Résidence de tourisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Appart'hotel)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne pas confondre avec Village de vacances
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article n’est pas rédigé dans un style encyclopédique (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Vous pouvez améliorer sa rédaction !

image illustrant le tourisme
Cet article est une ébauche concernant le tourisme.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Une résidence de tourisme, qui peut également porter les noms de résidence hôtelière, résidence de vacances, village résidentiel de tourisme, ou encore « appart'hotel », est un type d'hébergement touristique, dont la taille peut être variable. Il s'agit d'un logement « prêt-à-vivre » à louer par une clientèle touristique tant de loisirs que d'affaires.

Description[modifier | modifier le code]

L'appellation « Résidence » peut laisser sous-entendre que cet établissement de vacances est organisé en un bâtiment composé de plusieurs logements, mais il peut être composé de plusieurs bâtiments ou de logements individualisés répartis en village on parle alors de villages résidentiels de tourisme . Ces résidences peuvent appartenir à l'ensemble des propriétaires de chaque logement sous forme de copropriété.

Au Québec, les « résidences de tourisme » forment une catégorie d'établissements d'hébergement touristique où est offert de l'hébergement en appartements, maisons ou chalets meublés, incluant un service d'auto cuisine.

Les promoteurs de projets de résidence de tourisme proposent aux particuliers d’acquérir un ou plusieurs logements dans leur résidence, le particulier a s'il le souhaite la possibilité de l'utiliser en résidence secondaire ou/et de le confier à l'agence immobilière du promoteur pour le mettre en location et le rentabiliser.

Prestations et équipement[modifier | modifier le code]

Les résidences de tourisme peuvent être confondues avec les villages de vacances ou encore les hôtels. En France, l'INSEE précise que les services obtenus dans l'hôtellerie sont plus nombreux et variés que ceux rencontrés dans ce type d'hébergement[1]. Par ailleurs, les lieux ainsi loués doivent contenir un espace cuisine ou d'une kitchenette et de sanitaire privé[1].

Le nom commercial "Appart'hôtel" — que l'on trouve sous les graphie apparthôtel ou appart-hôtel — est un mot-valise composé des mots « appartement » et « hôtel ». Il est fréquemment associé à des enseignes de résidences de tourisme.

La résidence de tourisme peut combiner le confort d’un appartement ou d'une maisonnette avec les services d’un hôtel telles que:

  • La fourniture de draps (comprise, en location ou vente) ou les « lits fait à l'arrivée »
  • La fourniture de linge de maison (compris, en location ou vente)
  • Le ménage ou le kit pour le ménage
  • Les repas (en pension ou demi-pension)

Ces prestations peuvent être comprises ou optionnelles.

Certains établissements offrent des salles de séminaires, piscines, bars, espaces lecture, laverie, centre de remise en forme, etc.

Les appartements prêts-à-vivre sont équipés d’une partie cuisine ou kitchenette, d’une salle de bain, et de couchages. En fonction de leur classement ils peuvent être équipés de télévision avec satellite ou câble, de connexion Wi-Fi, de lave-vaisselle ou une machine à laver…

Classements[modifier | modifier le code]

Selon les pays elles peuvent obtenir des autorités d'État un classement, généralement en étoiles.

En l'absence de législation dans certains pays et de standardisation internationale, certains organismes ont créé leur propre système de classement (épis, clé vacance, Lutins, Tridents…)

Exemples internationaux[modifier | modifier le code]

En France[modifier | modifier le code]

La signalétique des résidences de tourisme en France
La signalétique des résidences de tourisme en France.

En France, une résidence de tourisme est un « établissement commercial d'hébergement classé, faisant l'objet d'une exploitation permanente ou saisonnière », mais où les occupants ne peuvent élire domicile, et possédant « un minimum d'équipement et et de services communs », la structure étant gérée soit par une personne physique, soit une personne morale[1],[2].

Le pays possédait, en 2007, 1 487 résidences (soit 120 737 logements pour une capacité de 513 120 lits), dont 57 % classées[3]. Le Syndicat national des résidences de tourisme (SNRT) réunissait 55 % d'entre elles[3]. 10 % se trouvent en milieu urbain, 38 % en secteur de montagne et 44 % sur le littoral[3]. 11 millions de touristes ont opté pour ce type d'hébergement et 26 % d'entre eux étaient originaires d'un autre pays[3].
En 2013, selon l'agence Atout France, le nombre de résidences classées est de 1197[4].

Quelques enseignes de résidences de tourisme que l'on retrouve sur le marché français : Terres de France ; Belambra Clubs ; Center Parcs ; Club Méditerranée ; Groupe Lagrange ; Madame vacances ; Odalys Vacances ; Pierre & Vacances ou encore Adagio City.

Les résidences de tourisme peuvent faire l'objet d'un classement avec des indices allant de 1 à 5 étoiles, selon le code du tourisme (Tableau de classement des résidences de tourisme[5]).

Au Canada[modifier | modifier le code]

Les résidences de tourisme au Québec sont définis comme des structures d'accueil offrant « l'hébergement en appartements, maisons ou chalets meublés, incluant un service d'auto cuisine »[6]. La Loi sur les établissements d'hébergement touristique oblige chaque propriétaire d'avoir une attestation de classification pour son établissement[7]. Ainsi, la classification pour ce type d'hébergements se décline de 1 à 5 étoiles[8],[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Résidence de tourisme », sur le site de l'INSEE (consulté le 26 septembre 2015).
  2. Définition officielle du Ministère français du Tourisme, extrait du Décret n°2010-759 du 6 juillet 2010, sur le site legifrance.gouv.fr.
  3. a, b, c et d Catherine Sabbah, « Avantages et limites de la résidence de tourisme », Le Monde,‎ .
  4. Base de données Open data "Résidences de tourisme classées en France", qui liste les résidences de tourisme classées comprenant les données publiques mentionnées à l'article 5 de l'arrêté du 4 juin 2010 fixant les normes et la procédure de classement des résidences de tourisme, sur le site data.gouv.fr, publié le 4 septembre 2014.
  5. Tableau de classement des résidences de tourisme, selon l'arrêté du 4 juin 2010 fixant les normes et la procédure de classement des résidences de tourisme, publié par le site Atout France (consulté le ).
  6. Règlement sur les établissements d'hébergement touristique, Section II - Catégories d'établissements d'hébergement touristique, 7. Les catégories d'établissements d'hébergement touristique, Article 2, sur le site publicationsduquebec.gouv.qc.ca.
  7. Loi sur les établissements d'hébergement touristiques, Section II - Attestation de classification, Paragraphe 1, Article 6, sur le site publicationsduquebec.gouv.qc.ca.
  8. Classification des établissements d'hébergement touristique, sur le site tourisme.gouv.qc.ca (Dernière mise à jour : le 3 juin 2014).
  9. [PDF] Critères d'évaluation des résidences de tourisme, sur le site citq.qc.ca.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]