TDS Racing

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
TDS Racing
Logo
Localisation Drapeau : France Saint-Aunès
Dirigeants et pilotes
Team Manager Drapeau : France Xavier Combet
Directeur technique Drapeau : France Jacques Morello
Pilotes LMP2 :
Drapeau : France Tristan Gommendy
Drapeau : France Pierre Thiriet
Drapeau : France Ludovic Badey
Drapeau : France Matthieu Vaxivière
GT :
Drapeau : France Henry Hassid
Drapeau : France Franck Perera
Drapeau : France Eric Dermont
Drapeau : France Dino Lunardi
Drapeau : France Franck Perera
Caractéristiques techniques
Châssis LMP2 :
Oreca 03 (2011-2013)
Ligier JS P2 (2014)
Oreca 05 (2014-2016)
Oreca 07 (2017-)
GT3 :
BMW Z4 GT3 (E89)
Moteurs Nissan VK45DE (2011-2016)
Gibson GK 428 (2017-)
Pneumatiques Dunlop
Résultats
Titres constructeurs 2 (Megane Trophy WSR) / 1 (ELMS 2012 - LMP2)
Titres pilotes 6 (Megane Trophy WSR) / 1 (ELMS 2012 - LMP2)

TDS Racing est une écurie de sport automobile française fondée en 2004 par Xavier Combet et Jacques Morello. De 2005 à 2010, l'écurie s'engage en Eurocup Mégane Trophy. TDS Racing remporte six titres pilote et deux titres équipe, puis réoriente ses activités vers l'endurance en 2011 avec les Le Mans Series.

Nick Catsburg en Renault Mégane Trophy 2010

Historique[modifier | modifier le code]

2004-2011 : Les succès en World Series by Renault[modifier | modifier le code]

2004 : Top Drive Services[modifier | modifier le code]

L'histoire du TDS Racing (Top Drive Services) est avant tout celle de deux jeunes entrepreneurs passionnés, Xavier Combet et Jacques Morello qui, en 2004 fondent l'écurie pour l'engager en 2005 en World Series by Renault. L'équipe basée à Vendres (34) va alors collectionner les titres puisqu'en 6 années de compétition en Mégane Trophy, TDS Racing décroche 6 titres pilotes et 2 titres équipe.

2011 : TDS Racing se lance un nouveau défi[modifier | modifier le code]

Après 6 saisons de succès en World Series by Renault, Xavier Combet et Jacques Morello décident de prendre une autre dimension en se lançant un nouveau défi. TDS Racing se lance donc en Le Mans Series en catégorie LMP2 avec un châssis Oreca 03 et un moteur Nissan.

2011-2014 : Le Mans Series[modifier | modifier le code]

2011 : Une stratégie payante[modifier | modifier le code]

La stratégie s'avère payante puisque dès sa première apparition, sur le circuit du Castellet, TDS Racing décroche la pôle position. A Spa-Francorchamps, lors de la seconde manche comptant pour le championnat du Monde, l'équipe monte sur la première marche du podium. Le bilan 2011 est positif : 3e au classement général des Le Mans Series et meilleure équipe "rookie".

2012 : Thiriet by TDS Racing champion ELMS[modifier | modifier le code]

Les deux entreprises, Thiriet Surgelés et TDS Racing, jusque-là partenaires, décident de s'allier au début de 2012 pour donner naissance au "Thiriet by TDS Racing". D'entrée de jeu, sur le circuit Paul Ricard, l'équipe gagne les 6 heures du Castellet en signant la pôle position et le meilleur tour en course. A Donington, le duo Pierre Thiriet/Mathias Beche termine second lors de la course de 6 heures. Avec l'aide de Christophe Tinseau, TDS Racing remporte la catégorie LMP2 à Petit Le Mans (USA). Aux 24 heures du Mans, le trio termine à une seconde place en catégorie LMP2. Finalement, TDS Racing s'adjuge les titres ELMS pilotes et équipe.

Mathias Beche et l'Oreca 03-Nissan au Petit Le Mans 2012.

2013 : Thiriet by TDS Racing vice-champion ELMS[modifier | modifier le code]

La saison 2013 voit le TDS Racing remporter 2 manches de l'European Le Mans Series (Imola et Red Bull Ring) mais cela ne suffit pas pour remporter un second titre européen. L'équipe termine toutefois vice-championne ELMS. Aux 24 heures du Mans, à une heure de l'arrivée, alors que la voiture n°46 est sixième en catégorie LMP2, elle est contrainte à l'abandon à la suite d'une touchette sous la pluie.

2014 : la saison des changements[modifier | modifier le code]

Bien que le programme sportif reste le même, 2014 est la saison de tous les changements. L'équipe emménage tout d'abord dans des locaux plus spacieux, situés à Montpellier. Après 3 années passées avec le châssis Oreca, l'équipe se tourne vers le constructeur Onroak Automotive, tout d'abord avec une Morgan Nissan puis, à partir des 24 heures du Mans, avec une Ligier JS P2.

Tristan Gommendy, Pierre Thiriet, Ludovic Badey et Jacques Morello sur le podium des 24 heures du Mans 2014

Aux 4 heures de Silverstone, la Morgan Nissan permet à l'équipe de remporter la victoire avant qu'une crevaison lui enlève le podium à Imola.

Les 24 heures du Mans sont l'occasion de lancer la toute nouvelle Ligier JS P2 dans le grand bain de la compétition. Après avoir décroché la pôle position, le TDS Racing termine second en catégorie LMP2 avec le trio Tristan Gommendy/Pierre Thiriet/Ludovic Badey.

2015 : La victoire au championnat en GTC[modifier | modifier le code]

Avec 101 points au classement général le trio Lunardi, Dermont, Perrera termine premier au classement de la catégorie GTC sur une BMW Z4 GTC.[1] Cette victoire leur assurait une invitation automatique pour les 24 heures du Mans 2016 mais l'équipe a été contrainte de déclarer forfait[2].

L'équipe Thiriet by TDS Racing engagée en LMP2 termine deuxième au championnat.

2013-2014 : Blancpain Endurance Series[modifier | modifier le code]

2013 : Une saison de découverte[modifier | modifier le code]

Parallèlement à son programme en ELMS, le TDS Racing décide en 2013 de s'engager en Blancpain Endurance Series avec une BMW Z4 GT3 (de). Créé par Stéphane Ratel, ce championnat réservé aux voitures GT3 est européen dont la plupart des manches se déroulent sur une durée de 3 heures. Le TDS Racing, pour son année de découverte termine 5e du championnat Pro-Am (équipe mixte amateur/professionnel) avec le duo Henry Hassid/Ludovic Badey. Cet équipage termine second à Monza et 3e à Silverstone.

2014 : TDS Racing double la mise[modifier | modifier le code]

En 2014, TDS Racing décide d'aligne deux BMW Z4 GT3 en Blancpain Endurance Series avec Henry Hassid, Nick Catsburg, Nicolas Armindo, Eric Clément et Benjamin Lariche. Avec deux victoires au cours de la saison dont une lors de la finale sur le circuit du Nurburgring, TDS Racing termine vice-champion 2014

Résultats en Blancpain Endurance Series[modifier | modifier le code]

Résultats de l'écurie TDS Racing en championnat Blancpain Endurance Series (Catégorie Pro Am Cup)
Saison Écurie Châssis Moteur Pneus Pilotes Courses Points Classement
2013 Drapeau : France TDS Racing BMW Z4 GT3 (E89) BMW 4.4 L V8 Pirelli Drapeau : France Henry Hassid

Drapeau : France Ludovic Badey

5 42 5e
2014 Drapeau : France TDS Racing BMW Z4 GT3 (E89) BMW 4.4 L V8 Pirelli Drapeau : France Henry Hassid

Drapeau : Pays-Bas Nick Catsburg

5 95 2e

Résultats en European Le Mans Series[modifier | modifier le code]

Résultats de l'écurie TDS Racing en championnat European Le Mans Series
Saison Écurie Châssis Moteur Pneus Pilotes Courses Points Classement
2011 Drapeau : France TDS Racing Oreca 03 Nissan VK45DE 4.5 L V8 Dunlop Drapeau : Royaume-Uni Jody Firth

Drapeau : Suisse Mathias Beche

Drapeau : France Pierre Thiriet

5 38 3e
2012 Drapeau : France Thiriet by TDS Racing Oreca 03 Nissan VK45DE 4.5 L V8 Dunlop Drapeau : Suisse Mathias Beche

Drapeau : France Pierre Thiriet

3 94 1er
2013 Drapeau : France Thiriet by TDS Racing Oreca 03 Nissan VK45DE 4.5 L V8 Dunlop Drapeau : France Pierre Thiriet 5 77 2e
2014 Drapeau : France Thiriet by TDS Racing Ligier JS P2 Nissan VK45DE 4.5 L V8 Dunlop Drapeau : France Pierre Thiriet

Drapeau : France Ludovic Badey

Drapeau : France Tristan Gommendy

5 35 8e
2015 Drapeau : France Thiriet by TDS Racing Oreca 05 Nissan VK45DE 4.5 L V8 Dunlop Drapeau : France Pierre Thiriet

Drapeau : France Ludovic Badey

5 91 2e
2016 Drapeau : France Thiriet by TDS Racing Oreca 05 Nissan VK45DE 4.5 L V8 Dunlop Drapeau : Suisse Mathias Beche

Drapeau : France Pierre Thiriet

6 96 2e

Résultats aux 24 Heures du Mans[modifier | modifier le code]

Résultats de l'écurie TDS Racing aux 24 Heures du Mans
Année Écurie Châssis Moteur Pneus Pilotes Tours Class. pos.
2012 Drapeau : France Thiriet by TDS Racing Oreca 03 Nissan VK45DE 4.5 L V8 Dunlop Drapeau : France Pierre Thiriet

Drapeau : Suisse Mathias Beche

Drapeau : France Christophe Tinseau

353 2e
2013 Drapeau : France Thiriet by TDS Racing Oreca 03 Nissan VK45DE 4.5 L V8 Dunlop Drapeau : France Pierre Thiriet

Drapeau : France Ludovic Badey

Drapeau : Belgique Maxime Martin

310 Abandon
2014 Drapeau : France Thiriet by TDS Racing Ligier JS P2 Nissan VK45DE 4.5 L V8 Dunlop Drapeau : France Pierre Thiriet

Drapeau : France Ludovic Badey

Drapeau : France Tristan Gommendy

355 2e
2015 Drapeau : France Thiriet by TDS Racing Oreca 05 Nissan VK45DE 4.5 L V8 Dunlop Drapeau : France Pierre Thiriet

Drapeau : France Ludovic Badey

Drapeau : France Tristan Gommendy

204 Abandon
2016 Drapeau : France Thiriet by TDS Racing Oreca 05 Nissan VK45DE 4.5 L V8 Dunlop Drapeau : France Pierre Thiriet

Drapeau : Suisse Mathias Beche

Drapeau : Japon Ryō Hirakawa

241 Abandon
2017 Drapeau : France TDS Racing Oreca 07 Gibson GK428 4.2 L V8 Dunlop Drapeau : France François Perrodo

Drapeau : France Emmanuel Collard

Drapeau : France Matthieu Vaxiviere

213 Abandon
2018 Drapeau : France TDS Racing Oreca 07 Gibson GK428 4.2 L V8 Dunlop Drapeau : France François Perrodo
Drapeau : France Loïc Duval
Drapeau : France Matthieu Vaxiviere
365 Disqualifié
2019 Drapeau : France TDS Racing Oreca 07 Gibson GK428 4.2 L V8 Dunlop Drapeau : France François Perrodo
Drapeau : France Loïc Duval
Drapeau : France Matthieu Vaxiviere
366 3ème

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]