Association des Vendéens de Paris et d'Île-de-France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Association des Vendéens de Paris
Logo de l’association
Cadre
Forme juridique Association loi de 1901
But Réunir les personnes originaires de Vendée (département), vivant à Paris et en Île-de-France.
Fondation
Fondation 27 mai 1893
Fondateur René Giret
Origine Paris
Identité
Siège 14e arrondissement de Paris, rue Achille-Luchaire
Membres 500-600
Site web www.vendeensdeparis.fr

L'Association des Vendéens de Paris et d'Île-de-France, dite "Union Fraternelle des Vendéens de Paris" est une association à but non lucratif fondée le 27 mai 1893[1]. Elle est régie par la loi du 1er juillet 1901. Elle a pour but d'entretenir chez ses membres l'amour de la Vendée (département), d'accueillir les Vendéens habitant Paris et la Région Parisienne. Elle s'attache en outre à faciliter aux jeunes Vendéens l'accès à la vie économique et sociale et participe à l'organisation de leurs loisirs[2].

L'association édite un magazine trimestriel[3], Le Vendéen de Paris et d'Île-de-France[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Création[modifier | modifier le code]

Le 5 mars 1893, des Vendéens se réunissent au 111 rue Lafayette (10e arrondissement de Paris) pour créer une Société Amicale et Philanthropique[5], regroupant les personnes originaires de la Vendée (département). Le 27 mai suivant, un arrêté préfectoral autorise la société et approuve ses statuts. Les membres de l'association se réunissent pour un premier banquet le 18 février 1894 au célèbre restaurant gastronomique le Grand Véfour, situé dans la galerie de Beaujolais des jardins du Palais Royal[6].

Le 5 mars 1893, l'association des Vendéens de Paris est créée au 111 rue Lafayette 75010 Paris, sous la présidence de René Giret.

Missions[modifier | modifier le code]

Rôle social et philanthropique[modifier | modifier le code]

L'association a dès le départ une vocation sociale et philanthropique. Elle secourt les vendéens venus à Paris avec l'illusion d'y trouver facilement un emploi et un logement, et se retrouvant isolés et en situation de précarité : "Ayant dépensé toutes leurs économies pour acheter leur billet de chemin de fer - les gens étaient très pauvres alors, il n'y avait pas beaucoup d'argent dans les campagnes, puisque tout fonctionnait suivant le système du troc, par échanges de services ou de marchandises -, beaucoup se retrouvaient complètement démunis une fois débarqués dans la capitale. Pour leur venir en aide, les Vendéens de Paris organisèrent des banquets et des bals, dont le produit servit à secourir les nouveaux arrivants. On les soutenait financièrement le temps qu'ils parviennent à s'en sortir tout seuls, ou on leur payait le billet de retour"[7].

C'est à l'occasion d'une vente caritative de produits vendéens (gâteaux, mogette, jambon et Kamok) organisée par les Vendéens de Paris au profit des prisonniers de guerre en avril 1949 qu'on décide de créer le label Brioche Vendéenne, dans le but d'éviter toute confusion avec la brioche parisienne[8].

En 2010, l'Association des Vendéens de Paris se mobilise pour venir en aide aux victimes de la tempête Xynthia. À cette occasion, elle organise une collecte de fonds auprès de ses membres : plus de 3 000 euros seront ainsi récoltés et remis au Syndicat ostréicole du Payré (réunissant les ostréiculteurs du pays talmondais) le 19 août 2010, au Port de la Guittière[9].

En 2016, l'association devient partenaire du projet "Come in Vendée". Ce projet consiste à réunir des centaines d'entreprises et d'associations pour financer l'inscription au Vendée Globe 2016 du navigateur vendéen Jeff Pelet[10].

Loisirs et culture[modifier | modifier le code]

L'Association des Vendéens de Paris se définit comme une amicale qui a vocation à rassembler ses membres autour de manifestations culturelles ou l'organisation de loisirs.

Paris - La Vendée à vélo[modifier | modifier le code]

En 1903, une partie des adhérents de l'Association des Vendéens de Paris et d'Île-de-France créent la Ligue Amicale des Joyeux Cyclistes de l'Association Fraternelle des Vendéens de Paris (L.A.D.J.C.D.A.F.D.V.P.)[11].

Sortie vélocipédique de l'association des Vendéens de Paris à Arpajon le 4 juin 1905.

En 1909, cinq cyclistes adhérents à l'Association des Vendéens de Paris et d'Île-de-France rallièrent Paris à Fontenay-le-Comte en Vendée[12] chaque coureur effectuait alors le trajet entier, sans relais ni équipe d'assistance.

En 2013, à l'occasion des 120 ans de l'association et sous l'impulsion des adhérents et coorganisateurs Henri Maria et Thierry Chaillou[12], une randonnée cyclotouristique a été organisée du mardi 30 avril 2013 au samedi 4 mai 2013[13]. Le départ fut donné à 7h au pied de la Tour Eiffel et l'arrivée finale sur le remblai des Sables-d'Olonne sur la côte vendéenne[14]. Le trajet de 600 km fut réalisé en cinq étapes : Paris/Étampes, Étampes/Blois, Blois/Saumur, Saumur/Pouzauges, Montournais/Les Sables-d'Olonne. Le parcours s'inspirait de celui qu'empruntaient autrefois les trains de la SNCF pour rallier la ville des Sables-d'Olonne à Paris sans changement en desservant toutes les gares des villes traversées[12]. La dernière étape partait de la commune de Montournais où les cyclistes furent accueillis par la municipalité en présence du conseiller général du canton Jean-Pierre Lemaire[15]. La Fanfare St Louis a joué quelques morceaux avant le départ des cyclistes.

Activités[modifier | modifier le code]

Le ravivage de la flamme de la tombe du Soldat inconnu[modifier | modifier le code]

Depuis 1933, en mémoire à Georges Clemenceau[16], vendéen d'origine et proche de l'association[17],[18], l'Association des Vendéens de Paris participe au ravivage de la flamme de la tombe du Soldat inconnu le 24 novembre de chaque année[19], sous l'arc de triomphe de l'Étoile à Paris.

Le jeu de palets vendéens[modifier | modifier le code]

Le jeu de palets sur plaque de plomb est régulièrement pratiqué par un groupe de jeunes de l'Association des Vendéens de Paris depuis octobre 2012[20],[21] dans un local, le Centre des Provinces Françaises situé dans le 14e arrondissement de Paris[22],[23].

Publications[modifier | modifier le code]

Le Journal des Vendéens de Paris[modifier | modifier le code]

L'association édite un magazine trimestriel[3], Le Vendéen de Paris et d'Île-de-France[4] qui annonce ses événements à Paris et en Vendée (département). La première édition date du 1er décembre 1897, c'était alors une revue mensuelle[24].

Num.jpg

Autres publications[modifier | modifier le code]

L'Association des Vendéens de Paris a publié deux plaquettes pour commémorer des anniversaires :

- La plaquette des 100 ans de l'association (1893-1993), publiée sous la présidence de Gérard Sachot, et qui retrace l'histoire des Vendéens de Paris de sa création jusqu'en 1993.

- La plaquette des 120 ans de l'association (1893-2013), publiée en 2014 sous la présidence de Thierry du Perray, et qui expose les faits marquants de l'association, plus particulièrement ceux qui se sont déroulés de 1993 à 2013.

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des présidents de l'association des Vendéens de Paris[modifier | modifier le code]

Quatorze présidents et deux présidents d'honneur se sont succédé en 120 ans, entre 1893 et 2013[25]. L'association est présidée par trois coprésidents depuis le 22 mars 2014.

Présidents[modifier | modifier le code]

Portrait Nom Début du mandat Fin du mandat Origine Géographique Notes
1 René Giret 5 mars 1893 26 mars 1893 Vouillé-les-Marais Courtier en vins
2 Auguste Papin 26 mars 1893 25 janvier 1896 Fontenay-le-Comte Directeur d'assurances
3 Pierre Grelier 26 janvier 1896 9 janvier 1897 Challans Directeur du Maître Populaire des langues
4 Pierre Cornière 9 janvier 1897 1902 Moutiers-sur-le-Lay Correcteur à l'Imprimerie Nationale
5 Amand chevallereau.jpg Amand Chevallereau 1902 1932 Fontenay-le-Comte Médecin de la Clinique Médicale des Quinze-Vingts, rédacteur en chef de la France Médicale
6 Président de l'association des vendéens de Paris de 1932 à 1954. Pierre Gaudin 1932 1954 Saint-Martin-de-Brem (Brem-sur-Mer) Avocat au Conseil d'État et à la Cour de Cassation
7 Président de l'association des vendéens de Paris de 1954 à 1965. Léon Chanson 1954 1965 L'Oie Ingénieur
8 Président de l'association des vendéens de Paris de 1965 à 1969. Paul Mayeux 1965 1969 Les Sables-d'Olonne
9 Président de l'association des vendéens de Paris de 1969 à 1975. André Burgaud 1969 1975 Talmont-Saint-Hilaire Ingénieur principal à la caisse de retraites SNCF
10 Président de l'association des vendéens de Paris de 1975 à 1981. Alexandre Couzinet 1975 1981 L'Aiguillon-sur-Mer Ingénieur
11 Président de l'association des vendéens de Paris de 1981 à 1984. Daniel Llorca 1981 1984 La Meilleraie-Tillay Comptable dans les assurances
12 Président de l'association des vendéens de Paris de 1984 à 1991. Georges Laroche 1984 1991 Saint-Germain-de-Prinçay Inspecteur Commercial
13 Président de l'association des vendéens de Paris de mars 1991 à 1998. Gérard Sachot mars 1991 1998 Le Boupère Commerçant
14 Président de l'association des vendéens de Paris à partir de 1998. Thierry du Perray 1998 31 décembre 2013[26] Les Sables-d'Olonne Cadre de gestion
15
Coprésidents.JPG
Henri Maria

Thierry Chaillou

Daniel Esnault

22 mars 2014 en cours Montournais

Nesmy

Notre-Dame-de-Monts

Juriste

Officier de l'Armée de terre et Gérant de société

Directeur comptable

Présidents d'honneur[modifier | modifier le code]

Portrait Nom Date de nomination Origine Géographique Notes
1 Louis Guinaudeau 27 mai 1893 Puyravault (Vendée) Président d'honneur à la fondation. Conservateur des hypothèques à Chinon.
2 Georges Clemenceau Georges Clemenceau 1927 Mouilleron-en-Pareds Président d'honneur[27].
3 Thierry DU PERRAY.png Thierry du Perray 7 décembre 2014 Les Sables d'Olonne Élu Président d'honneur par le Conseil d'administration de l'association, en reconnaissance de l'action menée durant ses 15 ans à la présidence.

Sociétaires[modifier | modifier le code]

Nombre d'adhérents[modifier | modifier le code]

L'association croît progressivement et atteint un millier d'adhérents en 1932[28]. En 1993, l'Association des Vendéens de Paris compte plus de 750 adhérents, originaires de 74 communes vendéennes[29].

Personnages publics membres de l'association[modifier | modifier le code]

Dans les années 1990, l'association compte de nombreux parlementaires parmi ses membres. On y retrouve notamment Philippe de Villiers, Jean-Luc Préel, Jacques Oudin (homme politique), Joël Sarlot, Louis Guédon, Louis Moinard ou encore Michel Crucis[30]. Philippe Darniche a également été membre et a participé aux festivités organisées dans le cadre des 110 ans de l'association[31].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Journal La Vendée Républicaine no 2498 p. 38
  2. Statuts de L’Union fraternelle des Vendéens de Paris
  3. a et b Le Vendéen de Paris et d'Île-de-France no 2 p. 3, avril-mai-juin 2014. «Aussi, il a été décidé d’ajouter 4 pages (20 au lieu de 16) au magazine pour une parution maintenant tous les trimestres.»
  4. a et b Exemplaire en ligne du Vendéen de Paris et d'Île-de-France
  5. Revue des 100 ans de l'association des Vendéens de Paris 1893-1993, page 2
  6. Journal des 100 ans de l'Union Fraternelle des Vendéens de Paris 1893-1993, p. 2-3
  7. Nathalie DARGENT, Ces provinciaux qui ont fait Paris, Sélection du Reader's Digest, 2008, p. 75
  8. http://www.association-brioche-vendeenne.fr/index.php/presentation/histoire
  9. http://vendeensdeparis.fr/sites/vendeensdeparis.fr/files/PDF/2010-05.pdf, p. 2, 15.
  10. (fr) « LES VENDÉENS DE PARIS - Come In Vendée », sur Come In Vendée (consulté le 13 mars 2016)
  11. Revue des 100 ans de l'association des Vendéens de Paris 1893-1993, page 6
  12. a, b et c Article Ouest-France du jeudi 09/05/2013 - Pour les 120 ans, les Vendéens de Paris à vélo - Vendée
  13. Article vendeeinfo.net, Des cyclotouristes vendéens au départ de Paris du vendredi 26/04/2013
  14. Reportage de TV Vendée (4:13") - Les rendez-vous sportifs du week-end
  15. Article sur le site officiel Montournais.fr - Montournais - Les Sables d'Olonne à vélo
  16. Article vendeeinfo.net, Dominique SOUCHET ranime la flamme de l'Arc de Triomphe
  17. Journal L'Express du Midi no 13.378 du jeudi 14/11/1929, page 1
  18. Journal de Genève no 311 du dimanche 13/11/1927, page 3
  19. « L’Arc de triomphe aux couleurs de la Vendée », sur myReplay (consulté le 14 janvier 2016)
  20. Article sur le site du Comité Départemental de Vendée et Régional Pays de la Loire du Sport en Milieu Rural - Un an de palet vendéen à Paris !
  21. Article sur le site de la Fédération Nationale du Sport en Milieu Rural (FNSMR) - Le Palet Vendéen à Paris
  22. Article sur le site du Comité départemental du Sport en Milieu Rural de Vendée (FNSMR) du 4 février 2013 - Du palet à Paris
  23. Article sur le site du Comité départemental du Sport en Milieu Rural de Vendée (FNSMR) du 1er avril 2013 - on joue aussi aux palets à Paris
  24. Bibliothèque nationale de France Le Vendéen de Paris
  25. Revue des 100 ans de l'association des Vendéens de Paris 1893-1993, page 22,23
  26. Le Vendéen de Paris et d'Île-de-France no 6 p. 2, novembre-décembre 2013. «Le dernier mot du Président : Après 15 ans à la tête de l'U.F.V.P., Thierry du Perray quitte sa présidence[...] Thierry du Perray, Président de l’Union Fraternelle des Vendéens de Paris (1998- 2013)»
  27. Journal L'Express du Midi no 13.376 du mardi 12/11/1929, page 1
  28. Journal La Vendée Républicaine no 2494 p. 22
  29. Union Fraternelle des Vendéens de Paris, Annuaire des adhérents en 1993.
  30. Union Fraternelle des Vendéens de Paris, Annuaire des adhérents 1993.
  31. http://service.vdp.free.fr/lettre/lalettreexpress28.htm