Nūn deux points verticaux suscrits

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Nūn deux points verticaux suscrits
Image illustrative de l’article Nūn deux points verticaux suscrits
Graphies
Isolée Noon with two dots above.svg
Initiale Noon with two dots above-init.svg
Médiane Noon with two dots above-medi.svg
Finale Noon with two dots above-fina.svg
Utilisation
Phonèmes principaux /ɳ/

Nūn deux points verticaux suscrits est une lettre additionnelle de l’alphabet arabe qui a été utilisée dans l’écriture du sindhi. Elle est composée d’un nūn ‹ ن › diacrité de deux points verticaux suscrits à la place du point suscrit.

Utilisation[modifier | modifier le code]

En sindhi, le nūn deux points verticaux suscrits a éte utilisé, notamment par Ernest Trumpp (en), pour représenter une consonne nasale rétroflexe voisée /ɳ/ aujourd’hui écrite avec la lettre ṇūn ‹ ڻ › de l’orthographe sindhi de 1852[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Trumpp 1872, p. 534–535.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Ernest Trumpp, A Sindhi Reading-Book in the Sanscrit and Arabic Character, (lire en ligne)
  • (de) Ernest Trumpp, « Eine Sindhi-Sprachprobe », Zeitschrift der Deutschen Morgenländischen Gesellschaft, vol. 17, no 2,‎ , p. 245–315 (lire en ligne)
  • (en) Ernest Trumpp, The Dīvān of Abd-ul-Latīf Shāh, know by the name of: Shāha Jō Risālō, Leipzig, F. A. Brockhaus, (lire en ligne)
  • (en) Ernest Trumpp, Grammar of the Sindhi language : Compared with the Sanskrit-Prakrit and the cognate Indian vernaculars, London, Trübner and Co., (lire en ligne)
  • (de) Hermann Brockhaus, « Die Transscription des Arabischen Alphabets », Zeitschrift der Deutschen Morgenländischen Gesellschaft, vol. 17, no 3,‎ , p. 441–543 (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]