1Q84

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
1Q84
Auteur Haruki Murakami
Genre Roman
Version originale
Titre original 1Q84
Éditeur original Shinchosha
Langue originale Japonais
Pays d'origine Drapeau du Japon Japon
Date de parution originale
Version française
Traducteur Hélène Morita
Chronologie
Précédent Le Passage de la nuit

1Q84 (いちきゅうはちよん, Ichi-kyū-hachi-yon?) est le douzième roman de l'écrivain japonais Haruki Murakami, paru en trois tomes en 2009 et 2010[1] au Japon. Il s'est rapidement imposé comme best-seller, le premier tirage étant épuisé le jour même de sa mise sur le marché, un million d'exemplaires étant finalement vendus en un mois[2]. Les premier et deuxième tomes sont sortis en France le chez Belfond et le troisième a paru le [3].

Titre[modifier | modifier le code]

Le titre est clairement une référence au roman 1984 de George Orwell, car au Japon, on prononce "Q" à l'anglaise /kjuː/ et le "9", lui, se prononce "Kyū", d'où la même lecture, au Japon, de 1984 et de 1Q84[4]. Cette référence à Orwell est confirmée par le contenu du livre : L'action se passe en 1984 ; une des deux protagonistes, Aomame, expérimente cette année là une réalité déformée qu'elle nomme elle-même 1Q84 ; plus loin dans le livre, plusieurs personnages constatent indépendamment qu'ils se trouvent dans l'année où Orwell a placé son roman ; en outre, le leader d'une secte est comparé au Big Brother d'Orwell.

Contenu[modifier | modifier le code]

La trame narrative raconte l'histoire par les points de vue d'Aomamé et Tengo. Chaque chapitre est en alternance ce qui arrive a un des deux protagoniste.

Aomamé (青豆), 30 ans, thérapeute et professeur d'art martiaux, est fille de témoins de Jéhovah et a été élevée dans cette communauté jusqu'à l'âge de 11 ans, puis renvoyée par ses parents parce qu'elle a rejeté leurs croyances. Aomamé est une jeune femme secrète et solitaire qui travaille aussi comme tueuse à gages pour des missions dont l'objectif est toujours d'éliminer des hommes qui ont commis des violences à l'encontre de femmes.

Tengo Kawana (川奈 天吾), 29 ans, professeur de mathématiques, lecteur chez un éditeur, écrit mais n'a jamais encore réussi d'œuvre accomplie. Il est le fils d'un collecteur de la redevance pour la chaîne de télévision japonaise NHK[5]. Son éditeur, Komatsu, lui demande de récrire en secret La Chrysalide de l'air, un manuscrit maladroit mais très original reçu d'une jeune fille de 17 ans, Fukaéri, pour le présenter au prix littéraire des jeunes auteurs.

Aomamé et Tengo se sont connus fugitivement à l'âge de dix ans alors qu'ils étaient élèves de la même classe. Cet attachement, dû notamment au fait que leurs parents les forçaient à les accompagner le dimanche lors de leurs démarches au porte-à-porte, les unit mystérieusement comme un philtre d'amour et les rapproche l'un de l'autre tout au long des trois volumes du récit. Les personnages se retrouvent dans un monde parallèle appelé "1Q84" par Aomamé (l'action se situe en 1984).

Autres personnages :

  • Ushikawa (牛河)
  • Komatsu (小松), 45 ans.
  • Fukaéri (ふかえり), 17 ans. Rédactrice du manuscrit La Chrysalide de l'air
  • Le leader. Chef d'un groupe religieux/sectaire.
  • la douairière (老婦人), Shizue Ogata. 70 ans. Avec sa fortune elle a mis en place une structure d'accueil pour femme victimes de violence conjuguale.
  • Tamaru (タマル). 40 ans, homosexuel, garde du corps de Shizue Ogata
  • Professor Ebisuno (戎野隆之先生), ancien ethonologue réputé. Il s'occupe de Fukaéri.
  • la petite amies mariée de Tengo
  • Ayumi, policière

Références culturelles[modifier | modifier le code]

Références musicales[modifier | modifier le code]

Symphonie écoutée aussi bien par Aomamé que par Tengo. Tengo l'a jouée un jour aux timbales tandis que Aomamé l'écoute sur un CD personnel. Au premier chapitre Aomamé entend la Sinfonietta dans un taxi.
  • Le clavier bien tempéré du compositeur JS Bach
  • Vinyle de blues où chante Louis Armstrong en compagnie de William Christopher Handy, Barney Bigard à la clarinette et Trummy Young au trombone (Tome 2, ch. 2).
Ce vinyle est offert à Tengo par sa maîtresse. Elle insiste sur le rôle que joue Barney Bigard, portant aux nues sa participation dans le morceau. Ils écoutaient ce vinyle après l'amour.
  • Lachrimae du compositeur John Dowland. Œuvre écoutée par la vieille dame lors d'une de ses rencontres avec elle.

Références littéraires[modifier | modifier le code]

  • Citation de Winston Churchill : Rien n'est plus coûteux que la vengeance. (Nothing is more costly, nothing is more sterile, than vengeance)
  • La Ville des chats d'un écrivain allemand (?). Livre que possède Tengo ; il en fait la lecture à son père et à Fukuaéri (Tome2).
  • Le voyage d' Anton Tchekhov à Sakhaline.
  • Aomamé lit À la recherche du temps perdu de Marcel Proust.

Référence cinématographique[modifier | modifier le code]

  • Aomamé regarde Le Dernier Rivage à la télévision. Des références au film ont lieu à plusieurs reprises dans la suite du roman

Éditions imprimées en français[modifier | modifier le code]

  • Haruki Murakami (auteur), Hélène Morita (traductrice) et Yôko Miyamoto (collaboration à la traduction), 1Q84 : Livre 1 : Avril-Juin [« 1Q84 »], Paris, Belfond, coll. « Littérature étrangère »,‎ 25 août 2011, 533 p. (ISBN 978-2-7144-4707-4, notice BnF no FRBNF42478573d)
  • Haruki Murakami (auteur), Hélène Morita (traductrice) et Yôko Miyamoto (collaboration à la traduction), 1Q84 : Livre 2 : Juillet-Septembre [« 1Q84 »], Paris, Belfond, coll. « Littérature étrangère »,‎ 25 août 2011, 529 p. (ISBN 978-2-7144-4984-9, notice BnF no FRBNF42478556t)
  • Haruki Murakami (auteur), Hélène Morita (traductrice) et Yôko Miyamoto (collaboration à la traduction), 1Q84 : Livre 3 : Octobre-Décembre [« 1Q84 »], Paris, Belfond, coll. « Littérature étrangère »,‎ 1er mars 2012, 530 p. (ISBN 978-2714449856)

Livres audio en français[modifier | modifier le code]

Haruki Murakami (trad. Belfond 2003) Les amants du Spoutnik, Editions Thélème, Narrateur : Pierre-François Garel, Coffret1 CD MP3 Durée 5 h.,Référence éditeur N° 993.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.shinchosha.co.jp/search/result.php
  2. http://www.journaldujapon.com/2009/06/mystere-autour-de-1q84-le-nouveau-best-seller-de-haruki-murakami.html
  3. http://www.culture-cafe.fr/site/?p=2174
  4. http://www.actualitte.com/actualite/11548-Murakami-Orwell-1Q84-attentats-Tokyo.htm
  5. Cette collecte ne se fait pas de manière systématique comme en France : les collecteurs se présentent dans les domiciles possédant un récepteur et doivent persuader le propriétaire de s'acquitter de la redevance en usant de l'intimidation et d'une rhétorique moralisante. Le personnage du père a d'ailleurs son pendant onirique en 1Q84 sous la forme d'un mystérieux collecteur de la NHK qui pourchasse Tengo et Aomamé.