Léo Roussel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Léo Roussel
Photographie d'un homme brun aux cheveux courts, avec des lunettes de soleil, vu de profil, en gros plan.
Léo Roussel, pilote au sein de l'écurie Ginetta Manor Racing.
Biographie
Date de naissance (23 ans)
Lieu de naissance Marcoussis (Essonne)
Nationalité Drapeau de France Français
Site web leoroussel.com
Carrière
Années d'activité 14
Qualité Pilote automobile en endurance
Parcours
AnnéesÉcurie0C.0(V.)
Ginetta
Statistiques
Numéro permanent 5
Nombre de courses 3 Participations aux 24H du Mans

Léo Roussel, né le à Marcoussis (Essonne), est un pilote automobile français, spécialisé dans l'endurance depuis 2011.

Engagé en Championnat du monde d'endurance FIA au sein de l'écurie Ginetta by Manor Racing, Léo Roussel est le plus jeune pilote français au départ des 24 Heures du Mans.

Biographie[modifier | modifier le code]

L'ORECA 07 du team G-Drive Racing by DragonSpeed.

Deuxième de la Bridgestone Cup et du Trophée de France en 2009 en karting, Léo Roussel termine quatrième du championnat de France KF3 et sixième de la Coupe du monde KF3[1]. Pour sa dernière année en karting, il se montre régulièrement aux avants-postes, avec une quatrième place au Championnat de France KF2, une dixième au Championnat du Monde KF1, avec une quatrième place lors de la course en France et une sixième en Italie, notamment[1].

Il fait ensuite ses débuts en monoplace en Eurocup Formula Renault 2.0. Il continue ensuite son ascension dans le Championnat VdeV au sein de l'écurie Extrême Limite. En 2014, Léo Roussel parvient à rebondir chez Pegasus Racing (LMP2), en étant appelé à moins d'un mois de l'échéance, pour participer aux 24 Heures du Mans 2014[2]. À l'âge de 18 ans, il devient le plus jeune pilote français à participer à la classique mancelle[3]. Il termine dixième de sa catégorie[4].

En 2015, il s'engage avec Pegasus Racing, en European Le Mans Series[5]. Comme en 2014, Léo Roussel participe aux 24 Heures du Mans 2015, en étant le plus jeune des 168 engagés[6],[7]. Il termine neuvième de sa catégorie[8].

En 2017, la carrière de Léo Roussel prend un tournant. Il s'engage en ELMS aux côtés de l'écurie G-Drive Racing by DragonSpeed (LMP2).

G-Drive Racing étant l'écurie championne en titre.

Résultats en compétition automobile[modifier | modifier le code]

Victoire aux 4 Heures de Monza (European Le Mans Series 2017)

Résultats aux 24 Heures du Mans[modifier | modifier le code]

Tableau synthétique des résultats de Léo Roussel aux 24 Heures du Mans
Saison Écurie Voiture Coéquipiers Classe Tours Pos. Class. Pos.
2014 Drapeau : France Pegasus Racing Morgan LMP2-Nissan Drapeau : France Julien Schell
Drapeau : Suisse Nicolas Leutwiler
LMP2 336 18e 10e
2015 Drapeau : France Pegasus Racing Morgan LMP2-Nissan Drapeau : République populaire de Chine Ho-Pin Tung
Drapeau : République populaire de Chine David Cheng
LMP2 334 19e 9e
2016 Drapeau : France Pegasus Racing Morgan LMP2-Nissan Drapeau : France Inès Taittinger

Drapeau : France Rémi Striebig

LMP2 292 NC NC
2018 Drapeau de la République populaire de Chine CEFC TRSM Racing Ginetta G60-LT-P1 Drapeau du Royaume-Uni Charlie Robertson

Drapeau du Royaume-Uni Michael Simpson

LMP1 283 41e 5e
2019 Drapeau : Pologne Inter Europol Competition Ligier JS P217 Drapeau : Pologne Jakub Śmiechowski LMP2

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Pilote 2013 - Léo Roussel, 17 ans », sur arta-engineering.fr (consulté le 15 juin 2015)
  2. Claude Foubert, « Léo Roussel sur la Morgan-Nissan LMP2 du Pegasus Racing », sur endurance-info.com, (consulté le 15 juin 2015)
  3. Marc Le Duc, « Léo Roussel, plus jeune pilote des 24 H », sur ouest-france.fr, (consulté le 15 juin 2015)
  4. « Le Mans 24h - LMP2 class 2014 standings », sur driverdb.com (consulté le 15 juin 2015)
  5. « Léo Roussel est le plus jeune pilote du plateau 2015 au Mans », sur europeanlemansseries.com, (consulté le 15 juin 2015)
  6. Jean-Philippe Doret, « 24 Heures du Mans 2015 – Léo Roussel, un an après », sur 24h-lemans.com, (consulté le 15 juin 2015)
  7. Thomas Jourdain, « Léo Roussel, prêt pour les 24 Heures du Mans 2015 », sur kartcom.com, (consulté le 15 juin 2015)
  8. Olivier Guillaume, « H+24 - Porsche et ses Rookies marquent l'histoire au Mans! », sur motorsport.com (consulté le 15 juin 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]