The Sweet Escape (chanson)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir The Sweet Escape

The Sweet Escape

Description de cette image, également commentée ci-après

Stefani finissant d'interpréter The Sweet Escape sur The Sweet Escape Tour.

Single par Gwen Stefani featuring Akon
extrait de l'album The Sweet Escape
Sortie 1er janvier 2007
Enregistré Atlanta, Géorgie
Hollywood, Californie
Durée 4:06
Genre Pop, doo-wop
Format CD single, téléchargement digital, 33 tours
Auteur Gwen Stefani, Akon, Giorgio Tuinfort
Producteur Akon, Giorgio Tuinfort
Label Interscope

Singles par Gwen Stefani

Singles par Akon

The Sweet Escape est une chanson pop écrite par Gwen Stefani, Akon, et Giorgio Tuinfort pour le second album de Gwen Stefani, The Sweet Escape sorti en décembre 2006. Cette chanson comprend des éléments du doo-wop. Le thème des paroles est une dispute entre deux amoureux qui veulent être heureux. La chanson est conçue sur les bases des chansons du groupe No Doubt[1]. Cette chanson a donné son titre au second album solo de Gwen Stefani. The Sweet Escape a été choisi comme deuxième single pour relancer les ventes de l'album ainsi que pour le lancement de la ligne de vêtement de Gwen Stefani.

La chanson a globalement reçu des critiques positives même si la participation d'Akon n'a pas convaincue tout le monde[2]. Ce titre est le deuxième single extrait de The Sweet Escape. Sorti en janvier 2007, le single est un succès commercial. La chanson s'est classée dans plus de dix hit-parades entre autres en tête du RIANZ pour la Nouvelle-Zélande. La chanson a été nommée au 50e Grammy Award. Un clip vidéo a été produit pour la chanson, dans lequel Stefani essaye de s'échapper d'une prison d'or. En France, le single physique s'est vendu à un peu plus de 57 100 exemplaires, ce qui le place à la 40e place des singles les plus vendus en 2007[3].

Contexte et écriture[modifier | modifier le code]

Interscope Records envoie à Gwen Stefani le premier album d'Akon (Trouble), tout en envoyant à Akon un album de Stefani pour que ceux-ci se décident à travailler ensemble. Stefani, qui vient juste d'avoir son premier enfant, annule la première séance de travail avec Akon en expliquant cela par le fait qu'elle « ne voulait pas travailler avec une personne qu'elle ne connaissait pas »[4]. Jimmy Iovine, directeur d'Interscope, appelle par la suite Stefani pour lui dire : « Tu peux annuler ce que tu veux dans ta vie, mais pas cette session de travail »[5].

Quand elle collabore avec Akon quelque temps plus tard, ils écrivent The Sweet Escape en dix minutes[4]. Elle s'imaginait qu'Akon eut souhaité écrire une chanson dans le style hip-hop, mais la chanson est plutôt marquée par des influences doo-wop[5].

Style et analyse des paroles[modifier | modifier le code]

The Sweet Escape est une chanson pop, dont la tonalité est en Si♭ mineur[6]. Elle mélange ska, New Wave, disco et doo-wop[7]. Sa structure rythmique est une mesure de 4/4, communément utilisée dans le doo-wop, avec un tempo de 120 battements par minute. Les chœurs sont optimistes[8]. La chanson utilise un rythme binaire et utilise la progression d'accord I-III-IV-VI. La voix de Stefani varie de deux octaves, du sol3 à fa5[6].

L'introduction de la chanson est constituée de huit mesures en instrumental, suivi par huit autres mesures où Akon chante « Woohoo, yeehoo ». Stefani chante deux couplets intercalés par un refrain, puis elle reprend le refrain après le deuxième refrain, par la suite elle reprend les deux premiers couplet. Le titre se termine comme il a commencé, c'est Akon qui chante la phrase de clôture « I want to get away to our sweet escape » qui signifie « J'aimerai que l'on s'échappe de notre douce évasion » pour disparaître en fondu[6].

Les paroles de la chanson sont un dialogue entre deux époux[9]. Stefani s'excuse « pour avoir mal agi ». Elle reconnaît ses erreurs, mais rejette cependant la faute d'une manière qui pourrait être comparée au single de Monica Don't Take It Personal (1995) et le single de TLC I'm Good at Being Bad (1999). Prenant le contrepied de ses paroles pour l'album Tragic Kingdom de No Doubt, Stefani dévoile son désir d'une vie domestique plaisante, plus particulièrement pendant le refrain[10].

Accueil[modifier | modifier le code]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

The Sweet Escape a reçu généralement des critiques positives. Allmusic a décrit The Sweet Escape comme « une irrésistible […] chanson, conduite par un petit « wee-oh! » en accroche et soutenue par un chœur à la limite de l'hymne »[11]. OMH Media fait référence au titre comme une « chanson estivale avec des sons et un chœur très entrainant »[12]. La chanson est comparée à celle de Gnarls Barkley Smiley Faces sortie en 2006[12] et Blender la compare aux chansons des Beach Boys[10]. Le NME estime que la chanson rappelle l'affection que porte l'artiste aux premiers disques de Madonna mais déplore son côté sucré[13]. Le site About.com se réjouit de la voir « abandonner le caractère surproduit de Wind It Up » mais note que la chanson est facile à oublier[14]. LAUNCHcast trouve que la chanson ressemble à la musique des années 1970 spécialement comme le groupe soul Chairmen of the Board[15].

Cependant la participation d'Akon n'a pas convaincu certains critiques tels que PopMatters qui considère qu'Akon contribue très peu à la chanson, et que les chœurs ont mal été utilisés, voire gâchés[16]. Rolling Stone a convenu qu'il s'agissait d'une tentative ratée de profiter du succès de Smack That d'Akon et d'Eminem[9]. The Observer est mécontent car la chanson ressemble selon eux au single True Blue de Madonna sortie en 1986[17]. Stylus Magazine compare la voix d'Akon à « des gémissements de douleur »[18].

Accueil commercial[modifier | modifier le code]

Akon et Stefani chantant The Sweet Escape en mai 2007.

Bien que The Sweet Escape soit le second single tiré de The Sweet Escape, il a été diffusé en radio avant Wind It Up. Il s'est classé au départ à la 93e place du Billboard Hot 100, en décembre 2006 et il est monté jusqu'à la deuxième place en avril 2007, juste derrière le single d'Akon Don't Matter[19],[20]. La chanson est restée quinze semaines dans le top 10 et neuf mois dans ce classement[21]. Le single est un succès, en effet il se classe dans le Pop 100 et dans le Pop 100 Airplay, et atteint la deuxième place dans le classement Top 40 Mainstream. Le titre s'est aussi classé dans le top cinq du Hot Adult Contemporary Tracks et du Hot Adult Top 40 Tracks[22]. Au Canada, le titre eut un succès équivalent en se classant à la deuxième place du Canadian Hot 100[23].

En dehors des frontières américaines The Sweet Escape a connu un succès similaire. En Europe le titre est arrivé numéro un dans le Billboard European Hot 100 Singles en mars 2007[24], puis il a été à la deuxième place pendant deux semaines dans l'UK Singles Chart, remplacé par Shine de Take That suivi par les Sugababes et Girls Aloud avec le titre Walk this way. Le titre sort du classement au bout de la 24e semaines mais fini par revenier la semaine suivante et cela pour cinq autres semaines. Il s'est également placé dans le Top 5 en France[25], en Irlande[26], en Norvège et aux Pays-Bas et dans le top 10 en Autriche, en Belgique, en Finlande, en Allemagne et en Suisse.

En Australie, la chanson est directement entrée à la deuxième place de l'ARIA Singles Chart et y est restée six semaines[21]. L'Australian Recording Industry Association (ARIA) certifie The Sweet Escape disque de platine pour avoir vendu 70 000 copies[27]. En Nouvelle-Zélande, le single entre premier en mai 2007[21] et il est certifié disque d'or par la Recording Industry Association of New Zealand (RIANZ) le même mois[28]. Le titre s'est classé en vingtième position en Amérique latine[29].

Clip vidéo[modifier | modifier le code]

Stefani chantant The Sweet Escape à l'intérieur d'une cage en or.

Le clip vidéo a été diffusé pour la première fois le 10 janvier 2007 sur LAUNCHcast[30]. Le clip débute sur une scène avec Stefani et les Harajuku Girls dans un cellule de prison en or. Stefani et les Harajuku Girls sont montrées à table avec un zoom sur des couverts vides. Un oiseau artificiel en or chante une partie des paroles d'Akon. Après avoir obtenu les clés d'un chien, elles s'évadent. Stefani est alors montrée dans un appartement avec terrasse deux heures plus tard. Elle défait ses longs cheveux pour permettre aux Harajuku Girls d'escalader la façade de l'immeuble. Celles-ci lui coupent les cheveux une fois arrivées à l'appartement. Stefani rencontre Akon avec les Harajuku Girls dans un parking où Akon et Stefani s'enfuient en voiture. Ils sont poursuivis par deux policières qui se trouvent être les deux autres Harajuku Girls. Le clip se termine après deux heures de poursuite. Le clip est entrecoupé de séquences de Stefani et Akon devant un grand G lumineux.

Le clip a été tourné en décembre 2006, quelques jours avant Noël[31]. Il fut réalisé par Joseph Kahn et produit par Maryann Tenado de H.S.I. Productions[32]. La cellule et l'appartement du clip vidéo ont comme symbolique « un emprisonnement par l'amour ». Stefani ne peut pas s'échapper seule de sa prison métaphorique. La scène sur le balcon de l'appartement est une allusion au conte Raiponce des frères Grimm[31]. Le clip contient des publicités pour deux véhicules de General Motors ; le Chevrolet Tahoe et le Buick Lucerne.

The Sweet Escape entre à la septième place du top 10 de MTV Total Request Live le 16 janvier 2007[33], et il grimpe à la deuxième place le mois suivant[34]. Après le 20 janvier il débute sur MuchMusic Countdown, et reste numéro un deux semaines en mars 2007[35]. Le clip vidéo a été nommé pour le Most Earthshattering Collaboration, l'une des quatre nouvelles catégories créées pour les 2007 MTV Video Music Awards[32], mais le trophée a été emporté par Beyoncé Knowles et Shakira pour Beautiful Liar[36]. En décembre 2007, MTV international a mis en place un système de comptage des diffusions des clips vidéos en dehors des États-Unis, le clip de The Sweet Escape comptabilise un peu plus de 11 000 diffusions rien que sur les télévisions du groupe MTV[37].

Crédits artistiques[modifier | modifier le code]

  • Chant : Gwen Stefani
  • Mixage : Mark « Spike » Stent
  • Ingénieur du son : Yvan Bing
  • Assistants ingénieurs : Alex Dromgoole, David Emery
  • Guitare: Tony Love
  • Producteurs, claviers et séquenceur musical : Akon, Giorgio Tuinfort
  • Production additive : Nellee Hooper
  • Enregistré à Doppler Studios à Atlanta et à Henson Recording Studios à Hollywood

Classement hebdomadaire[modifier | modifier le code]

Classement (2007) Meilleure
position
Drapeau de l'Allemagne Allemagne (Media Control AG)[38]
6
Drapeau de l'Australie Australie (ARIA)[39]
2
Drapeau de l'Autriche Autriche (Ö3 Austria Top 40)[40]
6
Drapeau de la Belgique Belgique (Flandre Ultratop 50)[41]
9
Drapeau de la Belgique Belgique (Wallonie Ultratop 40)[42]
3
Drapeau du Canada Canada (Hot 100)[43]
2
Drapeau des États-Unis États-Unis (Hot 100)[44]
2
Drapeau des États-Unis États-Unis (Adult Pop Songs)[45]
2
Drapeau des États-Unis États-Unis (Adult Contemporary)[46]
4
Drapeau de la Finlande Finlande (Suomen virallinen lista)[47]
8
Drapeau de la France France (SNEP)[48]
4
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Nederlandse Top 40)[49]
5
Drapeau de l'Irlande Irlande (IRMA)[50]
4
Drapeau de l'Italie Italie (FIMI)[51]
14
Drapeau de la Norvège Norvège (VG-lista)[52]
2
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande (RIANZ)[53]
1
Drapeau de la Suède Suède (Sverigetopplistan)[54]
13
Drapeau de la Suisse Suisse (Schweizer Hitparade)[55]
10


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « For The Record: Quick News On Rihanna, Luda, Lady Sov, Kelis, Nas, Harry Potter, Angelina Jolie & More. MTV News. 14 décembre 2006. » (consulté le 25 décembre 2006)
  2. Voir partie Critiques.
  3. (fr) « Les Singles les plus Vendus en 2007 » (consulté le 15 juin 2008)
  4. a et b (en) « didn't want to go through the pain of trying to work with someone [she] didn't know. » - Swift, Jacqui. « Has Gwen really got it all?, The Sun, publié le 3 février 2007. » (consulté le 9 mai 2007)
  5. a et b (en) « You can cancel everything else in your life, but don't cancel this session. », Vineyard, Jennifer, « Baby On Board! Gwen Stefani's Son Joins Her On LP, Spring Tour, MTV News, le 4 décembre 2006 » (consulté le 13 mai 2007)
  6. a, b et c Partition de musique pour "The Sweet Escape" - Famous Music - 2007.
  7. (en) Gottlieb, Jed. « Stefani's material leaves No Doubt she's new Madonna, Boston Herald, le 4 décembre 2006 » (consulté le 18 août 2007)
  8. (en) Jon Pareles, « New's CD The Sweet Escape sur le New York Time » (consulté le 12 juin 2008)
  9. a et b (en) Sheffield, Rob. « Gwen Stefani: The Sweet Escape : Music Reviews, Rolling Stone, le 12 décembre 2006 » (consulté le 18 août 2007)
  10. a et b (en) Sisario, Ben. « Gwen Stefani : The Sweet Escape Review, Blender » (consulté le 18 août 2007)
  11. (en)Erlewine, Stephen Thomas, « The Sweet Escape > Review », Allmusic,‎ 2006 (lire en ligne)
  12. a et b (en) Murphy, « Gwen Stefani - The Sweet Escape (Polydor) », OMH Media,‎ 2006 (lire en ligne)
  13. (en)Alex Miller, « Gwen Stefani: The Sweet Escape », NME,‎ 2006 (lire en ligne)
  14. (en)Bill Lamb, « Gwen Stefani featuring Akon - The Sweet Escape », About.com,‎ 2006 (lire en ligne)
  15. (en)Anna Britten, « Gwen Stefani - The Sweet Escape », LAUNCHcast,‎ 3 janvier 2007 (lire en ligne)
  16. (en) Huff, Quentin B., « "Gwen Stefani: The Sweet Escape" », PopMatters,‎ 2006 (lire en ligne)
  17. (en)Paul Flynn, « Gwen Stefani, The Sweet Escape », The Observer,‎ 10 décembre 2006 (lire en ligne)
  18. (en)Merwin Charles, « Gwen Stefani - The Sweet Escape - Review », Stylus Magazine,‎ 6 décembre 2006 (lire en ligne)
  19. (en)Jonathan Cohen, « Beyonce Begins Third Week Atop The Hot 100 », Billboard,‎ 21 décembre 2006 (lire en ligne)
  20. (en)« "Billboard Hot 100 - Music Charts" », sur αCharts.us (consulté le 15 août 2007)
  21. a, b et c (en)« "Gwen Stefani and Akon, The Sweet Escape, Music Charts" », sur αCharts (consulté le 15 août 2007)
  22. (en) « The Sweet Escape > Charts & Awards > Billboard Singles. », sur Allmusic (consulté le 15 août 2007)
  23. (en) « Canadian Hot 100, The Sweet Escape. », sur 'Billboard (consulté le 18 août 2007)
  24. (en) « European Hot 100 Singles, The Sweet Escape. », sur 'Billboard' (consulté le 28 novembre 2007)
  25. (fr) « Les 100 meilleures ventes de singles en France du 15.04.07 au 21.04.07 » (consulté le 4 juin 2008)
  26. (en) « Search the charts, Pour avoir les informations, il faut taper « The Sweet Escape » dans la 2e barre de recherche, en dessous de Search by Song Title » (consulté le 4 juin 2008)
  27. (en) « ARIA Charts, Accreditations, 2007 Singles. Australian Recording Industry Association » (consulté le 29 juin 2007)
  28. (en) « Chart #1566, lundi 28 mai 2007 », sur rianz.org.nz, Recording Industry Association of New Zealand (consulté le 18 août 2007)
  29. (es) « Ranking del 25 de Marzo de 2007 (Semana 12). Top Latino, le 26 mars 2007 » (consulté le 18 août 2007)
  30. (en) Pastorek, Whitney. « Snap Judgment: Gwen Stefani's 'The Sweet Escape' video. Entertainment Weekly, le 10 janvier 2007 » (consulté le 20 août 2007)
  31. a et b (en) « The Sweet Escape Video Shoot, Interscope Records » (consulté le 18 août 2007)
  32. a et b (en) « Beyonce and Justin Timberlake Lead the Way With Seven Nominations Each Followed by Kanye West and Rihanna With Five Nods and Amy Winehouse Vying for Three Moonmen, PR Newswire, le 7 août 2007 » (consulté le 18 août 2007)
  33. (en) « The TRL Archive, Debuts. ATRL » (consulté le 18 août 2007)
  34. (en) « The TRL Archive, Recap, February 2007. ATRL » (consulté le 18 août 2007)
  35. (en) « MuchMusic Countdown, MuchMusic » (consulté le 18 août 2007)
  36. (en) « Timberlake, Rihanna Lead MTV VMA Winners, Billboard, le 9 septembre 2007 » (consulté le 10 septembre 2007)
  37. (en) Masson, Gordon. « MTV launches video awards. Variety, le 3 décembre 2007 » (consulté le 4 juin 2008)
  38. (de) Musicline.de – Stefani, Gwen Feat.Akon. Media Control Charts. PhonoNet GmbH.
  39. (en) Australian-charts.com – Gwen Stefani feat. Akon – The Sweet Escape. ARIA Top 50 Singles. Hung Medien.
  40. (de) Austrian-charts.com – Gwen Stefani feat. Akon – The Sweet Escape. Ö3 Austria Top 40. Hung Medien.
  41. (nl) Ultratop.be – Gwen Stefani feat. Akon – The Sweet Escape. Ultratop 50. Ultratop et Hung Medien / hitparade.ch.
  42. Ultratop.be – Gwen Stefani feat. Akon – The Sweet Escape. Ultratop 40. Ultratop et Hung Medien / hitparade.ch.
  43. (en) Gwen Stefani Album and Song Chart History Canadian Hot 100 for Gwen Stefani. Prometheus Global Media.
  44. (en) Gwen Stefani Album and Song Chart History Billboard Hot 100 for Gwen Stefani. Prometheus Global Media.
  45. (en) Gwen Stefani Album and Song Chart History Billboard Adult Pop Songs for Gwen Stefani. Prometheus Global Media.
  46. (en) Gwen Stefani Album and Song Chart History Billboard Adult Contemporary for Gwen Stefani. Prometheus Global Media.
  47. (fi) Finnishcharts.com – Gwen Stefani feat. Akon – The Sweet Escape. Suomen virallinen lista. Hung Medien.
  48. Lescharts.com – Gwen Stefani feat. Akon – The Sweet Escape. SNEP. Hung Medien.
  49. (nl) Nederlandse Top 40 – Gwen Stefani feat. Akon search results. Nederlandse Top 40. Stichting Nederlandse Top 40.
  50. (en) Chart Track. Irish Singles Chart. Irish Recorded Music Association.
  51. (en) Italiancharts.com – Gwen Stefani feat. Akon – The Sweet Escape. Top Digital Download. Hung Medien.
  52. (en) Norwegiancharts.com – Gwen Stefani feat. Akon – The Sweet Escape. VG-lista. Hung Medien.
  53. (en) Charts.org.nz – Gwen Stefani feat. Akon – The Sweet Escape. Top 40 Singles. Hung Medien.
  54. (en) Swedishcharts.com – Gwen Stefani feat. Akon – The Sweet Escape. Singles Top 60. Hung Medien.
  55. (en) Swisscharts.com – Gwen Stefani feat. Akon – The Sweet Escape. Schweizer Hitparade. Hung Medien.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Cet article est reconnu comme « bon article » depuis sa version du 19 juin 2008 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l'ayant promu.