Dahchour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les lieux d’Égypte antique image illustrant l’archéologie
Cet article est une ébauche concernant les lieux d’Égypte antique et l’archéologie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Memphis et sa nécropole – les zones des pyramides de Gizeh à Dahchour *
Logo du patrimoine mondial Patrimoine mondial de l'UNESCO
Vue de la pyramide rouge
Vue de la pyramide rouge
Coordonnées 29° 48′ 23″ nord, 31° 12′ 29″ est
Pays Drapeau de l'Égypte Égypte
Type Culturel
Critères (i) (iii) (vi)
Numéro
d’identification
86
Zone géographique Afrique **
Année d’inscription 1979 (3e session)

Géolocalisation sur la carte : Égypte

(Voir situation sur carte : Égypte)
Memphis et sa nécropole – les zones des pyramides de Gizeh à Dahchour
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO

Dahchour est un site de l'Égypte antique, à une quinzaine de kilomètres de Saqqarah, où se trouvent des nécropoles royales des IVe et XIIe dynasties. Zone militaire pendant des années, il n'a été ouvert au public qu'en 1996.

Les deux premières vraies pyramides[modifier | modifier le code]

Les spécialistes estiment que les deux pyramides du règne de Snéfrou sont les premières vraies pyramides, étapes entre celles de Djéser et de Khéops.

Le premier projet de Meïdoum ayant été vraisemblablement abandonné, Snéfrou choisit donc ce site pour y édifier ses deux dernières pyramides : la pyramide rhomboïdale et la pyramide rouge ; la forme rhomboïdale de la première pyramide, qui a gardé l'essentiel de son revêtement de calcaire poli, est due au changement de l'angle d'inclinaison qui passe subitement de 54° à 43° vers la moitié de l'édifice, lui donnant cette forme singulière de pyramide double.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Les nécropoles[modifier | modifier le code]

Pyramide d'Amenemhat III.

Entre les deux pyramides de Snéfrou se trouve une nécropole de l'Ancien Empire, formée de grands mastabas des courtisans du règne, qui reçurent le privilège de faire construire leur tombe à proximité de celle de leur souverain.

À l'est de cette nécropole de la IVe dynastie, se trouve une des nécropoles royales de la XIIe dynastie, comprenant :

Le site comprend également des mastabas de cette dynastie du Moyen Empire, dont ceux de trois des vizirs de Sésostris III, Sobekemhat, Khnoumhotep et Nebit.

La troisième pyramide[modifier | modifier le code]

En 2017, des fouilles archéologiques révèlent les vestiges de la structure interne d'une antique pyramide de 3 700 ans, sans doute de la XIIIe dynastie[1]. La découverte a été confirmée par le ministère égyptien des Antiquités. Les chercheurs égyptiens ont trouvé un corridor qui mène à intérieur de la pyramide, qui est encore en « bon état »[2],[3]. Les fouilles vont se poursuivre pour découvrir le reste du site archéologique[2].

Note[modifier | modifier le code]

  1. Bernadette Arnaud, « Les restes d'une petite pyramide de 3700 ans découverts en Égypte », sur sciencesetavenir.fr, .
  2. a et b « Égypte : les restes d'une pyramide vieille de 3 700 ans découverts », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne)
  3. « Égypte : une pyramide de 3 700 ans découverte », Le Figaro,‎ (lire en ligne).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]