Peace and Sport

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Peace and Sport, « L'Organisation pour la Paix par le Sport » est une organisation internationale, se décrivant comme neutre et apolitique, basée en Principauté de Monaco, et placée sous le haut patronage du Prince Albert II de Monaco.

Peace and Sport met le sport et ses valeurs structurantes au cœur des projets de développement locaux menés auprès des communautés en crise à travers le monde. Exerçant ses missions dans les zones post-conflictuelles, d’extrême pauvreté ou en rupture de cohésion sociale, Peace and Sport fait du sport un véhicule de tolérance, de respect, de partage et de citoyenneté au service d’une paix durable.

Soutenue par les gouvernements, les instances de la gouvernance du sport mondial, les Organisations Internationales, de grandes entreprises privées internationales et les champions internationaux, Peace and Sport crée des synergies entre les différents acteurs pour mener à bien quatre types d’action :

  • l’organisation d’un forum international annuel,
  • un centre de ressources sur la paix et le sport,
  • des trophées Peace and Sport récompensant les individus et initiatives contribuant à la paix,
  • des projets sur zones, actions concrètes menées dans les différentes régions en crise du monde.

Peace and Sport intervient en Côte d'Ivoire, au Burundi, en République démocratique du Congo en Israël-Palestine, en Colombie, en Haïti et au Timor oriental.

Peace and Sport a été créée par Joël Bouzou, président de l’organisation. Médaillé olympique, champion du Monde de pentathlon moderne, il est Secrétaire Général de Union internationale de pentathlon moderne (UIPM), conseiller auprès du Prince Albert II de Monaco et Président de l'Association Mondiale des Olympiens.

Les ambassadeurs de Peace and Sport sont : Hicham El Guerrouj, HRH Prince Nawaf Faisal Fahd Abdulaziz d’Arabie saoudite, Mario Pescante, Wilfried Lemke, Philip Craven, Mikhail Prokhorov, Adolf Ogi, Adnan Houdrouge, Major General Gianni Gola, Dr. Yang Ho Cho, Alain Leroy, Pál Schmitt et l'Association sportive de Monaco football club.

En 2015, le 1er trophée UNFP / Peace and Sport a été attribué à la campagne "Soyons fiers de nos différences" menée en Ligue 1 et Ligue 2 à l'initiative de la Ligue de football professionnel, de l'UCPF et des Panamboyz United[1].

Actions sur le terrain[modifier | modifier le code]

Côte d'Ivoire[modifier | modifier le code]

Peace and Sport a été présent de 2008 à 2015 en Côte d'Ivoire à travers le programme : "Le Sport, un outil privilégié d’insertion et de socialisation au service de la jeunesse ivoirienne ". 800 enfants et jeunes, en situation difficile (orphelins, déscolarisés), et issus de quartiers défavorisés ont bénéficié de ce programme à travers des sports comme le Judo, le Rugby[2] et l'Athlétisme. Peace and Sport, en s'appuyant sur les acteurs locaux à développer son action autour de points centraux :

  • L’apport d’une expertise technique, un apport financier et matériel au service des acteurs locaux et de leurs projets
  • L’accompagnement des acteurs sur la structuration des actions du programme
  • La construction d’une collaboration durable entre les acteurs de terrain et les fédérations sportives
  • Le renforcement de capacités des directeurs et instructeurs pour un changement durable
  • Le renforcement des capacités de l’Office Ivoirien des Sports Scolaires et Universitaires via la formation de ses administrateurs et professeurs d’EPS en mai 2015 sur le thème des Pratiques Sportives Adaptées

Colombie[modifier | modifier le code]

Présent en Colombie depuis 2009 à travers le programme " Le Sport, un outil privilégié d’insertion et de socialisation au service de la jeunesse colombienne ", Peace and Sport a de nouveau marqué son engagement dans le pays en 2015[3].

Plus de 5000 enfants et jeunes issus de quartiers difficiles ont bénéficié de ce programme.

Peace and Sport s'appuie une nouvelle fois sur des acteurs locaux pour développer son action. En Colombie, six organisations non-gouvernementales gèrent 25 centres de jeunes composés de plus de 50 éducateurs et directeurs de centres, que Peace and Sport a accompagnées dans leurs projets d'éducation, d'insertion et de socialisation par le sport.

France[modifier | modifier le code]

Peace and Sport a mené deux actions sur le territoire français.

Peace on the street[modifier | modifier le code]

En 2014, le programme Peace on the street[4] a bénéficié à plus de 70 enfants et jeunes, âgés de 6 à 17 ans et accueillis au sein des établissements du Centre d’Étude et d’Actions Sociales (CEAS). Le CEAS est implanté dans le quartier nord de Nice[5] (Vallon des Fleurs). Ce quartier est marqué par une forte proportion de familles et de personnes en situation de vulnérabilité, d’isolement et de précarité socio-économique. La population « jeune » de ce quartier évolue également au sein d’un environnement carencé en équipements sportifs et en espaces d’activités encadrées, ce qui génère des situations d’oisiveté et de petite délinquance.

Dans ce cadre le secteur Espace Famille du Centre d’Étude et d’Action Sociales tend à assurer l'animation de la vie sociale locale et l’encadrement de la jeunesse durant les temps extra-scolaires. L'action de Peace and Sport consistait à : un accompagnement et une expertise technique, assuré par un coordinateur de Peace and Sport qui participe à la mise en œuvre des pratiques sportives adaptées auprès des jeunes, au sein de l’Espace Famille du CEAS ; le partage du Manuel des Pratiques Adaptées et de l’expertise de Peace and Sport ; le renforcement de capacités des membres du CEAS, et la mise en place d’ateliers de formation et transmission intergénérationnelle : les adolescents de l’Espace Famille ont à leur tour formé des enfants d’école primaire.

Vivre ensemble par le sport[modifier | modifier le code]

Depuis 2014, Peace and Sport accompagne l'ANRAS[6] (l’Association Nationale de Recherche et d’Action Solidaire) dans le développement et la mise en œuvre d’un programme utilisant le sport comme vecteur d’éducation et d’intégration, mais aussi comme outil de dialogue, de rapprochement et de stabilité sociale à destination de ses publics. Une partie de ce programme s’appuie sur le concept du Manuel des Pratiques sportives Adaptées développé par Peace and Sport et dont le but est de favoriser l’utilisation du sport pour traiter divers enjeux socio-éducatifs. Ce projet est parrainé par Imanol Harinordoquy[7].

Région des Grands Lacs[modifier | modifier le code]

Peace and Sport est présent, depuis 2007 au Burundi, 2010 en République Démocratique du Congo et 2012 au Rwanda. C'est sur la zone frontalière de la plaine de la Rusizi que l'organisation est principalement active ; pour renforcer, grâce au sport, le dialogue interculturel, interethnique et inter-nations entre les jeunes issus du Burundi, du Rwanda et de la République Démocratique du Congo : cette réunification est symbolisée par la co-organisation annuelle des Jeux de l’Amitié dont la 6ème édition[8] [9] se tiendra en août 2015 au Rwanda.

Haïti[modifier | modifier le code]

Entre 2008 et 2014 Peace and Sport était présent à Haïti[10] afin, une nouvelle fois, d'accompagner l'acteur local (ici, le Comité Olympique haïtien) dans le développement de leurs projets d’éducation, d’insertion et de socialisation par le sport. Parrainé par Christian Karembeu, le programme voulait faire oublier le traumatisme du tremblement de terre du 12 janvier 2010, Peace and Sport a travaillé main dans la main avec les acteurs du mouvement sportif (le Comité National et International Olympique) et avec les centres de rescapés hébergeant les survivants du séisme.

Cette collaboration a permis le développement de plusieurs projets utilisant le sport comme un levier d’éducation et d’insertion au service de la jeunesse.

Israël-Palestine[modifier | modifier le code]

Entre 2011 et 2013, Peace and Sport a accompagné le projet de deux Organisations Non-Gouvernementales (Jerusalem Suburb Community Center et Center for Applied Research in Education) sur la zone Israël-Palestine. Peace and Sport a ainsi travaillé avec les Fédérations Sportives Nationales et Internationale d’Échecs et de Tennis de Table ainsi qu’avec deux ONGs pour les aider à développer deux projets utilisant le sport comme un levier d’éducation et d’insertion au service de la jeunesse. Ces deux projets s’intitulent " Chess for Leadership and Creativity " et " Ping Pong Salam " .

Mali[modifier | modifier le code]

C'est en 2014 que Peace and Sport est arrivée au Mali[11]. Dans sa logique d'accompagner l'acteur local, c'est pour un projet du Comité National Olympique et Sportif du Mali que l'organisation a apporté son soutien. Depuis 2012 et la tentative de prise du pays par des groupes armés, le Mali traverse une grave crise politique, économique et sociale. Au Nord du pays, malgré l’intervention militaire internationale, différentes milices armés ont instauré la terreur auprès des populations civiles. Cette longue période d’instabilité entraîne d’importantes répercussions dans la stabilité et le développement du pays, qui est plongé dans un climat de tension sociale intense.

Dans ce climat, la jeunesse est davantage confrontée à un manque d'opportunités d’insertion professionnelle et de risque d’embrigadement. Peace and Sport et les acteurs du mouvement sportif du mali ont développé un programme national utilisant le sport comme outil de promotion et de consolidation de la Paix qui pourra répondre aux attentes et besoins de la jeunesse malienne.

Outre l'expertise technique, l'apport financier, et la formation des éducateurs, plus de 3 tonnes de matériel sportif[12], redistribuées par le Comité National Olympique, ont été envoyées[13].

Timor Oriental[modifier | modifier le code]

De 2008 à 2014 Peace and Sport a accompagné le projet de 8 Organisations Non-Gouvernementales, composées de plus de 30 éducateurs et directeurs de centres, situés dans les quartiers sensibles de la capitale, Dili[14] [15].

Afin d’utiliser le sport comme un levier d’éducation et d’insertion au service de la jeunesse, Peace and Sport a travaillé avec les acteurs du mouvement sportif (le Secrétariat d’Etat à la Jeunesse et au Sport, le Comité National Olympique et les Fédérations Sportives Nationales et Internationale) et avec les ONGs liées au mouvement de la paix.

Cette collaboration a permis le développement de 3 projets : Ping Pong Ba Dame, Badminton Ba Dame et Atletismo Ba Dame (« Ba Dame » signifie « pour la paix » en Tétun, la langue officielle parlée au Timor Oriental). Peter Karlsson, Kaveh Mehrabi et Bertrand Grospellier alias ElkY [16] étaient les parrains du projet.

Champions de la Paix[modifier | modifier le code]

Les Champions de la Paix sont des athlètes internationaux de haut-niveau, toujours en activité ou ayant terminé leur carrière sportive, qui souhaitent soutenir les communautés les plus défavorisées à travers le sport. Ces sportifs sont donc réunis au sein de ce club des Champions de la Paix. Créé par Peace and Sport, il permet aux champions d'avoir une structure d'action et d'expression commune en faveur de projets sportifs au service de la paix et du développement social et humain.

Modèles, héros et véritable sources d'inspiration pour la jeunesse mondiale, ils utilisent leur notoriété, de leurs compétences ou de leurs moyens au service de projets de promotion et de construction de la paix par le sport. Ils participent également à sensibiliser les décideurs politiques et économiques et à changer les mentalités.

Le club des Champions de la Paix est une structure souple où chaque athlète s’investit en fonction de sa disponibilité et de ses envies.

Parmi ces Champions de la Paix, on trouve :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « On a gagné le prix UNFP Peace and Sport 2015 ! :: PanamBoyz United », sur www.panamboyz.fr
  2. « LE RUGBY, COMME OUTIL DE SOCIALISATION ET D'EDUCATION »
  3. « IDRD firmó convenio para promover el deporte y la paz »
  4. « Nice : focus sur l'opération Peace on the street avec Peace and sport »
  5. « Peace and Sport : Ca bouge sur le terrain ! »
  6. « Anras : la paix par le sport »
  7. « Imanol Harinordoquy en visite à Castelnaudary »
  8. « Les Jeux de l’Amitié au Rwanda »
  9. « Le Rwanda accueille les Jeux de l’Amitié de l’Afrique des Grands lacs 2015 »
  10. « Peace and Sport lance une opération de collecte mondiale de matériel de sport »
  11. « Peace and Sport construit la paix par le sport au Mali »
  12. « Peace and Sport en fait des tonnes pour le Mali »
  13. « Peace and sport : un container pour le Mali »
  14. « Badminton Ba Dame Timor Leste »
  15. « Le prince Albert au Timor : le sport au service de la paix »
  16. a et b « Poker caritatif : ElkY au Timor avec l'organisation Peace and Sport »
  17. a, b et c « Peace and Sport célèbre la Journée Internationale des Droits de l’Enfant | Francs Jeux »
  18. « Daniel Elena renforce son engagement avec Peace and Sport sur le Rallye du Var »
  19. « Elky, champion de la paix et du mental »
  20. Fred Jaillet, « Article Les Champions de la Paix Sébastien Loeb et Daniel Elena au Rallye de Monte-Carlo pour Peace and Sport • SebastienLoeb.com - Site officiel de Sébastien Loeb », sur www.sebastienloeb.com

Liens externes[modifier | modifier le code]