Golden Gala

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Golden Gala
Description de l'image Logo Golden Gala.jpg.
Généralités
Sport AthlétismeVoir et modifier les données sur Wikidata
Création 1980
Catégorie Ligue de diamant
Périodicité Annuelle (juin)
Lieu(x) Drapeau : Italie Rome
Site(s) Stade olympique
Site web officiel www.goldengala.it
Crystal Clear app kworldclock.png
Pour la dernière compétition voir :
Golden Gala 2018

Le Golden Gala est un meeting d'athlétisme qui se déroule annuellement au Stade olympique de Rome, en Italie. Il figure depuis 2010 au programme de la Ligue de diamant.

Historique[modifier | modifier le code]

Première édition[modifier | modifier le code]

C'est l'ancien président de l'IAAF, Primo Nebiolo, qui avait eu l'idée de ce meeting en 1980 pour faire se rencontrer les athlètes américains et les athlètes du pacte de Varsovie après le boycott américain lors des Jeux olympiques d'été de 1980 à Moscou. La première édition du Golden Gala attire ainsi 60 000 spectateurs, venus célébrer entre autres les titres olympiques de Pietro Mennea au 200 m et de Sara Simeoni au saut en hauteur.

En 1981 le meeting n'a pas lieu, en raison de la tenue de la 3e Coupe du monde des nations. C'est à cette occasion qu'est ajouté un neuvième couloir. A partir de 1982, l'événement devient annuel[1].

Premiers records du monde[modifier | modifier le code]

L'édition 1983 voit le premier record du monde, établi par le Français Thierry Vigneron au saut à la perche, qui réussit un saut à 5,83 m, soit 1 cm de mieux que les 5,82 m de son compatriote Pierre Quinon. L'année suivante, dans la même discipline, le duel entre Vigneron et Sergueï Bubka se solde par deux records du monde : aux 5,91 m du Français, le Soviétique, privé des Jeux de 1984 pour cause de boycott du Bloc de l'Est, répond quelques minutes plus tard par un saut à 5,94 m.

Les éditions 1985 et 1986 sont aussi les deux premières éditions de la finale du Grand Prix IAAF.

En 1987, le meeting se tient en juillet, un mois avant les championnats du monde qui doivent se dérouler au même endroit. Le Marocain Saïd Aouita se distingue en devenant le premier athlète à passer sous la barre des 13 mn au 5 000 mètres. Il remportera le titre mondial le mois suivant[1]. Par la suite, cette barrière sera franchie de nombreuses fois, de sorte que le stade olympique détient le record du plus grand nombre de performances sous les 13 minutes[2].

Rénovation[modifier | modifier le code]

Entre 1988 et 1990 la compétition se tient successivement à Vérone, Pescara et Bologne, pendant que le stade olympique est rénové en vue de la Coupe du monde de football de 1990. En juillet 1991, le Golden Gala retrouve son lieu habituel, avec une affluence de 41 000 spectateurs. Merlene Ottey y remporte le 100 mètres en 10 s 81 et Stefka Kostadinova, pour son retour, remporte le saut en hauteur là où elle avait établi un record à 2,09 m quatre ans plus tôt. Le Namibien Frank Fredericks entame une série de six victoires consécutives sur 200 mètres, notamment en 1992, où il interrompt la série de victoires de Michael Johnson.

En 1995, le Kényan Moses Kiptanui bat le record du monde du 5 000 mètres que détenait Haile Gebrselassie[1].

Meeting de la Golden League[modifier | modifier le code]

A partir de 1998, et jusqu'en 2009, le Golden Gala fait partie du circuit de la Golden League. Hicham El Guerrouj, qui avait déja remporté le 1 500 mètres l'année précédente, pulvérise le record du monde de la discipline en min 26 s 00, record toujours valable en 2018. En 1999, El Guerrouj bat celui du mile, dans une course où il est poussé dans ses derniers retranchements par Noah Ngeny (min 43 s 16 pour le Marocain contre min 43 s 40 pour le Kényan).

L'édition 2000 est marquée par le record de la Norvégienne Trine Hattestad avec le nouveau modèle de javelot introduit en 1999. En 2008, Yelena Isinbayeva établit l'un de ses nombreux records au saut à la perche, grâce à un saut à 5,03 m[2]

Ligue de diamant[modifier | modifier le code]

Depuis 2010, le Golden Gala est chaque année l'un des 14 meetings de la Ligue de diamant. Depuis 2013 le meeting est dédié à la mémoire de l'ancien champion Pietro Mennea, mort la même année.

Records[modifier | modifier le code]

Records du monde battus[modifier | modifier le code]

Année Athlète Épreuve Performance
1983 Drapeau : France Thierry Vigneron Saut à la perche 5,83 m
1984 Drapeau : France Thierry Vigneron Saut à la perche 5,91 m
Drapeau : URSS Sergueï Bubka 5,94 m
1987 Drapeau : Maroc Said Aouita 5 000 m 12 min 58 s 39
1995 Drapeau : Kenya Moses Kiptanui 5 000 m 12 min 55 s 30
1998 Drapeau : Maroc Hicham El Guerrouj 1 500 m (WR) 3 min 26 s 00
1999 Drapeau : Maroc Hicham El Guerrouj Mile (WR) 3 min 43 s 13
2000 Drapeau : Norvège Trine Hattestad Lancer du javelot 68,22 m
2008 Drapeau : Russie Yelena Isinbayeva Saut à la perche 5,03 m

Records du meeting[modifier | modifier le code]

Hommes[modifier | modifier le code]

Épreuve Performance Athlète Nationalité Date Réf.
100 m 9 s 75 (+0,9 m/s) Justin Gatlin Drapeau des États-Unis États-Unis 4 juin 2015 [3]
200 m 19 s 86 (+0,5 m/s) Walter Dix Drapeau des États-Unis États-Unis 10 juin 2010 [4]
400 m 43 s 62 Jeremy Wariner Drapeau des États-Unis États-Unis 14 juillet 2006
800 m 1 min 42 s 79 Wilson Kipketer Drapeau du Danemark Danemark 7 juillet 1999
1 500 m 3 min 26 s 00 Hicham El Guerrouj Drapeau du Maroc Maroc 14 juillet 1998
Mile 3 min 43 s 13 Hicham El Guerrouj Drapeau du Maroc Maroc 7 juillet 1999
2 000 m 4 min 54 s 02 Vénuste Niyongabo Drapeau du Burundi Burundi 8 juin 1995
3 000 m 7 min 46 s 06 Jack Buckner Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 31 août 1984
5 000 m 12 min 46 s 53 Eliud Kipchoge Drapeau du Kenya Kenya 2 juillet 2004
110 m haies 13 s 01 (+0,8 m/s) Allen Johnson Drapeau des États-Unis États-Unis 7 juillet 1999
400 m haies 47 s 48 Abderrahman Samba Drapeau du Qatar Qatar 31 mai 2018 [5]
3 000 m steeple 7 min 54 s 31 Paul Kipsiele Koech Drapeau du Kenya Kenya 31 mai 2012 [6]
Saut en hauteur 2,41 m Mutaz Essa Barshim Drapeau du Qatar Qatar 5 juin 2014 [7]
Saut à la perche 5,94 m Sergueï Bubka Drapeau de l'URSS Union soviétique 31 août 1984
Saut en longueur 8,61 m (0,0 m/s) Dwight Phillips Drapeau des États-Unis États-Unis 10 juillet 2009 [8]
Triple saut 17,96 m (- 0,4 m/s) Pedro Pablo Pichardo Drapeau de Cuba Cuba 4 juin 2015 [3]
Lancer du poids 21,67 m Ulf Timmermann Drapeau de l'Allemagne de l'Est Allemagne de l'Est 10 septembre 1986
Christian Cantwell Drapeau des États-Unis États-Unis 10 juin 2010 [9]
Lancer du disque 68,78 m Piotr Małachowski Drapeau de la Pologne Pologne 10 juin 2010 [10]
Lancer du marteau 84,88 m Sergey Litvinov Drapeau de l'URSS Union soviétique 10 septembre 1986
Lancer du javelot 90,34 m Andreas Thorkildsen Drapeau de la Norvège Norvège 14 juillet 2006
3 000 m marche 11 min 8 s 76 Giovanni De Benedictis Drapeau de l'Italie Italie 18 juillet 1990
Relais 4 × 100 m 38 s 31 Santa Monica Track Club
Michael Marsh
Leroy Burrell
Floyd Heard
Carl Lewis
Drapeau des États-Unis États-Unis 8 juin 1994
Relais 4 × 400 m 3 min 1 s 76 Nigel Levine
Conrad Williams
Christopher Clark
Jack Green
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 31 mai 2012 [11]

Femmes[modifier | modifier le code]

Épreuve Performance Athlète Nationalité Date Réf.
100 m 10 s 75 (+0,6 m/s) Marion Jones Drapeau des États-Unis États-Unis 14 juillet 1998
10 s 75 (+0,4 m/s) Kerron Stewart Drapeau de la Jamaïque Jamaïque 10 juillet 2009 [12]
200 m 22 s 19 (+0,8 m/s) Marion Jones Drapeau des États-Unis États-Unis 7 juillet 1999
400 m 49 s 17 Marita Koch Drapeau de l'Allemagne Allemagne 10 septembre 1986
800 m 1 min 55 s 69 Pamela Jelimo Drapeau du Kenya Kenya 11 juillet 2008
1 500 m 3 min 56 s 22 Sifan Hassan Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 8 juin 2017
Mile 4 min 21 s 38 Paula Ivan Drapeau de la Roumanie Roumanie 19 juillet 1989
3 000 m 8 min 23 s 96 Olga Yegorova Drapeau de la Russie Russie 29 juin 2001
5 000 m 14 min 12 s 59 Almaz Ayana Drapeau de l'Éthiopie Éthiopie 2 juin 2016 [13]
100 m haies 12 s 39 (+1,5 m/s) Vera Komisova Drapeau de l'URSS Union soviétique 5 août 1980
400 m haies 52 s 82 Lashinda Demus Drapeau des États-Unis États-Unis 10 juin 2010 [14]
3 000 m steeple 9 min 4 s 96 Hyvin Kiyeng Drapeau du Kenya Kenya 31 mai 2018 [15]
Saut en hauteur 2,03 m Yelena Slesarenko Drapeau de la Russie Russie 2 juillet 2004 [16]
Hestrie Cloete Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud 2 juillet 2004 [16]
Blanka Vlašić Drapeau de la Croatie Croatie 10 juin 2010 [17]
Chaunté Howard-Lowe Drapeau des États-Unis États-Unis 10 juin 2010 [17]
Saut à la perche 5,03 m Yelena Isinbayeva Drapeau de la Russie Russie 11 juillet 2008
Saut en longueur 7,23 m (−0,3 m/s) Marion Jones Drapeau des États-Unis États-Unis 14 juillet 1998
Triple saut 15,29 m (+0,3 m/s) Yamilé Aldama Drapeau de Cuba Cuba 11 juillet 2003
Lancer du poids 21,03 m Valerie Adams Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande 31 mai 2012 [18]
Lancer du disque 68,93 m Sandra Perković Drapeau de la Croatie Croatie 31 mai 2018 [19]
Lancer du javelot 68,66 m Barbora Špotáková Drapeau de la République tchèque République tchèque 10 juin 2010 [20]
Relais 4 × 100 m 43 s 64 Nataliya Strohova
Yelizaveta Bryzgina
Olesya Povh
Nataliya Pohrebnyak
Drapeau de l'Ukraine Ukraine 2 juin 2016 [21]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) Diego Sampaolo, « Golden Gala’s Glorious history », sur iaaf.org, (consulté le 17 juin 2018)
  2. a et b (en) « History », sur rome.diamondleague.com (consulté le 17 juin 2018)
  3. a et b (en) Diego Sampaolo, « Pichardo 17,96 and Gatlin 9.75, "golden gladiators" in Rome! », sur rome.diamondleague.com, (consulté le 1er juin 2016)
  4. (en) « 200 Metres Results », www.diamondleague-rome.com, (consulté le 10 juin 2010)
  5. (en) « Records Set », sur rome.diamondleague.com, (consulté le 2 juin 2018)
  6. (it) Giorgio Cimbrico, « 3000 siepi stellari al Golden Gala », sur fidal.it, (consulté le 1er juin 2016)
  7. (en) « High Jump Results », www.diamondleague-rome.com, (consulté le 7 juin 2014)
  8. (en) « Long Jump Results », www.goldengala.it, (consulté le 21 août 2009)
  9. (en) « Shot Put Results », www.diamondleague-rome.com, (consulté le 10 juin 2010)
  10. (en) « Discus Throw Results », www.diamondleague-rome.com, (consulté le 10 juin 2010)
  11. (en) « Action from Rome », sur britishathletics.org.uk, (consulté le 1er juin 2016)
  12. (en) « 100 Metres Results », www.goldengala.it, (consulté le 14 mai 2010)
  13. « Almaz Ayana proche de battre le record du monde du 5000m », sur lequipe.fr, (consulté le 7 juin 2016)
  14. (en) « 400 m hurdles results », www.diamondleague-rome.com, (consulté le 10 juin 2010)
  15. (en) « Records Set », sur rome.diamondleague.com, (consulté le 2 juin 2018)
  16. a et b (en) « Golden Gala 2004 Result Book », www.goldengala.it, (consulté le 21 août 2009)
  17. a et b (en) « High Jump Results », www.diamondleague-rome.com, (consulté le 10 juin 2010)
  18. (en) « Olympics: Adams sends message to rivals », sur odt.co.nz, (consulté le 1er juin 2016)
  19. (en) « Records Set », sur rome.diamondleague.com, (consulté le 2 juin 2018)
  20. (en) « Javelin Throw Results », www.diamondleague-rome.com, (consulté le 10 juin 2010)
  21. (en) « 4x100m Relay Women », sur http://rome.diamondleague.com, (consulté le 8 juin 2016)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :