ۑ

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Arabic albayancalligraphy.svg Cette page contient des caractères arabes. Testez votre navigateur afin de vérifier qu'ils s'affichent correctement. En cas de problème, consultez la page d'aide à l'affichage des caractères Unicode.

Yā trois points souscrits
ۑ
Graphies
Isolée ۑ
Initiale ۑـ
Médiane ـۑـ
Finale ـۑ
Utilisation
Écriture alphabet arabe
Alphabets javanais, mandinka, mogofin, soussou
Phonèmes principaux /ɲ/

Yā trois points souscrits est une lettre additionnelle de l’alphabet arabe utilisée dans l’écriture de plusieurs langues mandé avec l’adjami, dont le mandinka, le mogofin et le soussou, ainsi que dans l’écriture du javanais. Elle n’est pas à confondre avec le nya ‹ ڽ › du jawi malais ni avec le pe ‹ پ › qui partagent les mêmes formes initiale ‹ ۑـ › et médiane ‹ ـۑـ ›.


Utilisation[modifier | modifier le code]

En javanais écrit avec le pegon ‹ ۑ › représente une consonne nasale palatale voisée /ɲ/[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ghithrof 1432, p. 7.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) « Arabic, Range: 0600–06FF », dans The Unicode Standard, Version 8.0, (lire en ligne)
  • (jv) Abu Muhammad Ghithrof Danil-Barri al-Hasani, الإتْقانْ ڤٓدَومان ماچالَن نوليس عَرَبْ ڤَيࢴَونْ [Al-Itqan Pêdoman Baca Tulis Arab Pegon], Pekalongan, Rafaq Muhda,‎ 1432 (calendrier hégirien) (lire en ligne)
  • Valentin Vydrine, « Sur l’écriture mandingue et mandé en caractères arabes (mandinka, bambara, soussou, mogofin) », Mandenkan, no 33,‎ (présentation en ligne, lire en ligne)
  • (en) Valentin Vydrine, « Ajami script for the Mande languages », dans Meikal Mumin et Kees Versteegh, The Arabic Script in Africa: Studies in the Use of a Writing System, Brill, , 199‒224 p. (lire en ligne)