Bibliothèque centrale de Derby

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bibliothèque centrale de Derby
Derby Central Library
Le bâtiment de 1879 (partagé avec le musée de Derby)
Le bâtiment de 1879 (partagé avec le musée de Derby)
Informations géographiques
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Ville Derby
Adresse The Wardwick, Derby, DE1 1HS
Coordonnées 52° 55′ 20″ N 1° 28′ 46″ O / 52.92225, -1.4795 ()52° 55′ 20″ Nord 1° 28′ 46″ Ouest / 52.92225, -1.4795 ()  
Informations générales
Date d’inauguration 1879
Informations visiteurs
Site web « derby.gov.uk/LeisureCulture/Libraries/Findyourlocallibrary/About_Central_Library » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-21

Géolocalisation sur la carte : Derbyshire

(Voir situation sur carte : Derbyshire)
Bibliothèque centrale de DerbyDerby Central Library

Géolocalisation sur la carte : Angleterre

(Voir situation sur carte : Angleterre)
Bibliothèque centrale de DerbyDerby Central Library

La bibliothèque centrale de Derby, en anglais : the Derby Central Library, est installée depuis 1879, avec le Derby Museum and Art Gallery, dans un bâtiment de briques rouges conçu par l'architecte Richard Knill Freeman, dans le style gothique flamand, et offert à la ville de Derby par le brasseur Michael Thomas Bass[1]. C'est la principale bibliothèque publique et de référence de Derby, le fleuron du réseau des bibliothèques de la cité de Derby, géré par l'autorité unitaire qui administre la ville.

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant la loi de 1850 sur les bibliothèques publiques (Public Libraries Act 1850), il existait à Derby plusieurs bibliothèques itinérantes. Elles étaient généralement gérées par des libraires et fondées sur le paiement d'un abonnement par leurs membres[2].

La première « bibliothèque permanente » de Derby s'ouvrit en 1811 sur Queen Street. Dans les années 1830, l'accès en était réservé à qui pouvait acheter une part de quatre guinées et s'acquitter d'un abonnement annuel d'une guinée supplémentaire. Elle comptait, en 1832, 84 membres[3]. En 1858, sa collection de livres incorpora les quatre mille volumes apportés par la Société philosophique de Derby[4]. En 1863, le botaniste Alexander Croall en devint le premier bibliothécaire et conservateur nommé et l'année suivante le musée et la bibliothèque furent rassemblés. Croall quitta la fonction en 1875[4] pour prendre celle de conservateur du Stirling Smith Museum and Art Gallery, en Écosse[5].

Bien que le conseil municipal en ait envisagé la possibilité, la commune de Derby ne tira pas avantage des pouvoirs que lui conférait la loi de 1850 avant plusieurs années. Puis, en 1878, William Cavendish, 7e duc de Devonshire, fit don à la commune de sa collection de livres et de documents sur le Derbyshire[2]. Ces matériaux nécessitaient des locaux adaptés et ce n'est que l'année suivante que la commune fut en mesure de fournir à la population de Derby un service de bibliothèque gratuit, grâce au bâtiment offert par le brasseur Michael Thomas Bass.

Le samedi 28 juin, Bass inaugurait officiellement les Derby Free Library and Museum, ce qui fut l'occasion de grandes réjouissances dans la ville. La cérémonie enchaîna une réception officielle de Bass à la gare de la Midland Railway, un élégant banquet à l'hôtel Midland et un défilé jusqu'à la place du marché, le long de rues pavoisées où se pressait une foule en liesse. Bass présenta alors les titres de propriété au maire, dans les locaux de la mairie. La cérémonie se rendit ensuite jusqu'à la bibliothèque elle-même, où Bass fit un tour des lieux avant de revenir sur les marches de l'entrée pour déclarer le bâtiment ouvert[6].

La collection de livres présentée par la nouvelle bibliothèque intégrait celles du duc de Devonshire, de la librairie permanente et de la Société philosophique[2]. En septembre 1898, le fond de prêt totalisait près de vingt mille volumes et le fond de référence plus de onze mille[1].

En 1914, la maison du conservateur, qui jouxtait la bibliothèque, fut démolie pour permettre une extension du bâtiment, en vue d'accueillir la bibliothèque Bemrose récemment acquise. L'achat de celle-ci, qui avait été la propriété de Henry Howe Bemrose, fut financé par appel à la générosité publique[7].

En 1964, le Derby Museum and Art Gallery s'agrandit d'une nouvelle aile édifiée sur le Strand, le bâtiment originel du XIXe siècle restant toutefois partagé entre la bibliothèque et le musée. L'une des salles de lecture de la bibliothèque porte le nom d'Alfred Goodey, qui finança le nouveau bâtiment.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Kelly's Directory of Derbyshire, Nottinghamshire, Leicestershire & Rutland », Kelly's Directories Limited,‎ 1899 (consulté le 21 juillet 2011), p. 130.
  2. a, b et c [citation nécessaire].
  3. Stephen Glover, The history of the county of Derby,‎ 1829 (lire en ligne), p. 430.
  4. a et b (en) [PDF] Mick Stanley, « History of the museum and its geological collections »,‎ décembre 1976 (consulté le 21 juillet 2011), p. 393.
  5. (en) « Alexander et Annie Croall », Old Town Cemetery Stirling (consulté le 21 juillet 2011).
  6. (en) Derby Mercury, 2 juillet 1879, p. 2.
  7. (en) « http://www.derby.gov.uk/LeisureCulture/Libraries/LocalStudiesLibrary/The_Local_Studies_Collection.htm » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-21.

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Derby Central Library » (voir la liste des auteurs).

Liens externes[modifier | modifier le code]