Banjul

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Icône de paronymie Cet article possède un paronyme ; voir : Banyuls.
Banjul
Image illustrative de l'article Banjul
Administration
Pays Drapeau de la Gambie Gambie
Maire Samba Faal
Démographie
Gentilé Banjulien(ne) [1]
Population 31 356 hab. (2013)
Densité 337 hab./km2
Géographie
Coordonnées 13° 27′ 11″ nord, 16° 34′ 39″ ouest
Superficie 9 300 ha = 93 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Gambie

Voir sur la carte administrative de Gambie
City locator 14.svg
Banjul

Banjul est la capitale de la Gambie et a une population de 34 828 habitants (aire urbaine 523 589) selon le recensement de 2003.

Géographie[modifier | modifier le code]

Banjul vu par le satellite Spot

Elle est située sur l'île Sainte-Marie (île Banjul) sur la rive sud de l'embouchure du fleuve Gambie.

Banjul est au centre de la principale agglomération gambienne et est le centre économique et administratif du pays.

Climat[modifier | modifier le code]

Banjul bénéficie d'un climat tropical humide avec des précipitations annuelles de 1 296 mm.

Relevé météorologique de Banjul
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température moyenne (°C) 23 24 26 25 26 28 27 26 27 27 25 24 25,67
Précipitations (mm) 3 3 0 0 10 58 282 500 310 109 18 3 1 296
Source : BBC Weather Forecast[2]


Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Histoire de la Gambie.
L'Arche 22 à l'entrée de Banjul

En 1816, les Britanniques fondèrent Banjul comme comptoir commercial et base pour la suppression du commerce des esclaves. La ville fut d'abord nommée Bathurst en l'honneur de Henri Bathurst, secrétaire du Colonial Office, et le nom de la ville resta inchangé jusqu'en 1973.

Le 22 juillet 1994, Banjul fut le théâtre d'un coup d'État fomenté par le lieutenant Yahya Jammeh qui resta au pouvoir durant 22 ans. Afin de commémorer cet événement, l'arche 22 fut construite à l'entrée de la ville.

Parmi les curiosités de Banjul, on peut citer le musée national gambien, le marché Albert, le palais présidentiel, la cour de justice de Banjul, deux cathédrales et plusieurs mosquées.

Économie[modifier | modifier le code]

Place de marché à Bathrust (1910)

Le port de Banjul est le principal port d'exportation des denrées produites dans l'ensemble de pays comme les arachides, la cire d'abeille, le bois de palmier, l'huile de palme et les peaux.

L'industrie des matériaux de construction est représentée par la cimenterie Gacem, filiale de la multinationale italienne Italcementi[3].

L'une des principales industries de la ville de Banjul est le tourisme. Les touristes proviennent en général de la Grande-Bretagne.

Transport[modifier | modifier le code]

Aéroport de Banjul

Banjul est reliée à l'Ouest du continent par le bien développé Banjul Serrekunda Highway, qui traverse le pont de Denton, et Bond Street. À l'Est par le ferry Banjul-Barra. Juste à l'extérieur de Banjul à 24 km il y a l'Aéroport international de Banjul qui est l'aéroport le plus proche.

Évêché[modifier | modifier le code]

Jumelage[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :


Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Cormac O'Sullivan, Urban conservation and development : the case of Banjul, the Gambia, University of Edinburgh, 1989 (thèse)