ݠ

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Arabic albayancalligraphy.svg Cette page contient des caractères arabes. Testez votre navigateur afin de vérifier qu'ils s'affichent correctement. En cas de problème, consultez la page d'aide à l'affichage des caractères Unicode.

Fāʾ deux points souscrits
ݠ
Graphies
Isolée ݠ
Initiale ݠ‍
Médiane ‍ݠ‍
Finale ‍ݠ
Utilisation
Écriture alphabet arabe
Alphabets peul
Phonèmes principaux /p/

Fāʾ deux points souscrits ‹ ݠ › est une lettre additionnelle de l’alphabet arabe utilisé dans l’écriture du peul au Cameroun. Elle est proposée durant des ateliers organisés par l’Isesco dans les années 1980. Elle est composée d’un fāʾ ‹ ف › diacrité de deux points souscrits au lieu d’un point suscrit.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Cette lettre a été proposée, durant des ateliers organisés par l’Isesco dans les années 1980, pour transcrire une consonne occlusive bilabiale sourde /p/ dans l’écriture du peul et du zarma-songhay[1],[2] transcrite p ‹ p › avec l’alphabet latin.

Au Cameroun, en peul écrit avec l’adjami, ‹ ݠ › représente une consonne occlusive bilabiale sourde /p/[3]. Dans d’autres pays, le bāʾ trois points souscrits ‹ پ ›, déjà utilisé dans d’autres langues, a été adopté pour transcrire cette consonne, comme notamment au Tchad avec l’Alphabet national tchadien. Au Sénégal, selon les caractères coraniques harmonisés, le bāʾ trois points souscrits vers le haut ‹ ݒ › a été adopté pour transcrire cette consonne en peul et d’autres langues.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Julie D. Allen (dir.) et Unicode Consortium, « Arabic Supplement, Range: 0750–077F », dans The Unicode Standard, Version 8.0, (lire en ligne)
  • (en) Mohamed Chtatou, Using Arabic script in writing the languages of the peoples of Muslim Africa, Rabat, Institute of African Studies,
  • (en) Scott Clark, Alphabet and orthography statement for Fulfulde [FUB] Ajamiya (found in Nigeria, Cameroon, Chad and Central African Republic), Yaoundé, SIL, (lire en ligne)
  • (en) Jonathan Kew, Proposal to encode Arabic-script letters for African languages (no L2/03-168), (lire en ligne)
  • (en) Lorna A. Priest et Martin Hosken, Proposal to add Arabic script characters for African and Asian languages, (lire en ligne)