Île-hôtel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vue de Fonimagoodhoo aux Maldives avec les installations hôtelières du Reethi Beach Resort.

Une île-hôtel, en anglais tourist resort island, est un complexe hôtelier situé sur une île. On trouve plusieurs concepts d'îles-hôtel mais le terme signifie plus particulièrement qu'une île n'abrite rien d’autre qu'un hôtel.

Ces îles se trouvent souvent sous les tropiques et les hôtels présents sont généralement haut de gamme, parmi les plus luxueux du monde. Ils proposent un bon nombre d'activités à la fois nautiques et terrestres. Ce concept d'hôtel est très commun aux Maldives (comme le Four Seasons à Landaa Giraavaru ou le Constance Halaveli Resort à Halaveli), ou encore aux Seychelles.

Si l'installation de ce genre d'équipement peut être extrêmement destructeur pour l'environnement (creusement du récif, déchargement d'eaux usées, ensablement...)[1], à long terme ils peuvent aussi constituer un refuge pour les espèces très braconnées, les hôtels disposant d'un service de sécurité qu'aucune aire marine protégée n'est en mesure de s'offrir[2].


L'île-hôtel de Landaa Giraavaru (Maldives, atoll de Baa).

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Domroes, M., « Conceptualising State-Controlled Resort Islands for an Environment-Friendly Development of Tourism: The Maldivian Experience », Singapore Journal of Tropical Geography, vol. 22,‎ , p. 122–137 (DOI 10.1111/1467-9493.00098, lire en ligne).
  2. (en) Charlotte Moritz, Frédéric Ducarme, Michael J. Sweet, Michel D. Fox, Brian Zgliczynski, Nizam Ibrahim, Ahmed Basheer, Kathryn Furby, Zachary Caldwell, Chiara Pisapia, Gabriel Grimsditch et Ameer Abdulla, « The “resort effect”: Can tourist islands act as refuges for coral reef species? », Diversity and Distributions,‎ (DOI 10.1111/ddi.12627, lire en ligne)