Simon Dolan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Simon Dolan

Simon Dolan (né le 20 mai 1969 à Chelmsford[1]) est un homme d'affaires, entrepreneur, et pilote automobile britannique, ayant bati un solide empire financier à partir de sa société de comptabilité SJD Accountancy. Il est désormais également propriétaire d'entreprises actives dans des domaines variés telles que l'aviation, le textile, ou la course automobile (Jota Sport).

Business et investissements[modifier | modifier le code]

En 1996, il se lance en tant que comptable en freelance, se vendant à travers des petites annonces dans les journaux. Vendeur dans l'âme, son autoentreprise a évoluée petit à petit, grandissant par ce que Dolan qualifiera de « duplication », à savoir un recrutement de personnel basé sur les qualités et valeurs personnelles. Il a ainsi développé son activité dans plusieurs villes du Royaume-Uni avec succès.

En 2010, Dolan s'est rendu célèbre en investissant dans des start-ups via Twitter. Il a ainsi contribué à l'essor de la marque de vêtements féminins She Who Dares, le magazine médical Uncovered, ou encore le site musical Global Moguls. Ce procédé fructueux lui a valu le surnom de "Twitter Dragon"[2].

Carrière en sport automobile[modifier | modifier le code]

En 2007, Simon Dolan crée Jota Sport, une filiale de sa société aéronautique Jota Aviation, spécialisée dans le sport automobile. Jota Sport deviendra rapidement partenaire du constructeur de monoplaces Zytek, deviendra également un partenaire officiel d'Aston Martin en 2010 (roulant des Vantage GT4 en 2010, puis des Vantage GTE en 2011)[3], ainsi que de Mazda Grande-Bretagne[4]. Dolan devient lui-même pilote automobile par la même occasion, et remporte les 24 heures de Spa 2010 en catégorie GT4[5]. En 2011, Dolan et Jota Sport participent pour la première fois aux 24 Heures du Mans sur Aston Martin Vantage GTE. Ils reviendront les deux années suivantes en LMP2 sur prototype Zytek.
Dolan acquiert rapidement et efficacement une expérience qui le sort très vite de la catégorie des « gentlemen drivers », tournant à quelques secondes seulement du pilote d'essai de McLaren Oliver Turvey et de son équipier aux 24 Heures du Mans 2013 et vainqueur des 24 Heures du Mans (en catégorie GT) 2000, 2002 et 2003, Lucas Luhr, ses équipiers lors de l'édition 2013. Des compétences qui se traduisent notamment par une victoire lors des 1000km de Silverstone 2013.

Résultats aux 24 heures du Mans[modifier | modifier le code]

Année Équipe Coéquipiers Voiture Catégorie Tours Pos. Pos.
Cat.
2011 Drapeau du Royaume-Uni Jota Drapeau du Royaume-Uni Sam Hancock
Drapeau du Royaume-Uni Chris Buncombe
Aston Martin V8 Vantage GT2 GTE
Pro
74 DNF DNF
2012 Drapeau du Royaume-Uni Jota Drapeau du Royaume-Uni Sam Hancock
Drapeau du Japon Haruki Kurosawa
Zytek Z11SN-Nissan LMP2 271 DNF DNF
2013 Drapeau du Royaume-Uni Jota Drapeau du Royaume-Uni Oliver Turvey
Drapeau de l'Allemagne Lucas Luhr
Zytek Z11SN-Nissan LMP2 319 13e 7e

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • How to Make Millions Without a Degree 160 pages, Matador, 2010. ISBN 978-1-84876-590-0. Non-traduit en français à ce jour.

Références[modifier | modifier le code]