Flipper, 1973

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

1973年のピンボール

Flipper, 1973
Auteur Haruki Murakami
Pays Drapeau du Japon Japon
Genre roman
Version originale
Langue japonais
Titre 1973-nen no pinbōru
Date de parution
Version française
Traducteur Hélène Morita
Éditeur Éditions Belfond
Lieu de parution Paris
Date de parution
Nombre de pages 300
ISBN 978-2-7144-6069-1
Chronologie


Flipper, 1973 (1973年のピンボール, 1973-nen no pinbōru?) est le deuxième roman du Japonais Haruki Murakami, paru en 1980 au Japon.

Ce deuxième volet de ce que certains dénomment « la trilogie du Rat », se situe entre Écoute le chant du vent (1979) et La Course au mouton sauvage (1982). Ultérieurement Murakami ajoute deux autres livres à cette trilogie.

Autorisation et révélations[modifier | modifier le code]

Ce n'est que trente-sept ans après leur première publication, qu'Haruki Murakami autorise la publication à l'étranger de ses deux premiers romans. Aussitôt la première édition en français, du , regroupe les deux titres Écoute le chant du vent et Flipper, 1973[1].

La préface de l'ouvrage, datée de juin 2014, est rédigée par Haruki Murakami lui-même. Il indique que, jeune patron d'un café-club de jazz, il n'a que peu de temps. Il se lance alors dans l'écriture. Le lecteur apprend que ces deux romans sont écrits sur la table de sa cuisine. À ce titre, l'auteur les dénomme, dans cette préface, Écrits sur la table de la cuisine et les désigne comme des « romans de cuisine[2] »[2].

Dans cette même préface, Haruki Murakami révèle que bien que Japonais et vivant au Japon il trouve sa langue natale un peu trop touffue pour s'exprimer. De ce fait il décide d'écrire en anglais, langue qu'il ne maîtrise que partiellement en raison d'un vocabulaire restreint. Après quelque temps, le narrateur trouve le style qui lui convient et a le sentiment d'écrire de façon claire, sans artifice et en allant à l'essentiel. Il traduit alors ses deux premiers romans en japonais. Selon ses dires, il s'agit plus d'une adaptation que d'une traduction littéraire[3].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Personnages[modifier | modifier le code]

Édition en langue française[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Haruki Murakami (trad. Hélène Morita), Écoute le chant du vent ; suivi de Flipper, 1973, Paris, Éditions Belfond, , 300 p., 22 cm (ISBN 2-7144-6069-0 et 978-2-7144-6069-1, présentation en ligne), « quatrième de couverture ».
  2. a et b Haruki Murakami (trad. Hélène Morita), Écoute le chant du vent ; suivi de Flipper, 1973, op. cit., (présentation en ligne), « préface », p. 21-22.
  3. Haruki Murakami (trad. Hélène Morita), Écoute le chant du vent ; suivi de Flipper, 1973, op. cit., (présentation en ligne), « préface », p. 16-19.