Jacob Kettler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jacob Kettler
Jacob Kettler.gif
Titre de noblesse
Duc
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 71 ans)
JelgavaVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
Jakob von KettlerVoir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Activité
Famille
Kettler (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Mère
Conjoint
Enfants
Frédéric II Casimir Kettler
Alexandre de Courlande (en)
Wladislaus Friedrich von Kettler (d)
Amélie de Courlande
Ferdinand Kettler
Louise Élisabeth de Courlande
Karl Jakob von Kettler (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion

Jacob Kettler duc de Courlande (letton : Jēkabs Ketlers), né le , à Goldingen (aujourd'hui Kuldīga), et mort le à Mitau (aujourd'hui Jelgava), fut duc de Courlande-Sémigalie de 1642 à 1682.

Quatrième souverain de la dynastie Kettler, il fut le plus grand souverain de cet État balte, qu'il porta à son apogée.

Naissance et accession au trône[modifier | modifier le code]

Jacob nait en 1610. Il est le fils de Guillaume Kettler, duc de Courlande de 1587 à 1616, et de Sophie de Prusse (1582-1610), fille du duc Albert Frédéric de Prusse) qui meurt moins d'un mois plus tard.

Son père, qui entretient de mauvaises relations avec la noblesse des barons baltes, est déposé en 1616 et son frère Frédéric Ier Kettler, duc de Sémigalie, réunifie le duché.

À la mort de son oncle, qui n'eut pas d'enfant, en 1642, il devient duc de Courlande-Sémigalie dont il était devenu le régent dès 1638.

Règne[modifier | modifier le code]

Volonté de se doter d'un empire colonial[modifier | modifier le code]

Dès 1638, le duc lance une tentative de coloniser l'île de Tobago, mais il n'y arrive qu'en 1642. Cette colonie est abandonnée en 1650 suite aux massacres des colons par les Amérindiens.

En 1651, une flotte courlandaise installe trois forts sur l'île James, sur une île près de l'actuelle Banjul et à Juffureh, en Gambie. En 1654, Jacob envoie une flotte qui reconquis l'île de Tobago (construction de Jacobstadt) ce qui permet d'exporter des produits tropicaux (cacao, rhum, sucre...) vers la Pologne, la Suède… et offre un débouché aux produits métropolitains comme le bois, la farine, la viande… qui sont exportés vers les colonies.

Cependant cet empire en formation fut victime des appétits de certaines nations européennes, notamment des Provinces-Unies, depuis peu indépendantes, et la chute de la monarchie britannique, en 1649, priva le duché du soutien britannique. Les Hollandais prennent les forts de Gambie en 1659 ainsi que Tobago. Ils refusèrent une fois la guerre polo-suédoise terminée, en 1660, par la victoire de la République des Deux Nations de rendre leurs nouveaux territoires.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il épouse Louise-Charlotte de Brandebourg (1617-1676), fille de Georges-Guillaume Ier de Brandebourg, dont il a 9 enfants dont 7 atteignirent l'âge adulte [1] et [2]:

Liens[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]