Sabayon Linux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sabayon Linux
Logo
Sabayon Linux avec Gnome et/ou Kde
Sabayon Linux avec Gnome et/ou Kde

Famille GNU/Linux
Type de noyau Monolithique modulaire
État du projet En développement
Plates-formes x86, x86-64, MacTel
Entreprise /
Développeur
Fabio Erculiani et Christopher Villareal
Licence GNU GPL
États des sources disponibles via ebuilds
Dernière version stable 11.0 () [+/−]
Méthode de mise à jour Equo Emerge
Gestionnaire de paquets Entropy Portage
Site web Sabayon Linux

Sabayon Linux est une distribution GNU/Linux basée sur Gentoo.

Installation[modifier | modifier le code]

Contrairement à Gentoo qui installe tout ou partie du système à partir du code source, Sabayon installe le système de base à partir de paquets précompilés.

Sabayon Linux est une distribution prête à l'emploi, c'est-à-dire qu'elle inclut de base les pilotes propriétaires des différentes cartes graphiques et cartes WI-FI, les codecs audio - vidéo, flash, java, etc. pour que le système puisse fonctionner sans devoir les installer après l'installation. Il n'est donc pas totalement libre.

La distribution a recours à un Live-DVD, et le système peut être installé une fois le Live-DVD en marche. Le processus d'installation a été conçu afin d'être plus simple que pour une Gentoo, qui requiert de bonnes connaissances des systèmes Linux. L'installateur mis en œuvre est Anaconda, déjà employé pour l'installation de Fedora, CentOS...

Le Live-DVD inclut de base les grands titres des applications utilisables sur Gentoo, tels que Konversation, Firefox et bien d'autres. SabayonLinux est totalement compatible avec Gentoo.

Le Live-DVD active également les pilotes des cartes graphiques Nvidia et ATI, les pilotes des cartes Wi-FI, ce qui permet de tirer parti du bureau en 3D et de la connectivité Wi-FI, par l'exécution de Compiz Fusion en mode live.

Les images ISO sont disponibles via ftp, http, rsync et BitTorrent

Le Live-DVD est disponible en quatre versions selon l'environnement graphique principal : GNOME (version G), de 2 gigaoctets de taille, KDE (version K), également de 2 GB, XFCE, et LXDE.

Les architectures X86 (32 bits multi) et AMD-64 (64 bits multi) sont proposées, et leurs distributions de taille comparable à très peu de chose près (les versions 64 bits de Linux doivent contourner quelques petites différence de comportement des processeurs AMD et Intel[1])

La version actuelle (version 14, décembre 2013) permet de démarrer le mode "SteamBox", basé sur l'interface "Steam Big Picture" du logiciel Steam.

Il est possible de choisir entre quatre types d'installation:

  • Sabayon Linux avec l'environnement graphique par défaut, installé par la version téléchargée (Gnome ou KDE pour une machine de bonne puissance, MATE ou XFCE pour en alléger un peu la charge (ou en améliorer la réactivité)
  • Sabayon Linux Médiacenter (XBMC).
  • Sabayon Linux Fluxbox : avec environnement graphique minimal.
  • Sabayon Linux Core : version minimaliste sans environnement graphique.
  • Sabayon Linux existe depuis la version 10 en deux version dédié pour serveurs : ServerBase et HardenedServer.

Gestion des paquets[modifier | modifier le code]

Le cycle de développement suit le modèle de la rolling release, c'est-à-dire que les versions de la distribution, correspondent aux version du DVD ou du CD d'installation et que les paquets sont mis à jour en permanence.

Sabayon Linux est fondée principalement sur des paquets binaires précompilés, gérés via son propre gestionnaire de paquets Entropy, ce qui permet d'économiser du temps à l'installation : Entropy est géré par les outils Equo (mode texte) et Sulfur (gestionnaire graphique), par comparaison avec Gentoo : Emerge (mode texte), Portato (mode graphique). Depuis la version 10, un nouvel interface graphique à Entropy a fait son apparition : Rigo. Ce nouvel interface vise à remplacer Sulfur et se rapproche de l'interface de la Logithèque Ubuntu.

Le gestionnaire Entropy permet d'administrer le système SabayonLinux aussi simplement qu'une distribution du style Debian, comme Ubuntu. Par exemple : equo update && equo upgrade, permet, en mode texte (console), de mettre à jour le système, ce qui n'est pas sans rappeler la syntaxe d'apt-get.

Entropy, le gestionnaire de paquets propre à Sabayon intègre le meilleur de Portage (ses ebuilds), de Yum, de Apt, et offre également la possibilité de créer son propre Entropy, avec support de branches multiples (mise à jour vers une version ultérieure, par exemple).

Entropy permet à l'utilisateur de maintenir son système Sabayon Linux en bon état de marche et à jour, très simplement.

Sabayon Linux intègre aussi Portage (ses ebuilds et ses overlays). Sa compilation et ses outils (Emerge et layman) sont disponibles pour ceux qui ont déjà une connaissance de Gentoo, afin d'installer des versions plus récentes ou indisponibles dans le cadre d'Entropy. Sabayon dispose d'ailleurs de son propre overlay : Sabayon.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]