Jedediah Strutt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jedediah Strutt

Description de cette image, également commentée ci-après

Portrait de Jedediah Strutt (1726-1797), par Joseph Wright of Derby (1734-1797). Huile sur toile.

Naissance 1726
South Normanton, Alfreton, Derbyshire, Angleterre
Décès 7 mai 1797 (à 71 ans)
Nationalité Britannique
Profession Bonnetier puis fileur de coton

Jedediah Strutt (1726 - 7 mai 1797) ou Jedidiah Strutt, comme lui-même l'écrivait[1], est un bonnetier et fileur de coton originaire de Belper en Angleterre.

Strutt et son beau-frère William Woolat mirent au point un accessoire au métier à bas (stocking frame) qui permettait la production de bas côtelés. Leur machine devint connu sous le nom de la « machine à côtes de Derby » ("Derby Rib Machine"), et les bas qu'elle produisait devinrent rapidement très prisés.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jedediah Strutt est né à South Normanton, près d'Alfreton dans le Derbyshire d'une famille d'agriculteurs, en 1726.

En 1740, il devint apprenti charron à Findern[2]. En 1754, il hérita d'un petit troupeau de bétail venant d'un oncle, et épousa Elizabeth Woolatt en 1755 dans le Derbyshire. Il déménagea à Blackwell où il avait hérité d'une ferme d'un de ses oncles et y développa une entreprise de transport du charbon de Denby à Belper et Derby.

La machine à côtes de Derby[modifier | modifier le code]

Le beau-frère de Strutt, William Woolat, employa un certain Mr. Roper de Locko qui avait conçut une idée pour un accessoire au métier à bas pour tricoter des bas côtelés[2]. Il en fit un ou deux spécimens qu'il montra à ses amis, mais il n'était pas intéressé par le développement de son idée et n'en avait d'ailleurs pas les moyens. Woolatt se concerta avec Strutt, qui vendit un cheval et offrit 5£ à Roper en échange de son invention. Strutt et Woolatt transformèrent le dispositif en une machine viable et obtinrent un brevet en 1759.

Leur machine se fit connaître sous le nom de « machine à côtes de Derby », et les bas qu'ils produisaient avec devinrent rapidement très populaires. Le coton était moins cher que la soie et plus confortable que la laine mais la demande était beaucoup plus importante que l'offre.

Manufactures de coton[modifier | modifier le code]

Strutt et l'autre fileur, Samuel Need, furent présentés à Richard Arkwright qui était arrivé à Nottingham vers 1768, et y installa sa machine à filer qui fonctionna grâce à la force des chevaux, mais cette source d'énergie était loin d'être satisfaisante. À Derby, John Lombe avait construit un moulin à soie très efficace qui utilisait l'énergie hydraulique. Strutt et Need se joignirent à Arkwright pour concevoir une manufacture de coton à Cromford, en utilisant ce qui fut dorénavant appelé le water frame d'Arkwright. C'était le premier de la sorte dans le monde entier, et il marqua le commencement de la Révolution industrielle.

De même qu'Arkwright, Strutt se fit faire son portrait par le peintre Joseph Wright of Derby[3] : les deux tableaux sont maintenant exposés au musée de Derby.

Strutt acheta du terrain en 1777 pour son premier moulin à Belper, qui était à l'époque le hameau des tricoteurs et des fabricants de clous. En 1781, il acheta à Walter Mather une vieille forge à Makeney près du pont de Milford. La manufacture de Belper ouvrit en 1778 et celle de Milford en 1782. Il fit construire de longues rangées de maisons près de chacun des deux moulins pour le grand nombre d'employés et les deux moulins font maintenant partie du patrimoine mondial de l'UNESCO des usines de la vallée de la Derwent.

Il y eut jusqu'à huit moulins à Belper, dont la population augmenta jusqu'à 10 000 habitants à la moitié du dix-neuvième siècle, et fut la deuxième plus grande ville du comté.

Jedediah mourut en 1797 et fut enterré à la Chapelle unitarienne de Field Row à Belper.

Famille[modifier | modifier le code]

Jedediah Strutt fut le deuxième fils de William Strutt de South Normanton et de Martha Statham de Shottle, Derbyshire, Angleterre. En 1755, il épousa Elizabeth Woolatt[2]. Ils eurent cinq enfants avant qu'Elizabeth ne meure à Londres en 1774. En 1781, Strutt épousa Ann Cantrell, la veuve de George Daniels de Belper. Ils n'eurent aucun enfant ensemble.

Les enfants de Jedediah et Elizabeth sont :

  • William (1756-1830) qui épousa Barbara Evans, fille de Thomas Evans (de son second mariage), et qui inventa la « cuisinière de Belper » (Belper stove). Leur fils, Edward Strutt, fut un homme politique membre parti libéral.
  • Elizabeth (1758-1836), qui épousa William Evans, fils de Thomas Evans (de son premier mariage).
  • Martha (1760-1783) qui épousa Samuel Fox.
  • George Benson (1761-1841) qui épousa Catherine Radford, fille d'Anthony Radford de Holbrook.
  • Joseph (1765-1844) qui épousa Isabella Douglas, fille d'Archibold Douglas.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) http://www.spinningdownthederwent.co.uk Middleton, J., et al. (2008) "Spinning Down The Derwent," (Book and DVD) Milford, Derbyshire: Maypole Promotions
  2. a, b et c (en) Biographie de Jedediah Strutt, Spartacus.net, consulté en août 2011
  3. (en) Sir Richard Arkwright: Industrialist, Revolutionary Players.
  • (en) Cooper, B., (1983) Transformation of a Valley: The Derbyshire Derwent Heinemann, réédité en 1991 Cromford: Scarthin Books
  • (en) R. S. Fitton and A. P. Wadsworth, The Strutts and the Arkwrights 1758-1830: a study of the early factory system (1958).

Lien externe[modifier | modifier le code]


(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Jedediah Strutt » (voir la liste des auteurs)