Samuel Ward

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Samuel Ward

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Portrait de Samuel Ward par Joseph Wright of Derby

Naissance 1732
Décès 1820
Nationalité Britannique

Samuel Ward (1732–1820) est un homme d'affaires britannique qui était propriétaire à Derby et à Richmond, en Angleterre. Il fut dans sa jeunesse goûteur pour Bonnie Prince Charlie, qui l'en récompensa d'une bague de diamant. Celle-ci figure aujourd'hui dans la collection du Derby Museum and Art Gallery, de même que le portrait que fit de lui Joseph Wright.

Biographie[modifier | modifier le code]

Exeter House.

Ward, fils d'un certain Alderman, fut élevé à Derby par sa mère veuve. Lors du passage de Bonnie Prince Charlie dans cette ville, à Exeter House, le 4 décembre 1745, sa mère permit à Samuel d'être le goûteur du jeune prétendant. C'est pendant ce court séjour que Bonnie Prince Charlie prit la décision de renoncer à marcher sur Londres. Avant de partir, il donna à la mère de Ward, en remerciement de leurs services, une bague de diamant. Celle-ci était constituée d'un anneau d'or serti d'un gros diamant, entouré de dix diamants plus petits[1]. La décision du jeune prétendant signifiait qu'il ne prendrait pas à George III la couronne d'Angleterre. Son armée fit retraite vers l'Écosse où elle fut définitivement défaite en 1746, à la bataille de Culloden.

À Derby, Ward devint homme d'affaires et se fit faire un portrait par Joseph Wright of Derby vers 1781. La bague resta chez ses descendants. Tableau et bague font aujourd'hui partie de la collection du Derby Museum and Art Gallery[1]. Les notes trouvées avec le tableau décrivent Ward comme étant « de Derby mais ensuite de Richmond. » Sa femme était de Richmond où il était propriétaire, ainsi qu'à Derby.

Histoire du tableau[modifier | modifier le code]

Le tableau est mentionné pour la première fois dans les comptes de Joseph Wright, où il figure en 1781 pour un prix de douze guinées[2]. Il resta dans la famille Ward jusqu'à la mort de Sarah Ward, en 1947[3], dont le don revint à la galerie d'art de Derby.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « At Play treasure », Derby.gov.uk (consulté le 6 juin 2011).
  2. (en) « Art Treasure – Samuel Ward », Derby.gov.uk (consulté le 6 juin 2011).
  3. Benedict Nicolson, Joseph Wright of Derby: painter of light, vol. 1, Paul Mellon Foundation for British Art,‎ 1968 (lire en ligne), p. 70 et 223.

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Samuel Ward (taster) » (voir la liste des auteurs)