passer le haut du corps sur ses trois tentatives[27].

En début de saison 2010, Blanka Vlašić franchit la barre de 2,06 m à Arnstadt et améliore d'un centimètre son record personnel en salle[28]. Elle participe ensuite aux championnats du monde en salle de Doha et s'impose pour la deuxième fois consécutive (2,00 m) devant l'Espagnole Ruth Beitia(1,98 m). Elle se distingue lors de la saison estivale en remportant la première édition de la Ligue de diamant dans laquelle elle signe sept victoires en sept meetings.

Le à Barcelone, elle devient championne d'Europe alors qu'elle n'était jamais encore montée sur un podium continental. Elle s'impose avec une barre à 2,03 m franchie à son deuxième essai et devance finalement Emma Green et Ariane Friedrich[29]. Ce titre lui vaut d'être sélectionnée dans l'équipe d'Europe lors de la Coupe continentale à Split. Sur ses terres, la Croate domine le concours et égale avec un saut à 2,05 m la meilleure performance mondiale de l'année détenue par Chaunté Howard-Lowe[30] Elle reçoit le titre d'athlète européenne de l'année 2010 ainsi que le trophée IAAF de l'athlète de l'année, succédant au palmarès à l'Américaine Sanya Richards[31].

Préparation pour les Jeux olympiques (2011, 2012)[modifier | modifier le code]

Vlasic lors des Championnats du monde de Daegu en 2011

Sa saison 2011 commence lors du Shanghai Golden Grand Prix puisqu'elle fait l'impasse sur les championnats d'Europe en salle de 2011, elle s'impose alors avec 1,94 m, ratant par trois fois 1,97 m, devançant finalement l'Ukrainienne Vita Styopina qui passa 1,90 m avec succès tout comme l'Ouzbek Nadezhda Dusanova et la Chinoise Zheng Xingjuan[32].

Lors de la seconde étape à Rome, Vlašić s'impose une nouvelle fois avec un centimètre de plus qu'à Shanghai, soit 1,95 m, et devance Levern Spencer et Mélanie Melfort pour obtenir une avance de six points au classement de ligue de diamant 2011.

Aux Championnats du monde de Daegu, Vlašić échoue de peu de réaliser un exploit en étant la première athlète à remporter trois titres mondiaux du saut en hauteur consécutivement. Avec 2,03 m, elle est devancée aux essais par la Russe Anna Chicherova.

En janvier 2012, Blanka subit une intervention chirurgicale au pied gauche. Elle déclare de ce fait forfait pour les championnats du monde en salle se tenant à Istanbul. En avril, elle est réopérée à la suite d'une infection. On la croit alors perdue pour la suite de sa carrière. Elle ne participe pas aux Jeux olympiques de Londres du fait de sa convalescence [33].

Retour à la compétition et nouvelle blessure (2013)[modifier | modifier le code]

Alors proche de mettre un terme à sa carrière, Blanka Vlašić fait son retour à la compétition le 25 mai lors de l'Adidas Grand Prix de New-York qu'elle remporte avec 1,94 m, nouveau record du meeting. Le 6 juin suivant, elle se classe troisième du Golden Gala de Rome avec 1,95 m (SB) derrière les Russes Anna Chicherova et Svetlana Shkolina[34].

Le 21 juin, elle refranchit la barre symbolique des 2 mètres en s'imposant lors du meeting de Bühl en Allemagne. Ses 2,00 m marquent ainsi son meilleur saut depuis sa médaille d'argent des mondiaux de Daegu en 2011.

Au Meeting Areva de Paris, elle se classe à nouveau troisième avec 1,98 m. Anna Chicherova remporte le concours devant Brigetta Barrett puis établit à nouveau cette marque au Meeting Herculis de Monaco. Malheureusement, ses espoirs de participation aux Championnats du monde de Moscou disparaissent lorsqu'elle doit déclarer forfait dû à ses problèmes de cheville. Elle met un terme à sa saison[35].

Gloire puis forfait pour les Championnats d'Europe de Zürich (2014)[modifier | modifier le code]

Blanka Vlašić lors du Meeting Areva de Paris en juillet 2014.

Plusieurs mois après sa blessure qui la poussait vers la fin de sa carrière, Vlašić fait son retour à la compétition le 15 février 2014 à Göteborg. Elle remporte le concours avec 1,90 m, quelques minutes après le record du monde du saut à la perche par le Français Renaud Lavillenie à Donetsk.

Le 25 février, lors du meeting de Prague, elle franchit 2,00 m à sa troisième tentative ce qui la rend très émue. Elle obtient sa qualification pour les championnats du monde en salle de Sopot et réalise par ailleurs la deuxième performance en salle de la saison. Lors des mondiaux en salle, Vlasic est repechée pour la finale avec Nafissatou Thiam, l'heptathlète belge, avec 1,92 m [36]. Le lendemain, elle se classe sixième de la finale en réalisant 1,94 m, avant d'échouer à 1,97 m.

Pour sa première compétition de la saison estivale à Oslo, meeting de la Ligue de Diamant, Vlasic franchit la barre d'1,98 m au troisième essai et termine 2e du concours derrière la Russe Mariya Kuchina qui la devance aux essais.

Blanka Vlašić lors des London Anniversary Games 2014.

Le 5 juillet lors du Meeting Areva de Paris, dans un duel acharné avec Mariya Kuchina, Blanka remporte le concours en effaçant 2,00 m dès sa première tentative tandis que Kuchina maitrise cette barre à son troisième essai. Les deux athlètes échouent à 2,02 m. La troisième place revient à sa compatriote Ana Simic (1,94 m) [37]. Le 20 juillet, elle participe aux Saintsbury Anniversary Games de Londres, les 2 ans des Jeux olympiques d'été de 2012. Elle remporte cette compétition en franchissant 2,00 m avec une bonne marge. Elle devance l'Espagnole Ruth Beitia (1,96 m) et la Suédoise Emma Green-Tregaro[38].

Une semaine avant les championnats d'Europe se tenant à Zurich, Vlasic est contrainte de déclarer forfait en raison d'une inflammation au genou [39]. La semaine suivante, elle fait son retour sur la piste pour la finale de la Diamond League à Zurich et termine quatrième du concours avec 1,93 m. Elle termine 3e du classement général derrière la Russe Kuchina et sa compatriote Ana Simic [40]. Elle clôt sa saison lors du Mémorial Hanžeković de Zagreb où elle remporte le concours avec 1,93 m.

Blessure puis vice-championne du monde à Pékin (2015)[modifier | modifier le code]

L'élan de Vlasic, New York, 2015.

Faisant l'impasse sur la saison en salle, Vlasic fait sa rentrée le 4 juin au meeting de Rome et prend la deuxième place avec 1,97 m, échouant par trois fois à 2,00 m, laissant l'Espagnole Ruth Beitia franchir cette hauteur. Elle termine deuxième du concours mais devance la Polonaise Kamila Lićwinko aux essais. Le 13 juin, à New York, Blanka termine deuxième du concours avec 1,97 m (record du meeting et meilleure performance de la saison égalée) à nouveau derrière Ruth Beitia (1,97 m) [41].

Elle renonce ensuite au meeting Athletissima de Lausanne [42] et au Meeting Herculis de Monaco à la suite d'une des douleurs au tendon d'Achille droit, ayant l'obligation de se soigner pour pouvoir espérer participer aux Championnats du monde de Pékin se tenant fin août.

Incertaine jusque là, Vlasic officialise sa participation aux mondiaux seulement dix jours avant les qualifications. Le 27 août lors des mondiaux, elle passe aisément le cap des qualifications avec 1,92 m. Deux jours plus tard, Blanka devient vice-championne du monde en réalisant 2,01 m, seulement devancée aux essais par la Russe Mariya Kuchina. Il s'agit de sa première médaille en grand championnat depuis l'argent des Championnats du monde de Daegu. Elle donna d'ailleurs lors de ce concours de grandes émotions [43]. Quelques minutes plus tard, au micro de Nelson Monfort, elle expliqua n'avoir aucun regret d'avoir loupé le titre mondial pour un échec à 1,92 m, expliquant qu'elle « n'avait pu sauter que deux fois à l'entrainement depuis la fin du mois de juin et qu'un matin, elle ne pouvait même plus marcher »[44]. Elle met un terme à saison pour soigner son pied.

Elle reçoit en fin d'année l'award « Comeback of the year » décerné par la Fédération croate d'athlétisme.

Objectif principal : les Jeux olympiques de Rio de Janeiro (2016)[modifier | modifier le code]

Blanka se fixe désormais comme objectif les Jeux olympiques d'été se déroulant à Rio de Janeiro en août 2016. Elle déclare cependant ne pas participer aux Championnats du monde en salle de Portland. Elle ouvrira sa saison hivernale le 29 janvier à Split[45] et remporte le meeting en 3 sauts avec des barres à 1,85 / 1,91 et 1,95 effacées à leurs premiers essais. Elle réalise ensuite un saut à 2,00 m qu'elle échoue et décide de ne pas continuer la compétition[46],[47],[48],[49]. Elle devance la Tchèque Michaela Hrubá (1,93 m) et l'Ouzbek Nadiya Dusanova (1,88 m).

Blanka Vlašić lors des Championnats du monde en salle de 2008 à Valence.

Le lendemain, elle déclare mettre un terme à sa saison hivernale après des douleurs au pied, pour ne pas prendre de risque sur une année olympique : « J'espère que tout le monde comprend ma décision de ne pas prendre de risque quand c'est une année olympique. Maintenant, je vais travailler avec mon équipe pour commencer ma préparation et ma réhabilitation pour l'été et les Jeux olympiques de Rio »[50],[51],[52]. Elle a été opérée le 3 février à Turku en Finlande[53],[54].

Engagement personnel et public[modifier | modifier le code]

Blanka Vlasic est membre du club des Champions de la Paix, un collectif de 54 athlètes de haut niveau créé par Peace and Sport, organisation internationale basée à Monaco et œuvrant pour la construction d'une paix durable grâce au sport. Elle est la marraine du Marathon de Milan 2016.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle a entretenu pendant quelques mois en 2010 une relation avec le handballeur français Nikola Karabatic mais ont rompu à cause de la distance qui les séparait.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Lors du meeting de Berlin 2008
Année Compétition Lieu Résultat Marque
1999 Championnats du monde jeunesse Bydgoszcz 8e 1,75 m
2000 Jeux olympiques Sydney 17e 1,92 m
Championnats du monde juniors Santiago 1re 1,91 m
2001 Championnats du monde Edmonton 6e 1,94 m
Jeux méditerranéens Tunis 1re 1,90 m
2002 Championnats du monde juniors Kingston 1re 1,96 m
Championnats d'Europe Munich 5e 1,89 m
2003 Championnats du monde en salle Birmingham 4e 1,96 m
Championnats d'Europe espoirs Bydgoszcz 1re 1,98 m
Championnats du monde Paris 7e 1,95 m
Finale mondiale Monaco 4e 1,96 m
Golden League 3e détails
2004 Championnats du monde en salle Budapest 3e 1,97 m
Jeux olympiques Athènes 11e 1,89 m
2006 Championnats du monde en salle Moscou 2e 2,00 m
Championnats d'Europe Göteborg 4e 2,01 m
Finale mondiale Stuttgart 6e 1,90 m
Golden League 2e détails
2007 Championnats d'Europe en salle Birmingham 4e 1,92 m
Championnats du monde Osaka 1re 2,05 m
Finale mondiale Stuttgart 1re 2,00 m
Golden League 1re détails
2008 Championnats du monde en salle Valence 1re 2,03 m
Jeux olympiques Pékin 2e 2,05 m
Finale mondiale Stuttgart 1re 2,01 m
Golden League 1re détails
2009 Championnats d'Europe en salle Turin 5e 1,92 m
Championnats d'Europe par équipes Banska Bystrica 1re 2,04 m
Championnats du monde Berlin 1re 2,04 m
Finale mondiale Thessalonique 1re 2,04 m
Golden League 1re détails
2010 Championnats du monde en salle Doha 1re 2,00 m
Championnats d'Europe par équipes Belgrade 1re 1,94 m
Championnats d'Europe Barcelone 1re 2,03 m
Coupe continentale Split 1re 2,05 m
Ligue de diamant 1re détails
2011 Championnats du monde Daegu 2e 2,03 m
Ligue de diamant 1re détails
2014 Championnats du monde en salle Sopot 6e 1,94 m
Ligue de diamant 3e détails
2015 Championnats du monde Pékin 2e 2,01 m

Statistiques et performances[modifier | modifier le code]

Blanka aux Championnats d'Europe 2010

Records personnels[modifier | modifier le code]

Blanka Vlašić a franchi la barre des 2 m ou plus 165 fois au cours de sa carrière, dans 106 concours différents. La première fois le 7 juillet 2003 à Zagreb (Drapeau : Croatie) et la dernière fois le 29 août 2015 à Pékin (Drapeau : République populaire de Chine)[55].

Épreuve Performance Lieu Date
En extérieur 2,08 m (NR) Drapeau : Croatie Zagreb 31 août 2009
En salle 2,06 m (NR) Drapeau : Allemagne Arnstadt 6 février 2010

Meilleures performances de l'année[modifier | modifier le code]

Saut en hauteur
Année Marque Date Lieu Rang[56]
2000 1,93 m Drapeau : Croatie Zagreb 30e
2001 1,95 m Drapeau : Croatie Zagreb
2002 1,96 m Drapeau : Jamaïque Kingston 9e
2003 2,01 m Drapeau : Suisse Zurich 4e
2004 2,03 m Drapeau : Slovénie Ljubljana 3e
2005 1,95 m Drapeau : Croatie Zagreb 12e
2006 2,03 m Drapeau : Hongrie Somoskő 3e
2007 2,07 m Drapeau : Suède Stockholm 1re
2008 2,06 m
Drapeau : Turquie Istanbul
Drapeau : Espagne Madrid
1re
2009 2,08 m Drapeau : Croatie Zagreb 1re
2010 2,05 m Drapeau : Croatie Split 1re
2011 2,03 m Drapeau : Corée du Sud Daegu 2e
2012 - - - -
2013 2,00 m Drapeau : Allemagne Bühl 4e
2014 2,00 m

Drapeau : République tchèque Prague
Drapeau : France Paris
Drapeau : Royaume-Uni Londres
2e
2015 2,01 m Drapeau : République populaire de Chine Pékin 2e
2016 1,95 m Drapeau : Croatie Split 6e

Progression[modifier | modifier le code]

En extérieur (premiers franchissements)[57]
Âge Hauteur Lieu Date Compétition
19 2,01 m Drapeau : Suisse Zurich Weltklasse Zurich
20 2,03 m Drapeau : Slovénie Ljubljana
23 2,04 m Drapeau : Qatar Doha Doha Diamond League
2,05 m Drapeau : Espagne Madrid
2,06 m Drapeau : Grèce Thessalonique
2,07 m Drapeau : Suède Stockholm XL Galan
25 2,08 m Drapeau : Croatie Zagreb

Distinction[modifier | modifier le code]

En 2007 et en 2010, elle est nommée Athlète européenne de l'année[58].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Site officiel de Blanka Vlašić, consulté le 8 août 2010
  2. a et b l'Équipe Mag no 1417 du 12 septembre 2009
  3. (en) « 1st iaaf world youth championship in athletics - Official Results - HIGH JUMP - Women - Final », iaaf (consulté le 10 mai 2009)
  4. (en) « 8th iaaf world junior championship in athletics - Official Results - HIGH JUMP - Women - Final », IAAF (consulté le 10 mai 2009)
  5. (en) « Mediterranean Games », gbrathletics.com (consulté le 10 mai 2009)
  6. (en) « Cloete gives South Africa Gold », IAAF (consulté le 14 mai)
  7. (en) « 9th iaaf world junior championship in athletics - Official Results - HIGH JUMP - Women - Final », iaaf (consulté le 10 mai 2009)
  8. (en) « It’s Croatia’s day in Kingston », iaaf (consulté le 10 mai 2009)
  9. (en) « Event Result Database - Results European Championships », european-athletics.org (consulté le 10 mai 2009)
  10. (en) « 9th world indoor championship in athletics », european-athletics.org (consulté le 10 mai 2009)
  11. a, b et c « Focus on Athletes - Blanka Vlasic », sur www.iaaf.org,‎ (consulté le 15 septembre 2009)
  12. (en) « World Championships in Athletics 2003 - Results High Jump W Final », iaaf.org (consulté le 27 mai 2009)
  13. (en) « 10th world indoor championship in athletics », iaaf (consulté le 10 mai 2009)
  14. (en) « Helsinki 2005 : High Jump Women », iaaf.org (consulté le 26 mai 2009)
  15. (en) « 11th world indoor championship in athletics », iaaf (consulté le 10 mai 2009)
  16. (en) « Osaka 2007 : Hight Jump - W Final », IAAF (consulté le 13 mai 2009)
  17. (en) « Beating back the pressure, Vlasic comes of age », IAAF (consulté le 13 mai 2009)
  18. (en) « Beljing 2008 High Jump - W FINAL », iaaf.org (consulté le 26 mai 2009)
  19. « JO-Saut en hauteur: Tia Hellebaut médaillée d'or », dhnet.be (consulté le 12 mai 2009)
  20. (fr) « Tia Hellebaut fait vibrer le public, Vlasic rate le jackpot », rtlinfo.be (consulté le 13 mai 2009)
  21. (en) « Memorial Van Damme 2008 », iaaf.org (consulté le 26 mai 2009)
  22. (en) « IAAF World Athletics Final, Stuttgart 2008 », iaaf.org (consulté le 26 mai 2009)
  23. (en) « Torino 2009, European Athletics Indoor Championships, High Jump Women », sportresult.com (consulté le 10 mai 2009)
  24. (en) « Friedrich Fireworks! 2.06m leap in Berlin - ÅF Golden League REPORT », sur www.iaaf.org,‎ (consulté le 15 septembre 2009)
  25. « La Revanche de Vlasic », sur www.sports.fr,‎ (consulté le 15 septembre 2009)
  26. « 2m08 pour Vlasic ! », sur http://www.eurosport.fr,‎ (consulté le 31 août 2009)
  27. « Vlasic bien sûr ! », sur http://www.eurosport.fr,‎ (consulté le 13 septembre 2009)
  28. (en) « Vlasic improves to 2,06 m in Arnstadt », IAAF, 6 février 2010
  29. european-athletics.org, « Vlašic wins historic gold for Croatia »,‎ (consulté le 16 janvier 2011)
  30. IAAF, « In weekend's most dramatic moment, Vlasic scales 2.05m at home in Split - IAAF / VTB Bank Continental Cup »,‎ (consulté le 16 janvier 2011)
  31. IAAF, « Rudisha and Vlasic are World Athletes of the Year – 2010 World Athletics Gala »,‎ (consulté le 16 janvier 2011)
  32. (en) Mike Rowbottom, « Liu Xiang is back – Shanghai REPORT – Samsung Diamond League », sur www.iaaf.org (consulté le 15 mai 2011)
  33. « Vlasic va être opérée », sur www.eurosport.fr (consulté le 29 janvier 2012)
  34. Meeting de Rome, résultats
  35. Inside Athletics - Interview with Blanka Vlasic
  36. http://www.lequipe.fr/Athletisme/Actualites/Vlasic-en-finale-de-la-hauteur/447166
  37. http://www.lequipe.fr/Athletisme/Actualites/Vlasic-l-emporte-a-2-00m/480380
  38. http://www.lequipe.fr/Athletisme/Actualites/Vlasic-s-impose-a-1-96m/482063
  39. http://www.lequipe.fr/Athletisme/Actualites/Vlasic-forfait/490083
  40. http://www.lequipe.fr/Athletisme/Actualites/Vlasic-de-retour/493236
  41. http://www.lequipe.fr/Athletisme/Actualites/Meeting-de-new-york-le-saut-en-hauteur-pour-ruth-beitia/566468
  42. http://www.lequipe.fr/Athletisme/Actualites/Blanka-vlasic-renonce-a-la-hauteur/572495
  43. http://www.lequipe.fr/Athletisme/Actualites/Championnats-du-monde-maria-kuchina-titree-a-la-hauteur/585920
  44. The silver medal felt like gold to Vlasic
  45. http://www.telegram.hr/sport/blanka-vlasic-nakon-sjajnog-povratka-vjeruje-da-u-olimpijskoj-godini-moze-biti-bolja-nego-prije/
  46. High jump women - results
  47. Jump at 1.95 m
  48. Jump at 2.00 m
  49. Blanka Vlasic de retour en salle avec 1,95 m
  50. Vlasic, forced to miss the remainder of the indoor season
  51. Blanka passing the indoor season
  52. Vlasic 1.95m before stopping the season
  53. Blanka Had Achilles Tendon Surgery
  54. Blanka Vlasic opérée du tendon d'Achille
  55. Statistiques
  56. Classement établi par l'IAAF en fonction des meilleures performances de l'année
  57. (en) Top list High jump all time, site de IAAF, consulté le 1er décembre 2009
  58. (en) « 23-year-old Blanka Vlasic (CRO) wins the Waterford Crystal European Female Athlete of the Year 2007 », european-athletics.org (consulté le 10 mai 2009)