Émeute

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Émeute à Berlin (2001).

Une émeute est une manifestation populaire agitée, généralement spontanée et violente, par exemple avec des bagarres. Les personnes qui participent à des émeutes sont appelées des émeutiers.

Émotion populaire[modifier | modifier le code]

Au sens originel une émeute désignait une émotion, liée à un événement considéré par une partie de la population comme interdit et révoltant. Sous l'Ancien Régime, les émotions populaires étaient le plus souvent causées par les disettes. La population affamée s'en prenait aux boulangers, aux marchands de grains, etc. comme en 1789.

Types[modifier | modifier le code]

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Magasin pillé à Marrakech lors d'une manifestation (2011).

Les émeutes peuvent avoir lieu de problèmes de disette, lors d'instabilité politique, ou dans le sillage d'une manifestation.

Les émeutes sont généralement dispersées par les forces de l'ordre. Certains pays disposent de forces policière spécialisées dans les actions anti-émeutes. Les principales caractéristiques d'une émeute sont :

Droit par pays[modifier | modifier le code]

Suisse[modifier | modifier le code]

En Suisse, l'émeute est définie par l'article 260 du Code pénal suisse[1] :

« Celui qui aura pris part à un attroupement formé en public et au cours duquel des violences ont été commises collectivement contre des personnes ou des propriétés sera puni d’une peine privative de liberté de trois ans au plus ou d’une peine pécuniaire. Il n’encourra aucune peine s’il s’est retiré sur sommation de l’autorité sans avoir commis de violences ni provoqué à en commettre. »

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Code pénal suisse (CP) du (état le ), RS 311.0, art. 260.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Articles généraux[modifier | modifier le code]

Évènements distincts[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Littérature[modifier | modifier le code]

  • Les Misérables, roman de Victor-Hugo, avec descriptions et comparaisons entre l'émeute, la révolte et l'insurrection (Livre dixième - Le Chapitre II : « Il y a l'émeute, et il y a l'insurrection; ce sont deux colères; l'une a tort, l'autre a droit. » et « l’émeute raffermit les gouvernements qu’elle ne renverse pas. »)

Liens externes[modifier | modifier le code]