Veliko Gradište

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cyrillic letter Dzhe.svg Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Veliko Gradište
Велико Градиште
Blason de Veliko Gradište
Héraldique
Le centre de Veliko Gradište
Le centre de Veliko Gradište
Administration
Pays Serbie Serbie
Province Serbie centrale
Région Braničevo
District Braničevo
Municipalité Veliko Gradište
Code postal 12 220
12 228
Démographie
Population 5 868 hab. (2011)
Géographie
Coordonnées 44° 45′ 24″ N 21° 30′ 49″ E / 44.7567, 21.5136 ()44° 45′ 24″ Nord 21° 30′ 49″ Est / 44.7567, 21.5136 ()  
Altitude 81 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir la carte administrative de Serbie
City locator 14.svg
Veliko Gradište

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir la carte topographique de Serbie
City locator 14.svg
Veliko Gradište
Municipalité de Veliko Gradište
Administration
Maire
Mandat
Dragan Milić (indép.)
2012-2016
Démographie
Population 17 559 hab. (2011)
Densité 51 hab./km2
Géographie
Superficie 34 400 ha = 344 km2
Liens
Site web Site officiel

Veliko Gradište (en serbe cyrillique : Велико Градиште) est une ville et une municipalité de Serbie situées dans le district de Braničevo. Au recensement de 2011, la ville comptait 5 868 habitants et la municipalité dont elle est le centre 17 559[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Le Danube près de Zatonje

Veliko Gradište est située à l'est de la Serbie, à 110 km de Belgrade, sur la rive droite du Danube et la rive gauche du Pek. La ville se trouve au pied des Carpates et des monts Homolje, à proximité de la gorge de Đerdap. La ville se situe à une altitude de 81 m d'altitude et son territoire est constitué à 60 %. Le point culminant du secteur est le mont Lipovačka, qui s'élève à 362 m, tandis que l'altitude la plus basse est de 68 m au confluent du Pek et du Danube[2].

La municipalité de Veliko Gradište est entourée par celles de Požarevac et de Malo Crniće à l'ouest, de Kučevo au sud-est et de Golubac à l'est ; au nord, elle est bordée sur 20 km par le Danube, qui la sépare de la Roumanie voisine[2].

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat de Veliko Gradište est de type continental tempéré, avec des étés relativement longs et chauds[2].

La station météorologique de Veliko Gradište, située à 82 m d'altitude, enregistre des données depuis 1895 (coordonnées 44° 45′ N 21° 31′ E / 44.75, 21.517 ())[3].

La température maximale jamais enregistrée à la station a été de 43,6 °C le et la température la plus basse a été de -30,6 °C le [3]. Le record de précipitations enregistré en une journée a été de 112,8 mm le . La couverture neigeuse la plus importante a été de 55 cm le [3].

Pour la période de 1961 à 1990, les moyennes de température et de précipitations s'établissaient de la manière suivante[4] :

Nuvola apps kweather.png  Relevés à la station météorologique de Veliko Gradište (82 m)
Mois Janv Fév Mars Avr Mai Juin Juil Août Sept Oct Nov Déc Année
Températures maximales moyennes (°C) 2,4 5,3 11,2 17,4 22,4 25,4 27,5 27,4 23,7 17,6 10,2 4,2
16,2
Températures moyennes (°C) -0,8 1,5 6,0 11,6 16,4 19,3 20,8 20,4 16,8 11,6 6,0 1,2
10,9
Températures minimales moyennes (°C) -3,8 -1,8 1,7 6,2 10,9 13,6 14,5 14,4 11,4 6,9 2,5 -1,6
6,2
Moyennes mensuelles de précipitations (mm) 48,8 43,2 44,0 55,9 73,6 87,6 67,7 56,7 50,3 41,2 47,3 58,5
674,8

Histoire[modifier | modifier le code]

Antiquité[modifier | modifier le code]

Dans la première moitié du Ier siècle, les Romains occupèrent la région de l'actuelle Veliko Gradište pour y trouver des minerais. Ils y construisirent un réseau de forteresses reliées par des routes, autour desquelles se développèrent un certain nombre de localités. Au confluent du Danube et du Pek, ils fondèrent la ville de Pinkum (Pincum), dont le nom provenait d'une tribu thrace qui habitait à cet endroit et qui donna aussi son nom au Pek (Pinkus). La localité fit partie de la province de Mésie supérieure (Moesia superior), dont la capitale était la ville de Viminacium (aujourd'hui Kostolac). Pinkum se développa autour d'une forteresse de pierre, dont la Tabula Poetingeriana précise qu'elle est située à 12 milles de Viminacium sur la via militaris qui conduit à Cuppae (Golubac) ; en plus de sa vocation militaire, Pinkum fut en même temps un centre important pour le commerce, l'artisanat et l'exploitation des mines alentour. La ville connut son apogée sous le règne de l'empereur Hadrien, qui la plaça son autorité directe et qui la visita en 117[5]. La fin de l'Antiquité est marquée par l'invasion des Huns et des Avars et, aux VIe et VIIe siècles, par l'arrivée des Slaves.

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Au Moyen Âge, les régions du Pek, de Podunavlje, de Stig, ainsi qu'une partie de la région de Pomoravlje firent partie de l'oblast de Braničevo. Ce secteur fut l'enjeu d'une lutte entre le Royaume de Hongrie, l'Empire bulgare et l'Empire byzantin[5].

À la fin du XIIIe siècle, le Braničevo fut contrôlé par deux frères bulgares rebelles, Drman et Kudelin qui avaient comme capitale Ždrelo près de Petrovac. Après 1291, le secteur entra dans les possessions de l'État médiéval Serbe. Après la mort de l'empereur Dušan en 1355, la région fut un moment contrôlée par la famille des Rastisavljević mais le prince Lazar le réunit de nouveau aux territoires contrôlés par l'État serbe et, en 1381, il l'intégra dans une seigneurie monastique qui comptait 146 villages, l'oblast de Braničevo comptant alors 9 villages et celui de Pek 13[5].

Face à la menace ottomane qui se faisait de plus en pressante, une armée hongroise franchit le Danube en 1432 ; Jean Hunyadi lança encore une grande offensive en 1448 mais ni lui ni le despote serbe Đurađ Branković ne purent empêcher l'avancée ottomane[5], qui se solda par la prise de Smederevo et la chute du Despotat de Serbie en 1459. La région de Veliko Gradište passa alors sous le contrôle de l'Empire ottoman, en même temps que le reste de la Serbie.

Période ottomane[modifier | modifier le code]

XIXe siècle[modifier | modifier le code]

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Localités de la municipalité de Veliko Gradište[modifier | modifier le code]

Localisation de la municipalité de Veliko Gradište en Serbie

La municipalité de Veliko Gradište compte 26 localités :

Veliko Gradište est officiellement classée parmi les « localités urbaines » (en serbe : градско насеље et gradsko naselje) ; toutes les autres localités sont considérées comme des « villages » (село/selo).

Démographie[modifier | modifier le code]

Ville[modifier | modifier le code]

Évolution historique de la population dans la ville[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1948 1953 1961 1971 1981 1991 2002 2011
2 783 3 264 3 391 4 075 4 977 5 973 5 658[6] 5 868[1]


Pyramide des âges (2002)[modifier | modifier le code]

Répartition de la population par nationalités dans la ville (2002)[modifier | modifier le code]

Municipalité[modifier | modifier le code]

Répartition de la population par nationalités dans la municipalité (2002)[modifier | modifier le code]

Politique[modifier | modifier le code]

Élections locales de 2008[modifier | modifier le code]

À la suite des élections locales serbes de 2008, les 35 sièges de l'assemblée municipale de Veliko Gradište se répartissaient de la manière suivante[9] :

Parti Sièges
Parti démocratique 12
Parti radical serbe 7
Parti socialiste de Serbie - Parti des retraités unis de Serbie - Serbie unie 5
Liste « Pour le village et la ville » 4
Nouvelle Serbie 3
Parti démocratique de Serbie 2
G17 Plus 2

Živoslav Lazić, qui conduisait la liste Pour une Serbie européenne soutenue par le président Boris Tadić et composée du Parti démocratique et du parti G17 Plus, a été élu président (maire) de la municipalité[10].

Élections locales de 2012[modifier | modifier le code]

À la suite des élections locales serbes de 2012, les 35 sièges de l'assemblée municipale de Veliko Gradište se répartissaient de la manière suivante[11] :

Parti Sièges
Liste « Pour le village et pour la ville » 9
Parti socialiste de Serbie - Parti des retraités unis de Serbie - Serbie unie 8
Un choix pour une vie meilleure (Parti démocratique et alliés) 6
Nouvelle Serbie 5
Donnons de l'élan à Veliko Gradište 5
Mouvement serbe du renouveau 2

Dragan Milić, qui dirigeait la liste « Pour le village et pour la ville », a été élu président de la municipalité de Veliko Gradište[12].

Culture[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de Veliko Gradište repose sur l'agriculture, l'industrie agroalimentaire et le tourisme. L'agriculture représente l'activité la plus importante de la municipalité, avec environ 22 000 hectares de terres labourées ; on y produit principalement du maïs, du blé, des cultures industrielles, des fruits et des légumes. On y élève également des vaches, des porcs et des volailles[2].

Sur le plan industriel, Veliko Gradište est le siège de la société Duvavka, qui produit des huiles alimentaires à partir du tournesol[13]. L'industrie métallurgique est représentée par la société Čelik, qui travaille dans le domaine des constructions en acier[2].

Tourisme[modifier | modifier le code]

La ville est le siège du poste frontière sur le Danube entre la Serbie, la Roumanie et la Bulgarie.

Personnalité[modifier | modifier le code]

Veliko Gradište est la ville de Miloje Vasić (1869-1956), un archéologue qui, notamment, a exploré le site préhistorique de Vinča-Belo brdo.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (sr)(en)[PDF] « Recensement de la population, des ménages et des logements dans la République de Serbie 2011 », sur http://webrzs.stat.gov.rs, Site de l'Institut de statistiques de la République de Serbie,‎ 10 novembre 2011 (consulté le 6 avril 2013)
  2. a, b, c, d et e (sr) « Opšti podaci i lokacija », sur http://www.velikogradiste.org.rs, Site officiel de Veliko Gradište (consulté le 22 juillet 2009)
  3. a, b et c (en) « Vel. Gradište (founded in 1895) », sur http://www.hidmet.gov.rs, Site de l'Office hyrdrométéorologique de la République de Serbie (consulté le 22 juillet 2009)
  4. (sr) « Monthly and annual means, maximum and minimum values of meteorological elements for the period 1961 - 1990 », sur http://www.hidmet.gov.rs, Site de l'Office hydrométéorologique de la République de Serbie (consulté le 22 juillet 2009)
  5. a, b, c et d (sr) Žarko Živanović, « Istorija », sur http://www.velikogradiste.org.rs, Site officiel de la municipalité de Veliko Gradište (consulté le 22 juillet 2009)
  6. (sr) Livre 9, Population, analyse comparative de la population en 1948, 1953, 1961, 1971, 1981, 1991 et 2002, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, mai 2004 (ISBN 86-84433-14-9)
  7. (sr) Livre 2, Population, sexe et âge, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, février 2003 (ISBN 86-84433-01-7)
  8. a et b (sr) Livre 1, Population, origine nationale ou ethnique, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, février 2003 (ISBN 86-84433-00-9)
  9. (sr) « Skupština opštine », sur http://www.velikogradiste.org.rs, Site officiel de la municipalité de Veliko Gradište (consulté le 22 juillet 2009)
  10. (sr) « Predsednik opštine », sur http://www.velikogradiste.org.rs, Site officiel de la municipalité de Veliko Gradište (consulté le 22 juillet 2009)
  11. (sr) « Skupština opštine », sur http://www.velikogradiste.org.rs, Site officiel de la municipalité de Veliko Gradište (consulté le 18 juin 2012)
  12. (sr) « Predsednik opštine », sur http://www.velikogradiste.org.rs, Site officiel de la municipalité de Veliko Gradište (consulté le 18 juin 2012)
  13. (sr) « Company news », sur http://www.dunavka.com, Site officiel de Dunavka Veliko Gradište (consulté le 22 juillet 2009) - Indisponible à cette date

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]