Al-Farafra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Al-Farafra
الفرافرة
Administration
Pays Drapeau de l'Égypte Égypte
Gouvernorat Nouvelle-Vallée
Géographie
Coordonnées 27° 03′ 30″ Nord 27° 58′ 12″ Est / 27.0583, 27.97
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Égypte

Voir la carte administrative d'Égypte
City locator 14.svg
Al-Farafra

Géolocalisation sur la carte : Égypte

Voir la carte topographique d'Égypte
City locator 14.svg
Al-Farafra

L'oasis d'Al-Farafra (en arabe : الفرافرة) est la moins peuplée des cinq grandes oasis du désert de l'ouest en Égypte.

Elle se situe dans le désert de Libye au nord de l'oasis d'Ad-Dakhla et au sud-ouest de l'oasis d'Al-Bahariya.

Farafra compte près de 4 000 habitants répartis principalement dans un seul village, composés pour une grande part de bédouins et d'agriculteurs[1].

Mais, comme les autres oasis du désert de l'ouest, elle est utilisée en ce moment comme terre d'accueil pour de nombreux Égyptiens venus du delta du Nil surpeuplé.

Deux sortes de sources d'eau y sont présentes: les eaux chaudes soufrées comme la touristique Bir Setta (source no 9), et les sources d'eau potable.

Carte des principales oasis d’Égypte.

Grotte de Jara[modifier | modifier le code]

Dans l'oasis se trouve l'énorme grotte de Jara, avec de splendides stalactites, avec des peintures rupestres préhistoriques, avec des scènes de chasse au gros gibier et de la vie quotidienne, datant vraisemblablement d'il y a plus de 9 000 ans. Cette grotte a longtemps servi de point d'eau. Elle a été redécouverte par Friedrich Gerhard Rohlfs lors de sa célèbre expédition dans le désert occidental en 1874, puis perdue, et retrouvée seulement en 1991[2].

Photos[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Les principales sources d'attraction de cette oasis, le désert blanc et la montagne de cristal, se situent à une cinquantaine de kilomètres au nord.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Frank Bliss, Artisanat et artisanat d’art dans les oasis du désert occidental égyptien, « Veröffentlichungen des Frobenius-Instituts », Köln, 1998.
  • (de) Frank Bliss, 'Oasenleben. Die ägyptischen Oasen Bahriya und Farafra in Vergangenheit und Gegenwart, « Die ägyptischen Oasen Band 2 », Bonn, 2006.