ڭ

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis ݣ)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Arabic albayancalligraphy.svg Cette page contient des caractères arabes. Testez votre navigateur afin de vérifier qu'ils s'affichent correctement. En cas de problème, consultez la page d'aide à l'affichage des caractères Unicode.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gāf.

Ng, gāf, kāf trois points suscrit
Ng, forme isolée
Ng, forme isolée
Graphies
Isolée ڭ
Initiale
Médiane
Finale
Utilisation
Écriture alphabet arabe
Alphabets arabe algérien, arabe marocain, ouïghour, turc ottoman
Phonèmes principaux /ŋ/, /ɡ/

Gāf, kāf ouvert trois points suscrits
ݣ
Graphies
Isolée ݣ
Initiale ݣ‍
Médiane ‍ݣ‍
Finale ‍ݣ
Utilisation
Écriture alphabet arabe
Alphabets arabe marocain, langues berbères (tamazight du Maroc Central, tachelhit, touareg, rifain), bourouchaski
Phonèmes principaux /ŋ/, /ɡ/

Ng, gāf ou kāf trois points suscrit, ‹ ڭ › ou ‹ ݣ ›, est une lettre additionnelle de l'alphabet arabe utilisé dans l’écriture du ouïghour ; elle était utilisée dans l’écriture du turc ottoman. Sa forme basé sur le kāf ouvert ‹ ݣ › est utilisée dans certaines variantes dialectales de l’arabe, des langues berbères (tamazight du Maroc Central, tachelhit, touareg, rifain) et du bourouchaski. Elle est composée d’un kāf ‹ ك › diacrité de trois points suscrits.

Utilisation[modifier | modifier le code]

En ouïghour, ‹ ڭ › représente une consonne nasale vélaire voisée [ŋ].

En turc ottoman, ‹ ڭ ›, appelé sāghir nūn (« petit nūn »), représente une consonne nasale vélaire voisée [ŋ][1], et correspond à une consonne nasale alvéolaire voisée [n], en turc moderne.

Panneau de la rue Mustapha Guedira à Rabat avec ‹ ݣ ›.

En arabe marocain, dans plusieurs dialectes de l’arabe algérien et en berbère, ‹ ݣ › représente une consonne occlusive vélaire voisée [ɡ]. Le kāf ouvert barre suscrite ‹ گ › et, dans les manuscrits, le kāf ouvert trois point souscrit ‹ ؼ ›[2],[3] sont aussi utilisés. Il est notamment utilisé dans le nom d’Agadir ‹ أݣادير › en arabe marocain plutôt écrit ‹ أكادير › ou ‹ أغادير › en arabe moderne standard.

En persan, ‹ ݣ › a représenté une consonne occlusive vélaire voisée [ɡ][4] ou une consonne nasale vélaire voisée [ŋ], selon le dialecte. Elle a été remplacée par gāf (kāf ouvert barre suscrite) ‹ گ › en persan et dans les langues utilisant un alphabet dérivé du persan[5].

Dans les langues écrites avec le jawi, le kaf ouvert trois point suscrits ‹ ݣ › est utilisé dans certains manuscrits comme forme alternative du gaf, aujourd’hui principalement écrit avec le kaf ouvert point suscrit ‹ ݢ ›, représentant une consonne occlusive vélaire voisée [ɡ]. Cette lettre peut aussi parfois avoir trois point souscrits ‹ ؼ ›[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Julie D. Allen (dir.) et Unicode Consortium, « Arabic Extended-A, Range: 08A0–08FF », dans The Unicode Standard, Version 8.0, (lire en ligne)
  • (tr) Ali Kemâl Belviranlı, Osmanlıca Rehberi, Nedve Yayınları, (lire en ligne)
  • (ar) محمد شفيق [Mohammed Chafik], المعجم العربيّ الأمازيغيّ ‏[al-Muʿjam al-ʿAarabi al-Amazighi = Dictionnaire arabe-amazighe], t. 1, أكاديمية المملكة المغربية ‏[Akadimiyat al-Mamlakah al-Maghribiyah = Académie royale du Maroc],‎
  • Arthur Lumley Davids (trad. Sarah Davids), Grammaire turke précédée d’un discours préliminaire sur la langue et la littérature des nations orientales, Londres, Richard Watts, (lire en ligne)
  • (en) Michael Everson, Extension of the Arabic alphabet coded character set for bibliographic information interchange (ISO 11822:1996), (lire en ligne)
  • (en) Michael Everson, Roozbeh Pournader et Elnaz Sarbar, Proposal to encode eight Arabic characters for Persian and Azerbaijani in the UCS, (lire en ligne)
  • (en) Annabel Teh Gallop et al., « A Jawi sourcebook for the study of Malay palaeography and orthography », Indonesia and the Malay World, vol. 43 « A Jawi sourcebook »,‎ (DOI 10.1080/13639811.2015.1008253, lire en ligne)
  • (en) Jonathan Kew, Proposal to encode Jawi and Moroccan Arabic GAF characters, (lire en ligne)
  • (en) Paola Orsatti, « Persian Language in Arabic Script: the Formation of the Orthographic Standard and the Different Graphic Traditions of Iran in the First Centuries of the Islamic Era », dans D. Bondarev, A. Gori, L. Souag, Creating Standards: Interactions with Arabic Script in 12 Manuscript Cultures, , 39–72 p. (DOI 10.1515/9783110639063-002, lire en ligne)
  • (en) Lorna Priest Evans et Andy Warren-Rothlin, Proposal to encode additional Arabic script characters for Hausa to the UCS (no L2/18-094), (lire en ligne)
  • (en) Lameen Souag, « Ajami in West Africa », Afrikanistik online, vol. 2010,‎ (lire en ligne)
  • Nico van den Boogert, « Some notes on Maghribi script », Manuscripts of the Middle East, no 4,‎ (lire en ligne)
  • Nico van den Boogert, Catalogue des manuscrits arabes et berbères du fonds roux, Aix-en-Provence, coll. « Travaux et documents de l’IREMAM » (no 18), (lire en ligne)