Peace and Sport

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ou une de ses sections doit être recyclé (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Une réorganisation et une clarification du contenu paraissent nécessaires. Discutez des points à améliorer en page de discussion ou précisez les sections à recycler en utilisant {{section à recycler}}.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2015).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Le ton de cet article ou de cette section est trop élogieux, voire hagiographique. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date)

Modifiez l'article pour adopter un ton neutre ou discutez-en.

La forme de cet article ou de cette section n'est pas encyclopédique et ressemble trop à un catalogue de vente, un dépliant publicitaire ou une offre commerciale (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Modifiez l'article pour aider à le transformer en article neutre et encyclopédique ou discutez-en.

Peace and Sport
Logo de l'organisation

Création 2007
Type Organisation Non-Gouvernementale
Domaine Sport et Paix
Siège Monaco
Fondateur et Président Joël Bouzou
Personnes clés Son Altesse Sérénissime le Prince Albert II de Monaco
Site web www.peace-sport.org

Peace and Sport, « L'Organisation pour la Paix par le Sport » est une organisation internationale neutre et indépendante, basée en Principauté de Monaco et placée sous le Haut Patronage de Son Altesse Sérénissime le Prince Albert II de Monaco[1].

Peace and Sport travaille à travers le monde là où les communautés sont séparées les unes des autres avec l'objectif de rétablir des relations pacifiques.Peace and Sport met le sport et ses valeurs structurantes au cœur des projets de développement locaux menés auprès des communautés en crise à travers le monde. Exerçant ses missions dans les zones post-conflictuelles, d’extrême pauvreté ou en rupture de cohésion sociale, Peace and Sport utilise le sport comme un véhicule de tolérance, de respect, de partage et de citoyenneté au service d’une paix durable.

En 2015, le 1er trophée UNFP / Peace and Sport a été attribué à la campagne "Soyons fiers de nos différences" menée en Ligue 1 et Ligue 2 à l'initiative de la Ligue de football professionnel, de l'UCPF et des Panamboyz United[2]. En 2016, le 2nd trophée UNFP / Peace and Sport a été attribué au programme "Chaque jeune à son plus haut"[3] menée par le club amateur de US Pont Sainte Maxence[4].

Actions sur le terrain : Manuel des pratiques adaptées[modifier | modifier le code]

L'Organisation, présente sur 5 continents, accompagne des porteurs de projets locaux (gouvernements, O.N.G, comités nationaux olympiques, fédérations sportives,...). En ce sens, Peace and Sport met gratuitement à disposition de tous un manuel des pratiques adaptées[5],[6]. L'organisation a décidé de structurer ses compétences dans un manuel qui synthétise et regroupe les meilleures pratiques afin d'en faire bénéficier le plus grand nombre. Ce manuel n'est pas scientifique mais pragmatique, opérationnel et adaptées aux réalités des problématiques rencontrées (sur le terrain). Il propose des exercices sportifs mais également des alternatives au manque de matériel dans certaines régions zones du monde. Le manuel propose d'utiliser les éléments issus de votre environnement pour produire du matériel (recyclage, nature,...)

Forum International Peace and Sport[modifier | modifier le code]

Le Forum[modifier | modifier le code]

Depuis sa création, le Forum International Peace and Sport est un événement annuel.[7].

Le Forum[8] s'est imposé comme le rassemblement international majeur permettant un dialogue libre et sans tabou, autour d'un seul objectif : coopérer, mutualiser les compétences et imaginer des initiatives concrètes qui permettront de mettre le sport au service de la paix dans le monde. Il réunit les plus hautes autorités des mondes politique, sportif et économique engagées dans des actions de paix par le sport : gouvernements, Organisations Internationales pour la Paix, représentants de la gouvernance du sport mondial (Comité International Olympique, Fédérations sportives, Comités Nationaux Olympiques), grands champions, partenaires stratégiques et financiers, experts du monde sportif et Organisations Non-Gouvernementales.

Les Awards[modifier | modifier le code]

Inaugurés en 2008, les Peace and Sport Awards[9] mettent en lumière des initiatives sportives[10] et des individus ayant particulièrement contribué à la paix et à la stabilité sociale dans le monde en 2015.

Ces Awards récompensent le savoir-faire de différents types d’acteurs œuvrant pour une paix durable grâce au sport, à travers des initiatives qui ont su mettre en avant les meilleures pratiques de terrain.

Champions de la Paix[modifier | modifier le code]

Les Champions de la Paix sont des athlètes internationaux de haut-niveau qui souhaitent soutenir les communautés les plus défavorisées à travers le sport. Ces sportifs sont réunis au sein du club des Champions de la Paix. Créé par Peace and Sport, il permet aux champions d'avoir une structure d'action et d'expression commune en faveur de projets sportifs au service de la paix et du développement social et humain.

Ces sportifs utilisent leur notoriété, leurs compétences ou/et leurs moyens au service de projets pour le développement de la paix par le sport.

Parmi ces Champions de la Paix, on trouve[11] :

Peace and Sport Watch [modifier | modifier le code]

Le Peace and Sport Watch est une plateforme d'information en ligne qui propose gratuitement des informations accessible, neutre et en relation avec le thème du sport comme outil de la paix. Toutes les semaines, en plus d'informations issues de l'AFP, Peace and Sport propose une opinion rédigée par un acteur du monde de la paix ou du sport. Une opinion est un article où le rédacteur peut librement s'exprimer sur le thème du sport au service de la paix. De nombreux intervenants se sont déjà exprimés tel que :

  • Jason Laird
  • Guo Chuan
  • Beatriz Mejía
  • Michael Pedersen
  • Nevena Vukašinović
  • Grant Jarvie
  • Jeremy Gilley
  • Maria Bobenrieth
  • Joël Bouzou
  • Dr. Alexander Cárdenas
  • Oliver Dudfield
  • Linda K. Fuller
  • James M. Dorsey
  • Eli A. Wolff
  • Mary A. Hums
  • Tegla Loroupe

Le Peace and Sport Watch est exclusivement en anglais.

Programme de levée de fonds : I Move for Peace[modifier | modifier le code]

Peace and Sport est associé au site de crowdfunding spécialisée dans le sport, Fosburit pour son programme de levée de fonds, I Move for Peace. L'objectif de ce programme est de mobiliser la communauté sportive amateur ou semi-professionnelle autour d'enjeux solidaires.

Tout sportif peut décider de donner un côté solidaire à sa participation sportive[16] (trails, marathons, triathlons,...) ; participer à travers son réseau à une levée de fonds qui permettra le financement d'activités terrains dans les zones où se trouve Peace and Sport.

Journée Internationale du Sport au service du Développement et de la Paix[modifier | modifier le code]

Plateforme April6.org[modifier | modifier le code]

Au siège des Nations Unies à New York, le 23 août 2013, l’Assemblée Générale de l’ONU déclare le 6 avril comme la Journée Internationale du Sport au service du Développement et de la Paix[17] (IDSDP : International Day of Sport for Development and Peace) – une décision qui représente une étape historique dans la reconnaissance du pouvoir du sport et son potentiel à avancer vers un changement social positif.

Cette journée, célébrée chaque année par des organisations internationales, nationales ou régionales travaillant dans le domaine du sport ou du développement a mis à l’honneur le rôle que joue le sport dans la société qu'il s'agisse de favoriser l'adoption de modes de vie sains, de mettre le sport à la portée du plus grand nombre ou de le mettre au service du développement dans les zones fragilisées par les conflits, la pauvreté et les inégalités.

Peace and Sport a développé une plateforme[18] d’expression et de promotion des initiatives qui célèbrent le 6 avril.

Campagne #WhiteCard[modifier | modifier le code]

L’opération #WhiteCard[19] met en lumière les acteurs du mouvement de la paix par le sport, et permet à tous ceux qui croient en la capacité du sport à changer le monde de se mobiliser de manière symbolique.

Chacun peut participer. Il suffit pour cela de se prendre en photo, seul ou en groupe, en brandissant un carton blanc, comme le ferait un arbitre sur un terrain de sport. La photo doit ensuite être postée sur Facebook, Twitter ou Instagram avec le hashtag #WhiteCard[20].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Franck Hermann, « Place Royale : S.A.S. Le Prince Albert II a marché pour la Paix », sur www.radio-monaco.com (consulté le 12 mai 2016)
  2. « On a gagné le prix UNFP Peace and Sport 2015 ! :: PanamBoyz United », sur www.panamboyz.fr
  3. Le Courrier picard, « FOOTBALL Hernu et Pont ont fait le buzz sur beIN », sur Le Courrier picard (consulté le 11 mai 2016)
  4. Collectif Sarka-SPIP, « uspontfootball », sur www.uspontfootball.fr (consulté le 11 mai 2016)
  5. Gouvernement Princier de Monaco, « Forum International Peace and Sport - Ateliers des pratiques adaptées / Actualités / Le Sport / Action Gouvernementale / Portail du Gouvernement - Monaco », sur www.gouv.mc (consulté le 11 mai 2016)
  6. MonacoInfo, « Peace and Sport initie les enfants à la pratique adaptée de l’athlétisme »,‎ (consulté le 21 juillet 2016)
  7. Jimmy Boursicot, « A l'appel de Peace and Sport, ils ont marché pour la paix à Monaco », sur www.radio-monaco.com (consulté le 13 mai 2016)
  8. (fr) « FORUM INTERNATIONAL PEACE AND SPORT », sur Sorties Média Presse,‎ (consulté le 12 mai 2016)
  9. « Apply now for the 2016 Peace and Sport Awards », sur aroundtherings.com (consulté le 21 juillet 2016)
  10. (it) « Inter Campus: Massimo Moratti ritira il Peace and Sport Awards », sur Inter-News,‎ (consulté le 12 mai 2016)
  11. (fr) « MONACO / "Danse avec la Paix" élue Image Peace and Sport de l'année 2014 par les 82 Champions de la Paix de Peace and Sport - La lettre économique et politique de PACA », sur La lettre économique et politique de PACA,‎ (consulté le 12 mai 2016)
  12. a, b et c « Peace and Sport célèbre la Journée Internationale des Droits de l’Enfant | Francs Jeux »
  13. « Daniel Elena renforce son engagement avec Peace and Sport sur le Rallye du Var »
  14. « Elky, champion de la paix et du mental »
  15. Fred Jaillet, « Article Les Champions de la Paix Sébastien Loeb et Daniel Elena au Rallye de Monte-Carlo pour Peace and Sport • SebastienLoeb.com - Site officiel de Sébastien Loeb », sur www.sebastienloeb.com
  16. « Peace and Sport Partnership - Luke Tyburski », sur luketyburski.com (consulté le 21 juillet 2016)
  17. « L’Assemblée générale proclame le 6 avril « Journée internationale du sport au service du développement et de la paix » | Couverture des réunions & communiqués de presse », sur www.un.org (consulté le 12 mai 2016)
  18. « Joël Bouzou: Time for transformative actions as April 6 is approaching », sur www.insidethegames.biz (consulté le 12 mai 2016)
  19. « Olympics Features: WOA appeals for Olympians to support #WhiteCard campaign », sur www.sportsfeatures.com (consulté le 21 juillet 2016)
  20. « Peace and Sport en force pour la journée du 6 avril | Francs Jeux », sur www.francsjeux.com (consulté le 12 mai 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]