École nationale de police

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Écoles nationales de police forment les élèves aux métiers de la police. Elles existent dans de nombreux pays francophones.

En France[modifier | modifier le code]

  • Elle fut créée sous Vichy en 1943, alors que le STO commençait à faire des mécontents. Elle reste depuis lors l'une des plus grandes écoles sécuritaires de France. (L'Œil de Vichy, un film de Claude Chabrol)

Les écoles de la police nationale[modifier | modifier le code]

Les implantations[modifier | modifier le code]

Château des Bergeries accueillant l'ENP à Draveil (91)

Les cursus[modifier | modifier le code]

  • Les ENP

La formation des adjoints de sécurité dure environ trois mois, souvent complétée par un stage en fin de scolarité. L'enseignement dispensé est la fois théorique (maintien de la paix, procédure pénale, droit pénal général et spécial, quelques éléments de droit administratif, dactylographie) mais aussi pratique (sports de combats et d'autodéfense, tir, entraînements sportifs divers dont l'endurance). Les tests de sélection des adjoints de sécurité, effectués au niveau départemental, sont ouverts à tout citoyen français de moins de 30 ans, sans conditions de diplôme.

Les adjoints de sécurité ayant au moins un an d'ancienneté (hors formation et stages) peuvent postuler au concours interne de gardien de la paix. Le contrat des adjoints de sécurité est un contrat à durée déterminée de 3 ans consécutifs et renouvelable en express encore 3 ans.

Les cadets de la République, âgés de 18 à 25 ans, disposent d'une formation de 28 semaines en école de police ainsi que d'une formation de 12 semaines de cours en lycée professionnel permettant de les préparer aux épreuves du concours interne de gardien de la paix. Ils possèdent aussi une première expérience en commissariat, effectuée au cours de leur formation, comprenant 7 semaines de stage.

La formation des gardiens de la paix est constituée d'une période de cours de 5 mois, d'un stage de trois mois sur le terrain et à nouveau deux mois de cours et de simulations. L'enseignement dispensé est la fois théorique (maintien de l'ordre, procédure pénale, droit pénal général et spécial, quelques éléments de droit administratif, dactylographie) mais aussi pratique (sports de combats et d'autodéfense, armement, tir, entraînements sportifs divers dont l'endurance et parcours professionnel). Le concours de gardien de la paix est ouvert à tout citoyen français âgé de moins de 35 ans et titulaire d'un bac général ou technique (concours externe) ou sans limite d'âge après un an d'ancienneté au grade d'adjoint de sécurité (concours interne).

Les gardiens de la paix ayant quatre ans d'ancienneté dans ce grade peuvent postuler au grade de brigadier de police ou présenter le concours interne pour le grade de lieutenant de police.

La formation des officiers de police dure 18 mois, dont 12 mois de cours et 6 mois de stages cumulés.

L'enseignement dispensé est la fois théorique (Management, maintien de la paix, procédure pénale, droit pénal général et spécial, quelques éléments de droit administratif, dactylographie et une formation à la qualification d'officier de police judiciaire) mais aussi pratique (sports de combats et d'autodéfense, tir, entrainement sportif divers dont l'endurance). Les lieutenants de police ayant quatre ans d'ancienneté peuvent présenter le concours interne de commissaire de police. Après cinq ans d'ancienneté, les lieutenants peuvent aspirer au grade de capitaine.

Le concours externe des officiers est ouvert à tout ressortissant français de moins de 35 ans et titulaire d'une formation reconnue par l'État comme étant équivalente à un bac+3 (des études dans un IEP ou de droit sont fortement recommandées). Le nombre de places varie selon les années entre 45 et 50 places pour près de 3000 candidats ce qui en fait un des concours administratifs les plus sélectifs.

Le concours interne est ouvert, sans limites d'âge, aux majors, brigadiers-chefs, brigadiers, sous-brigadiers, mais aussi aux gardiens de la paix ayant aux moins quatre ans d'ancienneté à ce grade. Le nombre de places est d'environ 50.

Les postes d'officiers sont également disponibles sur dossier pour les majors RULP (responsable d'unité locale de police) ayant cinq ans dans ce grade. Cette voie se limite à 20 postes par an.

La formation des commissaires de police dure 24 mois, dont 12 mois de cours et 12 mois de stages cumulés.

L'enseignement dispensé est la fois théorique (Management, maintien de la paix, procédure pénale, droit pénal général et spécial, droit administratif, dactylographie et une formation à la qualification d'officier de police judiciaire) mais aussi pratique (sports de combats et d'autodéfense, tir, entrainement sportif divers dont l'endurance).

Le concours externe est ouvert aux français de moins de 35 ans et titulaires d'un master 2 minimum (les IEP ou des masters de droit public ou de droit pénal sont fortement recommandés). Le concours externe offre 25 à 30 postes par an et est considéré comme étant l'un des plus difficiles avec les concours d'entrée à l'ENA et à l'ENM.

Le concours interne est ouvert, sans limite d'âge, aux commandants, capitaines, ainsi qu'aux lieutenants ayant quatre ans d'ancienneté.

Les capitaines ayant cinq ans d'ancienneté dans leur grade peuvent intégrer l'ENSP sur dossier.

L'école nationale de police municipale[modifier | modifier le code]

La première école nationale de police municipale est ouverte en 1987 à Orange.

En Belgique[modifier | modifier le code]

Depuis la réforme de la police, la police belge est structurée à 2 niveaux, local et fédéral. (Avant la police était représentée par 3 "groupes" la gendarmerie, la police communale et la police judiciaire)

Police fédérale et police locale[modifier | modifier le code]

  • Pour les francophones: Liège, Namur, Jurbise, Bruxelles
  • Pour les néerlandophones: Gand, Bruges, Anvers, Genk

Au Québec[modifier | modifier le code]

Au Bénin[modifier | modifier le code]

vue de la cour avant de l'École nationale de Police, à Cotonou au Bénin.
Cour de l'École nationale de Police, à Cotonou.

La Police Nationale du Bénin dispose de trois écoles :

  • l’Ecole Nationale des Brigadiers et Gardiens de Paix ;
  • l'Ecole Nationale des Officiers de Police ;
  • l'Ecole Nationale Supérieure de la Police .

Au Burkina Faso[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]