ۑ

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Arabic albayancalligraphy.svg Cette page contient des caractères arabes. Testez votre navigateur afin de vérifier qu'ils s'affichent correctement. En cas de problème, consultez la page d'aide à l'affichage des caractères Unicode.

Yā trois points souscrits
ۑ
Graphies
Isolée ۑ
Initiale ۑـ
Médiane ـۑـ
Finale ـۑ
Utilisation
Écriture alphabet arabe
Alphabets mandinka, mogofin, soussou
Phonèmes principaux /ɲ/

Yā trois points souscrits est une lettre additionnelle de l’alphabet arabe utilisée dans l’écriture de plusieurs langues mandé avec l’adjami, dont le mandinka, le mogofin et le soussou. Elle n’est pas à confondre avec le nya ‹ ڽ › du jawi malais ni avec le pe ‹ پ › qui partagent les mêmes formes initiale ‹ ۑـ › et médiane ‹ ـۑـ ›.


Utilisation[modifier | modifier le code]

En javanais écrit avec le pegon ‹ ۑ › représente une consonne nasale palatale voisée /ɲ/[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ghithrof 1432, p. 7.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) « Arabic, Range: 0600–06FF », dans The Unicode Standard, Version 8.0, (lire en ligne)
  • (jv) Abu Muhammad Ghithrof Danil-Barri al-Hasani, الإتْقانْ ڤٓدَومان ماچالَن نوليس عَرَبْ ڤَيࢴَونْ [Al-Itqan Pêdoman Baca Tulis Arab Pegon], Pekalongan, Rafaq Muhda,‎ 1432 (calendrier hégirien) (lire en ligne)
  • Valentin Vydrine, « Sur l’écriture mandingue et mandé en caractères arabes (mandinka, bambara, soussou, mogofin) », Mandenkan, no 33,‎ (présentation en ligne, lire en ligne)
  • (en) Valentin Vydrine, « Ajami script for the Mande languages », dans Meikal Mumin et Kees Versteegh, The Arabic Script in Africa: Studies in the Use of a Writing System, Brill, , 199‒224 p. (lire en ligne)