Fouille archéologique en Égypte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L'étude des fouilles archéologiques en Égypte s'étend depuis la préhistoire sur trois millénaires. L'archéologie égyptienne est l'une des branches de l'égyptologie.

La campagne d'Égypte de Bonaparte en 1798 est à l'origine de la passion occidentale pour les antiquités égyptiennes.

Les fouilles archéologiques sont menées par différentes équipes sous le contrôle du Conseil suprême des Antiquités égyptiennes.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'égyptologue anglais William Matthew Flinders Petrie, connu comme le « père de l'archéologie égyptienne »[1], a introduit les techniques archéologiques de préservation sur le terrain, d'enregistrement et de méthodologie de fouille au milieu des années 1880. De nombreux amateurs très instruits ont également voyagé en Égypte, notamment des femmes comme Harriet Martineau, Headley Fellow et Florence Nightingale. En 1882, Amelia Edwards et Reginald Stuart Poole, un employé du département des monnaies et médailles du British Museum, ont décidé de créer le Fonds d'exploration de l'Égypte afin de collecter des fonds pour réaliser davantage de fouilles dans le delta du Nil, qui avait rarement été visité.

Premières fouilles[modifier | modifier le code]

La pierre de Rosette a été découverte en par l'officier français Pierre-François Bouchard lors de la campagne d'Égypte. Il s'agit du premier texte bilingue de l'Égypte antique retrouvé à l'époque moderne qui a suscité un grand intérêt en raison de la possibilité de déchiffrer cette écriture hiéroglyphique jusqu'alors non traduite. Jean-François Champollion a ensuite déchiffré le texte de cette pierre[2],[3].

Principales découvertes[modifier | modifier le code]

XIXe siècle[modifier | modifier le code]

Date Découvreur Lieu Découverte
1813 Jean Louis Burckhardt Abou Simbel Grand temple de Ramsès II
4 août 1817 Giovanni Battista Belzoni Abou Simbel Intérieur du grand temple d'Abou Simbel
1817 Giovanni Battista Belzoni Vallée des Rois Sarcophage du pharaon Séthi Ier
1820 Giovanni Battista Caviglia Grand temple de Ptah près de Memphis Statue de Ramsès II
6 juin 1881 Émil Brugsch Cachette DB320 à Deir el-Bahari Momie de Séthi Ier
mars 1898 Victor Loret Tombe KV35 de la vallée des Rois Momie d'Amenhotep II

XXe siècle[modifier | modifier le code]

Date Découvreur Lieu Découverte
1904 Ernesto Schiaparelli Tombe QV66 dans la vallée des Reines Tombe de Néfertari
6 janvier 1907 Edward Russell Ayrton Vallée des Rois Entrée de la tombe KV55
1921 Howard Carter Sud de la tombe KV55 (vallée des Rois) Objets qui semblent provenir de KV55
novembre 1922 Howard Carter Tombe KV62 (vallée des Rois) Tombeau de Toutânkhamon
1954 Kamal el-Mallakh À côté de la Grande Pyramide de Khéops (Gizeh) Barque solaire de Khéops
1995 Kent R. Weeks Intérieur de KV5 (vallée des Rois) Fils de Ramsès II

XXIe siècle[modifier | modifier le code]

Date Découvreur Lieu Découverte
juin 2000 Institut européen d'archéologie sous-marine Baie d'Aboukir Cité engloutie d'Héracléion
août 2017 Archéologues du ministère des Antiquités égyptiennes Bir esh-Shaghala (oasis d’Ad-Dakhla) Cinq tombes en briques crues
avril 2018 Ministère des Antiquités égyptiennes temple de Kom Ombo Tête du buste de l'empereur romain Marc Aurèle
avril 2018 Ministère des Antiquités égyptiennes Temple de Karnak à Louxor Sanctuaire du dieu Osiris-Ptah
juillet 2018 Zeinab Hashish Alexandrie Sarcophage de granit contenant trois squelettes
septembre 2018 Kamil Kuraszkiewicz (Faculté d'études orientales de l'université de Varsovie) Saqqarah Plusieurs dizaines de caches de momies
novembre 2018 Université de Strasbourg Vallée d'Assasseef, près de Louxor Deux sarcophages avec les momies et environ 1 000 statues funéraires
2019 Mostafa Waziri, secrétaire général du CSA Koum el-Khulgan (delta du Nil) Quatre-vingt-trois tombes
février 2019 Archéologues égyptiens Tounah el-Gebel à Minya Cinquante momies ptolémaïques
13 avril 2019 Mohamed Megahed (Institut tchèque d'égyptologie) Saqqarah Tombe de Khouwy (Ve dynastie)
septembre 2019 Ouvriers de la voirie Kom Shakan (district de Tama) Temple de Ptolémée IV
octobre 2019 Zahi Hawass Vallée des singes « zone industrielle » avec un grand four pour cuire les céramiques et trente ateliers
octobre 2019 Mission archéologique égyptienne El-Assasif Trente cercueils contenant les momies de vingt-trois hommes, cinq femmes et deux enfants
mai 2020 Mission archéologique égypto-espagnole Oxyrhynque Cimetière datant de la XXVIe dynastie
3 octobre 2020 Khalid el-Anany, ministre égyptien du tourisme et des antiquités Saqqarah cinquante-neuf sarcophages scellés contenant des momies
janvier 2021 Chercheurs égypto-dominicains Taposiris Magna Tombes des périodes grecque et romaine
avril 2021 Archéologues égyptiens Koum el-Khulgan (province de Dakhalia à 150 kilomètres au Nord-Est du Caire) Cent-dix tombes (68 de la période prédynastique, 37 de la Deuxième Période intermédiaire, les autres tombes de la période Naqada III

Ministère des antiquités[modifier | modifier le code]

Un décret publié par Méhémet Ali, le , interdit l'exportation et le commerce de toutes les antiquités égyptiennes vers un autre pays. Ce décret a permis de protéger les monuments et de freiner la contrebande d'objets anciens égyptiens.

Au ministère du Tourisme et des Antiquités l'organisme appelé « Conseil suprême des Antiquités égyptiennes » est l'organisation gouvernementale égyptienne qui sert à protéger et à préserver le patrimoine et l'histoire de l'Égypte antique. Il a été créé en 1858.

De 2009 à 2014, le ministère a travaillé avec le Getty Conservation Institute sur la gestion et la conservation du tombeau de Toutânkhamon.

Équipes françaises[modifier | modifier le code]

L'Institut français d'archéologie orientale (IFAO)[modifier | modifier le code]

Direction depuis  : Laurent Bavay

Le Centre franco-égyptien d'étude des temples de Karnak (CFEETK)[modifier | modifier le code]

Direction depuis le  : Dominique Valbelle.

Le Centre d'études alexandrines (CEAlex)[modifier | modifier le code]

Direction depuis  : Marie-Dominique Nenna.

  • Fouilles sous-marines sur le site du Phare d'Alexandrie, dirigées par Jean-Yves Empereur et Isabelle Hairy
  • Fouilles terrestres à Alexandrie et sa région
    • Les citernes
    • Patriarcat d'Alexandrie
    • Terra Santa
    • Maréa (rive sud du lac Mariout, à 40 km S-E d'Alexandrie)
      • campagne : au
      • campagne : au

La Mission archéologique française de Saqqâra (MafS)[modifier | modifier le code]

Direction depuis fin 2007 : Philippe Collombert.

La Mission des Colosses de Memnon et du temple d'Amenhotep III à Kôm el-Hettan[modifier | modifier le code]

Direction : Hourig Sourouzian.

La Mission française des fouilles de Tanis (MFFT)[modifier | modifier le code]

Direction depuis début 2014 : François Leclère

Autres équipes[modifier | modifier le code]

  • Institut néerlandais et flamand au Caire[5]
    • Mission à Nécropole de Saqqara, dirigée par Maarten Raven et C. Greco
    • Mission à Oasis de Dakhleh, dirigée par A.J. Mills
    • Mission à Villa de Serenus, dirigée par Dorothea Schulz et Martin Hense
    • Mission sur le site de Tell Ibrahim Awad, dirigée par Willem van Haarlem
    • Mission à Qurta, dirigée par Dirk Huyge et Wouter Claes
    • Mission à ElKab, dirigée par Luc Limme et Dirk Huyge
    • Mission à El-Hosh, dirigée par Dirk Huyge
    • Mission à Dayr al Barsha, dirigée par Harco Willems
    • Mission à Shanhur, dirigée par Harco Willems
    • Mission à Qasr Dakhleh, dirigée par Fred Leemhuis
  • Institut allemand du Caire

Projets[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sir William Matthew Flinders Petrie: The Father of Egyptian Archaeology, Occasional Paper No. 17, Publications and Research Notes, McClung Museum of Natural History & Culture.
  2. Editors of History.com, Rosetta Stone found, History.
  3. Rosetta Stone: Discovery, History, & Facts, Encyclopedia Britannica.
  4. Jean-Michel Mouton, Jean Olivier Guilhot, Claudine Piaton, Philippe Racinet, Sadr, une forteresse de Saladin au Sinaï. Histoire et archéologie, Paris, Académie des Inscriptions et Belles-lettres, 2010, vol.1. textes, 392 p. ; vol. 2. Illustrations, 455 fig, (Mémoires de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, t. 43). (ISBN 9782877542555),
  5. (en) « Netherlands-Flemish Institute in Cairo - Institutes », sur institutes.leiden.edu (consulté le )