John Raphael Smith

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

John Raphael Smith

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Sculpture de John Raphael Smith faite par Chantry, au Victoria and Albert Museum

Naissance 1752
Derby
Décès 1812 (à 60 ans)
Nationalité Britannique
Profession

John Raphael Smith (1752 - 2 mars 1812) est un peintre et graveur en manière noire anglais, fils de Thomas Smith de Derby, le peintre paysagiste, et père de John Rubens Smith, peintre qui émigra aux États-Unis.

Biographie[modifier | modifier le code]

John Raphael Smith fut apprenti chez un drapier de lin à Derby, puis continua dans cette filière à Londres; il fit également des enluminures pour augmenter son revenu. Il se mit ensuite à la gravure et executa la gravure Public Ledger, qui eut un grand succès et fut suivie par ses gravure en manière noire d' Edwin the Minstrel (un portrait de Thomas Haden) et La Veuve indienne[1], d'après le tableau de Joseph Wright of Derby et Mercure inventant la lyre (Mercury Inventing the Lyre) d'après James Barry.

Self portrait by John Raphael Smith

Il reproduisit quarante œuvres de Reynolds, certaines se classèrent au rang de chef-d'œuvres de la gravure en manière noire et il fut nommé graveur du Prince de Galles. Il aurait pu acquérir rapidement une petite fortune, grâce à ses activités artistiques et ses activités de marchand de gravures et d'éditeur, s'il n'avait pas eu des habitudes dissolues. Il fut un très bon ami de George Morland et il reproduisit avec excellence ses figurines en gravure à la manière noire.

John Smith fut le professeur de William Turner. En 1778, Smith reçut la commande de John Milnes de faire une gravure en manière noire après qu'il eut acheté un tableau ainsi que toutes les gravures connues des œuvres de Joseph Wright of Derby. Le tableau était intitulé Le Captif et la plaque fut utilisée pour faire seulement vingt impressions avant d'être détruites. Une de ces rares gravures se trouve dans la ville natale de Smith au Derby Museum and Art Gallery[2].

Il peignit des portraits, comme Unsuspecting Maid, Inattention et the Moralist et exposa à la Royal Academy de 1779 à 1790. Dès que son travail en tant que marchand de gravures fut sur le déclin, il fit une tournée dans les comtés du nords et des midlands de l'Angleterre, produisant des œuvres à la hâte et assez banales, puis s'installa à Doncaster. La valeur artistique du sculpteur Francis Leggatt Chantrey fut remarquée par Smith qui lui donna des cours de peinture[3]. Chantrey fit plus tard un buste de Smith en remerciement et Smith a peint un portrait de Chantrey.

En tant que graveur en manière noire, Smith occupe le rang le plus élevé. Ses gravures sont d'un dessin délicat et excellent et ont des couleurs très expressives. Ses portraits de Charles James Fox, John Horne Tooke, Francis Burdett et le groupe des ducs du Devonshire et leur famille soutiennent ses revendications de dessinateur et peintre brillant. Il avait une connaissance très précise des principes et de l'histoire de l'art et excella dans l'art de la conversation.

Smith mourut à Doncaster.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) The Widow of an Indian Chief Watching the Arms of her Deceased Husband, (Clayton 31), John Raphael Smith, Christies.com
  2. (en) « Pictures », Lowell Libson Ltd (consulté le 30 juin 2011)
  3. Edmund Burke, Annual Register volume 83 (lire en ligne), p. 232
  • "An exhibition of engraved works by John Raphael Smith". Manchester [England]: Thomas Agnew & Sons, Spring, 1912. Catalogue raisonne of 99 works.


Liens externes[modifier | modifier le code]


(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « John Raphael Smith » (voir la liste des auteurs)