Abou Rawash

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arabic albayancalligraphy.svg Cette page contient des caractères arabes. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Abou Rawash
Site d'Égypte antique
Image illustrative de l'article Abou Rawash
Ruine de la pyramide de Djédefrê.
Localisation
Coordonnées 30° 02′ 00″ nord, 31° 04′ 00″ est

Géolocalisation sur la carte : Égypte

(Voir situation sur carte : Égypte)
City locator 4.svg
Abou Rawash

Abou Rawash (ou Abou Roash) أبو رواش est un site de l'Égypte antique situé à huit kilomètres au nord du Caire et occupé à deux périodes ; l'une datée de l'Ancien Empire, l'autre de l'époque romaine.

Le site abrite :

Les premières fouilles archéologiques sont conduites en 1901 par Émile Gaston Chassinat, directeur de l'institut français d'archéologie orientale du Caire (IFAO)[1]. Des travaux archéologiques récents[2] menés par Michel Valloggia et entrepris par l'université de Genève (Suisse), l'IFAO et le Conseil suprême des Antiquités égyptiennes ont également mis au jour une nécropole de la IVe dynastie contemporaine de l'édification de la pyramide de Djédefrê et qui contient les mastabas de certains membres de la famille royale ainsi que ceux des dignitaires du règne éclairant davantage encore l'histoire de cette dynastie.

Pyramide de Djédefrê[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Pyramide de Djédefrê.
Vue de l'aménagement souterrain de la pyramide de Rêdjédef

C'est sur un rocher calcaire escarpé dominant les terres cultivés du delta du Nil, que le pharaon Djédefrê[3] (IVe dynastie) choisi d'ériger sa pyramide. Cette pyramide, connue sous le nom de el Ka'a, est la plus septentrionale de toutes les pyramides égyptiennes ayant subsisté jusqu'à nos jours. Plusieurs raisons sont avancées pour expliquer le choix de ce site :

  • la volonté de marquer son attachement à la IIIe dynastie, dont une nécropole était déjà présente sur le site ;
  • la volonté de profiter de la situation dominante du plateau d'Abou Rawash pour dépasser la hauteur absolue de la pyramide de son prédécesseur, Khéops, avec une pyramide de 68 m (pour une hauteur absolue de 256 m contre 206,7 m pour celle de Khéops).

Pyramide[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Pyramide n°1 de Lepsius.

À deux kilomètres à l'est de la pyramide de Djédefrê se trouvent les ruines d'une pyramide anonyme en brique crue (dont les proportions devaient être colossale) construite sur un noyau rocheux abritant la crypte.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Maurizio Damiano-Appia, L'Égypte - Dictionnaire encyclopédique de l'ancienne Égypte et des civilisations nubiennes, édition Gründ (ISBN 978-2-7000-2143-1), « Abou Gorâb »
  • Michel Valloggia, Le complexe funéraire royal de Rêdjedef à Abou Rawash, vol. 1 Étude Historique et Architecturale, IFAO, (lire en ligne)

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Egyptian Art in the Age of the Pyramids, Metropolitan Museum of Art, , p. 135
  2. 1995-2007, paru en 2011
  3. Nom écrit en hiéroglyphes Rêdjédef par antéposition honorifique.

Sur les autres projets Wikimedia :