گ

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Arabic albayancalligraphy.svg Cette page contient des caractères arabes. Testez votre navigateur afin de vérifier qu'ils s'affichent correctement. En cas de problème, consultez la page d'aide à l'affichage des caractères Unicode.
Gāf
Gāf, forme isolée
Gāf, forme isolée
Graphies
Isolée گ
Initiale گ‍
Médiane ‍گ‍
Finale گ‍
Utilisation
Écriture alphabet arabe
Alphabets persan, turc ottoman, ouïghour
Phonèmes principaux [ɡ]

Gāf est une lettre additionnelle de l'alphabet arabe. Elle n'est pas utilisée pour la transcription de l'arabe, mais peut l'être pour représenter le son consonne occlusive vélaire voisée [ɡ] dans l'écriture d'autres langues, dont le persan, le kurde.

Utilisation[modifier | modifier le code]

En arabe marocain[1] et dans quelques dialectes occidentaux d’arabe algérien, le gāf est utilisé pour représenter la consonne occlusive vélaire voisée ; la variante du kāf à trois points, le kāf ouvert trois points suscrits ‹ ݣ › est plus souvent utilisées en arabe marocain[2]. En arabe algérien et arabe tunisien, le qāf trois points suscrits ‹ ڨ › est couramment utilisé.

En pashto, la graphie utilisée est kāf ouvert rond ‹ ګ ›.

Gāf correspond en turc ottoman au son g, soit g ou ğ en turc moderne.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Jonathan Kew, Proposal to encode Jawi and Moroccan Arabic GAF characters, (lire en ligne)
  • Abdelffatah Nissabouri, « Toponymes maghrébins. De l’enracinement à l’internationalisation », Cahiers de sociolinguistique, no 11,‎ , p. 117‒143 (DOI 10.3917/csl.0601.0117., lire en ligne)