Odalys Vacances

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Groupe Odalys
logo de Odalys Vacances
Logotype groupe

Création 1998[1]
Fondateurs Francois Mariette[1]
Personnages clés Eric Duval, actionnaire majoritaire
Slogan Des moments ensemble qu'on oublie pas
Siège social Aix en Provence
Drapeau de France France
Direction Laurent Dusollier, directeur général
Actionnaires Groupe Duval
Activité Tourisme
Produits Résidences de tourisme
Société mère Groupe Duval
Effectif 1153
Site web http://www.odalys-vacances.com/

Odalys Vacances est une entreprise touristique française, créée en 1998, qui gère des hôtels, résidences de tourisme et parcs résidentiels de loisirs appartenant à des investisseurs privés et institutionnels ou des collectivités lui ayant confié, par bail commercial ou par mandat, la gestion de leur patrimoine immobilier. Elle est dirigée par l'entrepreneur breton Éric Duval.

La société a réalisé un chiffre d’affaires de 242,5 millions d’euros en 2017.

Historique[modifier | modifier le code]

Au fur et à mesure de son développement, le groupe Odalys s'est structuré autour de l'exploitation des biens immobiliers (appartements, studios…), de la commercialisation des séjours et de l'administration de biens. Odalys Vacances est créé en 1998[2]. En 1999, l'entreprise met en gestion sous forme de bail commercial les dix premières résidences conçues par Odalys Vacances, en association avec des promoteurs régionaux. Le groupe Duval acquiert 75 % du capital d’Odalys Vacances en 2001 et reprend en gestion les résidences de tourisme SIH.

La société Vitalys (rebaptisée Odalys plein air) est créée en 2002. Elle est spécialisée dans la gestion de parcs résidentiels de loisirs dont la commercialisation est assurée par Odalys Vacances. L'entreprise acquiert 250 appartements gérés par Snow Tignes à Tignes en 2004. Trois ans plus tard, le groupe Odalys acquiert 3 000 lits en reprenant trois résidences du groupe Open à Antibes-Juan les Pins, Golfe-Juan et Saint-Aygulf. En 2008, il prend 40 % du capital de Vacances Bleues[3] et signe un partenariat commercial sur la France avec FRAM.

En 2009, le groupe Odalys ouvre son premier appart'hôtel Odalys City à Lyon et rachète la société Acacia Locations Saisonnières. En 2010, le groupe Odalys compte 100 000 lits en gestion avec les propriétaires (Odalys Patrimoine)[réf. nécessaire]. Un an plus tard, le groupe Odalys fait un chiffre d'affaires de 200 millions d'euros et rachète 51 % de l'agence en ligne Voyages Loisirs[réf. souhaitée]. Il diversifie son activité avec les appart'hôtels et les résidences étudiantes[4],[5]. Il ouvre ses 2 premières résidences étudiantes en 2013.

En 2014, le groupe Duval investit 25 millions d'euros[6], puis deux ans plus tard, il cède 35 % du capital à des investisseurs chinois (groupe Hywin)[7]. En 2018, Odalys Vacances est devenu, derrière Groupe Pierre & Vacances-Center Parcs, le numéro 2 français de l'hébergement touristique[8]. La location à la montagne représente un tiers du chiffre d’affaires du groupe Odalys[9].

Critiques[modifier | modifier le code]

Odalys a recours aux fonds de concours : pour aider le démarrage des résidences le promoteur reverse une « subvention » au futur gestionnaire de la résidence. Cette subvention est finalement répercutée sur le prix de vente des appartements aux futurs co-propriétaires de la résidence[10]. Entre 2013 et 2015, Odalys a eu beaucoup de difficultés pour payer dans les temps les propriétaires des biens mis en location par Odalys[11].

Données chiffrées[modifier | modifier le code]

Odalys gère et commercialise 400 résidences, résidences clubs, résidences Prestige, appart'hôtels de centre-ville, hôtels et parcs résidentiels de loisirs (mobil-homes) en Corse, en Espagne, en Sardaigne, en Italie, au Portugal et en Croatie. La société emploie 1 153 collaborateurs équivalents temps plein et a accueilli, en 2017, plus de 2 millions de clients. La société gère en tout 128 000 lits[12],[8].

Identité visuelle (logos)[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b CESAR Nicolas, « Odalys résiste à la crise », sur la-croix.com, (consulté le 7 novembre 2014).
  2. Bernard Moulin, « Odalys se déploie tous azimuts et vise aussi les voyageurs d'affaires », TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  3. « Odalys rachète 40 % de Vacances Bleues », sur latribune.fr, (consulté le 7 novembre 2014)
  4. Alexandre Léoty, Odalys Vacances. Le groupe aixois joue la carte de la diversification, Le journal des entreprises Édition Provence-Côte d'Azur,
  5. « Odalys a passé la barre des 200 millions d'euros de revenus - Les Echos », sur www.lesechos.fr (consulté le 21 août 2018)
  6. « Odalys n'est plus à vendre, Financière Duval va réinjecter 25 millions d'euros » (consulté le 1er août 2016)
  7. lefigaro.fr, « Odalys ouvre son capital à la Chine » (consulté le 1er août 2016)
  8. a et b Christophe Palierse, « A 20 ans, Odalys se sent pousser des ailes », sur lesechos.fr, .
  9. Odalys se met en quatre, Le Républicain Lorrain,
  10. « Le « fonds de concours », ou comment tromper l’investisseur sur ses revenus futurs », (consulté le 1er août 2016)
  11. « Retards de loyers : la galère des propriétaires en résidence de tourisme Odalys » (consulté le 8 août 2016)
  12. « Odalys a passé la barre des 200 millions d'euros de revenus », sur Lesechos.fr, (consulté le 26 août 2014)