Atfieh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Atfieh
Ville d'Égypte antique
Noms
Nom égyptien ancien pr-nb.t-tp-jḥw
Nom grec Aphroditopolis
Administration
Pays Drapeau de l'Égypte Égypte
Région Haute-Égypte
Nome 22e : Nome du Couteau (mdnjt)
Géographie
Coordonnées 29° 23′ 59″ nord, 31° 15′ 00″ est
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Égypte

Voir la carte administrative d'Égypte
City locator 14.svg
Atfieh

Géolocalisation sur la carte : Égypte

Voir la carte topographique d'Égypte
City locator 14.svg
Atfieh

Atfieh (arabe : Atfih, أطفيح) est situé dans la basse vallée d'Al-Minya à environ deux kilomètres, sur la rive droite à l'est du Nil au sud de Memphis. Ce chef-lieu provincial de 106 300 habitants (en 2001) appartient au gouvernorat d'Al Jizah (capitale, Gizeh) qui entoure celui du Fayoum.

Le nom égyptien est Per-nebet tep-ihou (pr-nb.t-tp-jḥw), signifiant « domaine de la maîtresse, première des vaches », se référant à Hathor. Cela est devenu Petpeh en copte. La cité antique est également connue sous le nom gréco-romain d'Aphroditopolis (22e nome de Haute-Égypte). Hérodote (II, 41) la mentionne sous le nom d'Atarbéchis.

Hathor y était adorée sous la forme d'Hésat, la vache sacrée céleste.

Parmi les monuments découverts à Atfieh, il y a une nécropole d'animaux, des sépultures familiales gréco-romaines ainsi que des sépultures de vaches dans de gigantesques tombeaux en calcaire. Un bloc de basalte a été trouvé[1] près de l'église « Deir el-Rosel ». Cette pierre était le linteau d'une porte de temple. Le relief renferme une double scène montrant Ramsès II faisant une offrande à la déesse Hathor.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Charlène Cassier, Mission égypto-française d'Aftih chercheur associé UMR 5140-Archéologie des sociétés méditerranéennes, Égypte, une nécropole pour vaches sacrées à Atfih, dans Archéologia, no 578, juillet-août 2019, p. 60-63.
  • Ch. Cassier, Fouilles d'Atfih au début du XXe siècle, 2011, ENIM 4, p. 273-290.
  • Ch. Cassier, La vache Hésat : une femelle parmi les animaux sacrés uniques ?, 2015, dans M. Massiera, B. Mathieu, Fr. Rouffet (dir) Apprivoiser le sauvage/Taming the Wild, CENIM 11, Montpellier, p. 49-65.
  • Ch. Cassier, « Persistance des lieux de culte à Atfih. Vers une carte archéologique des antiques espaces cultuels », dans Cassier Ch. (dir), Géographie et archéologie de la religion égyptienne. Espaces cultuels, pratiques locales, CENIM 17, Montpellier, p. 49-67.
  • Wilhelm Spiegelberg, 1906, Ein Denkstein auf den Tod einer heiligen Isiskuh, ZÄS 43, p. 129-135.
  • Wilhelm Spiegelberg, 1920, Die Begräbnisstätte der heiligen Kühe von Aphroditopolis (Atfih), OLZ 23, p. 258-260.
  • Georges Daressy, « Tombeau ptolémaïque à Atfieh », Annales du service des antiquités de l'Égypte, no 3,‎  ;
  • Ahmed Mahmoud Moussa, A Lintel of Ramesses II from Atfih, Rome, Pontifical Biblical Institute,  ;
  • Marc Gabolde, « Tenttepihou, une dame d'Atfih, épouse morganatique du futur Thoutmôsis IV », Bulletin de l'Institut français d'archéologie orientale, vol. 1, no 104,‎ , p. 229-244 (ISSN 0255-0962).

Lien externe[modifier | modifier le code]