Christchurch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Christchurch (homonymie).
Christchurch
Ōtautahi
Vue générale
Vue générale
Administration
Pays Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
Île île du Sud
Région Canterbury
Autorité territoriale Conseil communal de Christchurch
Maire Bob Parker
Démographie
Population 348 435 hab. (2006[1])
Densité 771 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 31′ 54″ S 172° 38′ 12″ E / -43.531671, 172.63658543° 31′ 54″ Sud 172° 38′ 12″ Est / -43.531671, 172.636585  
Superficie 45 200 ha = 452 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Zélande

Voir la carte administrative de Nouvelle-Zélande
City locator 14.svg
Christchurch

Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Zélande

Voir la carte topographique de Nouvelle-Zélande
City locator 14.svg
Christchurch
Liens
Site web www.ccc.govt.nz

Christchurch (en māori Ōtautahi) est la deuxième plus grande ville de la Nouvelle-Zélande, la première de l'île du Sud et la capitale régionale de Canterbury. Elle est située au nord de la péninsule de Banks, à mi-chemin de la côte est de l'île du Sud.

Nom[modifier | modifier le code]

La ville fut nommée par le Canterbury Association, qui s'installa dans la région. Le nom de Christchurch fut choisi lors de la première réunion de l'association, le 27 mars 1848. Il fut suggéré par J. R. Godley, qui avait étudié à Christ Church College, à Oxford (Angleterre). Au début certains l'appelèrent « Christ Church », mais dans le compte-rendu de la réunion décidant le nom on écrivit « Christchurch »[2].

Son nom māori, Ōtautahi, est un raccourci de « Te Whenua o Potiki-Tautahi », qui honore le chef Ngāi Tahu Tautahi, qui était implanté à Port Levy sur l'Avon, là où est aujourd'hui situé le pont de Barbadoes Street[3].

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation dans la Nouvelle-Zélande
Christchurch
Christchurch
Voir l’image vierge
Situation dans la Nouvelle-Zélande
La ville de nuit
La côte de la ville

Christchurch est situé dans le Canterbury, au milieu de la côte est de l'île du Sud, entre la péninsule de Banks et les plaines de Canterbury. Il est situé près de la pointe sud de la baie de Pegasus et est délimitée à l'est par l'océan Pacifique ainsi que l'estuaire des fleuves Avon et Heathcote. Le sud et le sud-est sont dominés par des collines volcaniques, les Port Hills. Au nord on trouve le fleuve Waimakariri.

Le fleuve Avon qui coule dans la ville fut nommé ainsi en honneur de celui dans l'Ayrshire, en Écosse, sur demande des frères Deans, originaires de la région[2].

Central City[modifier | modifier le code]

Au centre de la ville on trouve Cathedral Square, autour de la cathédrale anglicane, Christchurch cathedral. Les environs du square, délimités par les quatre avenues de la ville (Bealey, Fitzgerald, Moorhouse et Rolleston), constituent le Central business district de Christchurch. Le Central City abrite aussi des zones résidentielles, dont Inner City East, Inner City West, Avon Loop, Moa et Victoria.

Cathedral Square est un point de repère et de rencontre populaire. On y trouve un speakers' corner célèbre pour le Wizard of New Zealand (« Mage de Nouvelle-Zélande »), Ian Brackenbury Channell.

Le Central City inclut la rue piétonne Cashel ; à un bout on trouve le pont du Souvenir, et à l'autre l'amphithéâtre appelé Hack Circle.

Inner Suburbs[modifier | modifier le code]

(clockwise, starting north of the city centre)

Outer Suburbs[modifier | modifier le code]

(clockwise, starting north of the city centre)

Villes satellite[modifier | modifier le code]

Lyttelton ; Tai Tapu ; Lincoln ; Prebbleton ; Rolleston ; West Melton ; Rangiora ; Kaiapoi

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat de Christchurch est océanique, avec une température comprise entre 15 °C et 25 °C en janvier (mais 30 °C et plus sont possibles) et entre °C et 15 °C en juillet. En été le vent du Pacifique soufflant du nord-est limite la hausse des températures. Cependant en février 1973 on mesura une température pour les maximales de 41,6 °C. Le nor'wester, un vent chaud à effet de foehn soufflant du nord-ouest (d'où son nom) peut parfois prendre un caractère de tempête, causant des dégâts mineurs[4].

En hiver les températures inférieures °C sont fréquentes la nuit. On compte en moyenne 70 jours de givre par an[5]. La neige tombe environ deux fois par an sur les collines et une ou deux fois en plaine.

Lors de certaines nuits froides d'hiver, la proximité des collines et l'air froid et calme contribuent à la création d'une couche d'inversion. Le gaz d'échappement des véhicules et la fumée de combustion sont alors prisonnières de cette couche et il se forme du smog. Christchurch a souvent dépassé les limites de pollution de l'air admises par l'Organisation mondiale de la santé mais l'air qu'on y respire y est cependant de bien meilleure qualité qu'à Mexico ou Los Angeles[6]. La mairie essaie de mettre à niveau les systèmes de chauffage de la ville pour essayer de limiter la pollution[7].

Relevé météorologique de Christchurch
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 12,2 12,1 10,6 7,7 4,5 2,1 1,9 2,9 5,1 7,2 8,9 10,9 7,2
Température maximale moyenne (°C) 22,5 22,2 20,4 17,8 14,6 11,7 11,3 12,4 14,9 17,4 19,2 21,2 17,1
Précipitations (mm) 42 39 54 54 56 66 79 69 47 53 44 49 648
Source : Le climat à Christchurch (en ° C et mm, moyennes mensuelles) Niwa Science climate data


Démographie[modifier | modifier le code]

Le 6 mars 2004, la région administrée par le Conseil communal de Christchurch avait une population de 344 100 habitants, en faisant la seconde ville de la Nouvelle-Zélande et la première de l'île du Sud. La région métropolitaine de Christchurch est la troisième du pays après celles d'Auckland et de Wellington.

Le tableau suivant montre le profil ethnique de la population de Christchurch selon les recensements de 2001 et 2006. Les pourcentages montent au-dessus de 100 % parce que certains s'identifient comme membres de plus d'un groupe ethnique. Les chiffres de 2006 ne s'appliquent qu'à la ville de Christchurch et non sa région métropolitaine. La grande baisse du pourcentage d'« Européens » est dû au nombre grandissant de personnes s'identifiant comme « Néo-Zélandais », quoique cette dénomination n'était pas officiellement sur le formulaire.

Groupe ethnique 2001 (%) 2001 (personnes)[8] 2006 (%) 2006 (personnes)[9]
Européens 89,8 291 594 75,4 255 366
New Zealanders n/a n/a 12,9 43 671
Asiatiques 5,5 17 703 7,9 26 631
Māori 7,2 23 421 7,6 25 725
Des îles du Pacifique 2,4 7 713 2,8 9 465
Moyen-Orient/Amérique latine/Afrique n/a n/a 0,8 2 862
Autre 0,6 2 073 0,0 114
Total 324 666 338 748

Le recensement de 2006 inclut également de l'information sur le multilinguisme de la région. Selon les résultats, 283 986 personnes habitant la ville de Christchurch ne parlent qu'une langue, tandis que 37 947 en parlent deux, et 7 881 en parlent trois ou plus[9].

Religion[modifier | modifier le code]

Christchurch est le siège d'un évêché catholique et d'un évêché anglican.

Économie[modifier | modifier le code]

Au début de la colonisation européenne de la région, son économie était essentiellement agricole. Les premiers fabricants transformaient de la matière première agriculturelle (particulièrement laitière et du mouton) en marchandise prête à la consommation. La présence assez ancienne de l'Université de Canterbury et d'autres institutions académiques ont encouragé la création de nombreuses industries de la technologie. Le tourisme est également un acteur important, Christchurch étant près des pistes de ski, parcs et autres attractions des Alpes du Sud et étant desservie par l'aéroport international de Christchurch. La ville est particulièrement visitée des japonais, étant jumelée avec la ville de Kurashiki[10] ; il y a des panneaux en japonais autour du square de la Cathédrale et plusieurs églises étant particulièrement prisées de couples souhaitant s'y marier.

Gouvernement[modifier | modifier le code]

Le gouvernement local consiste en plusieurs organisations :

  • le Conseil communal de Christchurch, l'autorité territoriale régissant la région ;
  • six community boards, chacune régissant une section électorale, avec cinq membres par et deux conseillers par community board ;
  • des district councils pour les régions environnantes ;
  • le Canterbury Regional Council (Environment Canterbury), incluant quatre circonscriptions électorales avec deux membres par circonscription[11], et
  • le District Health Board du Canterbury, avec cinq membres pour Christchurch[12]

En 1993 la Fondation Bertelsmann décerna à Christchurch le prix de la ville la mieux gouvernée du monde (« Best Run City in the World »), ex-aequo avec Phoenix (Arizona)[13].

Enseignement[modifier | modifier le code]

Vue de Christ's College

En enseignement secondaire, Christchurch est connu pour plusieurs lycées du style des public schools du Royaume-Uni, dont Christ's College, St. Andrew's, St Margaret's College, et le Rangi Ruru Girls' School. On y trouve également le Burnside High School, connu pour son enseignement dans le domaine de la musique et la deuxième école la plus grande de la Nouvelle-Zélande, avec 2 650 étudiants[14].

En enseignement supérieur, on trouve l'Université de Canterbury, l'Université Lincoln, l'Institut polytechnique de technologie de Christchurch, et la faculté de médecine de l'Université d'Otago.

Transport[modifier | modifier le code]

L'aéroport international de Christchurch

Christchurch est desservie par l'aéroport international de Christchurch, des lignes de bus et de train. Les bus locaux, connus sous le nom de Metro[15], sont sous l'autorité du Canterbury Regional Council, et il existe des lignes gratuites d'autobus limitées au centre-ville. Le moyen de transport le plus utilisé reste néanmoins la voiture. Le terrain de la ville étant très plat, le Conseil communal installe plusieurs pistes cyclables.

Il y a un tramway, mais son parcours est limité à un circuit du centre-ville et est donc plutôt d'intérêt touristique[16]. Les trams furent introduits en 1905 et cessèrent leur service en 1954[17], étant réinstallés comme attraction touristique en 1995.

La ligne ferroviaire du nord va à Kaikoura et Picton, utilisant des trains TranzCoastal ; la ligne du sud va à Invercargill en passant par Dunedin. Le train le plus célèbre partant de la gare de Christchurch est le TranzAlpine, qui prend la ligne du sud jusqu'à Rolleston, puis prend la ligne Midland et passe par les Alpes du Sud en prenant le tunnel Otira, terminant le trajet à Greymouth dans le Westland. C'est, de par les paysages traversés, une ligne purement touristique.

Histoire[modifier | modifier le code]

Des fouilles archéologiques menées à Redcliffs en 1876 ont trouvé des traces des premiers habitants de la région : des tribus qui chassaient des moa vers 1250. L'histoire orale māori relate qu'ils habitaient la région déjà aux environs de l'an 1000. Ces premiers habitants sont remplacés par la tribu waitaha, qui y aurait migré depuis la côte est de l'île du Nord dans le XVIe siècle. Après des guerres tribales, les Waitaha (composés de trois peuples) furent dépossedés par la tribu Kāti Mamoe, elle-même subjuguée plus tard par les Ngāi Tahu, qui contrôleraient la région jusqu'à l'arrivée des Européens.

À la suite de l'achat des terres de Putaringamuto (aujourd'hui Riccarton) par les frères Weller, chasseurs de baleine, un groupe de pionniers européens, dirigés par les messieurs Herriott et McGillivray, s'établissent dans ce qui est aujourd'hui la région de Christchurch vers 1840. Leurs fermes abandonnées seront achetées par les frères Deans en 1843. Les quatre premiers navires de la Canterbury Association arrivent le 16 décembre 1850, amenant les 792 premiers « Pélerins du Canterbury » au port de Lyttelton. Ces navires sont le Randolph, la Charlotte-Jane, le Sir George Seymour, et le Cressy. Ces nouveaux pionniers pensaient construire une ville autour d'une cathédrale et une université, d'après Christ Church College à Oxford[18]. Le nom de « Christchurch » fut décidé le 27 mars 1848, avant même l'arrivée des navires.

Le capitaine Thomas, le géomètre expert du groupe, explore la région. En décembre 1849 il commande la construction d'une route entre Port Cooper (aujourd'hui Lyttelton) et Christchurch via Sumner. Sa construction s'avère plus difficile que prévu ; elle est suspendue le temps de construire un petit chemin utilisable à cheval entre le port et la vallée de Heathcote. Ce chemin fut baptisé « Bridle Path » (« Chemin du bride »), parce que sa pente est tellement raide qu'il faut mener les chevaux par leurs brides[19].

Tout ce qui était trop lourd ou trop grand pour être transporté de cette manière était mis dans des petits navires, qui feraient un trajet d'environ 13 km longeant la côte jusqu'à l'estuaire de Ferrymead ; la première ligne ferroviaire publique de Nouvelle-Zélande sera celle de Ferrymead-Christchurch, ouvert en 1863. On fit construire un tunnel dans les Port Hills dû à la diffulté du terrain ; cette ligne mènera jusqu'à Lyttelton et sera ouverte en 1867.

Christchurch devient officiellement ville de par un décret royal du 31 juillet 1856 ; elle est la première de Nouvelle-Zélande. Beaucoup des édifices gothiques de l'architecte Benjamin Mountfort datent de cette période.

Christchurch sera le centre administratif de la province de Canterbury.

En 1947 eut lieu le pire incendie urbain de Nouvelle-Zélande, dans le magasin Ballatyne's de Christchurch ; 41 personnes y perdront leur vie.

On inaugure le tunnel entre Lyttelton et Christchurch en 1964.

Elle sera hôte des Jeux du Commonwealth en 1974.

Séismes[modifier | modifier le code]

Cathedrale de Christchurch juste après la série de tremblements de terre de 2011.

Le 4 septembre 2010, à 4h35 locale, la ville est frappée par un séisme de magnitude 7 sur l'échelle de Richter qui ne fait aucune victime[20].

Nouveau séisme de magnitude 6,3, le 22 février 2011 à 12h51 locale. 185 personnes ont trouvé la mort[21].

Le 13 juin 2011, un nouveau séisme de magnitude 6 frappe la ville[22] faisant 1 mort et 45 blessés[23], provoquant l'effondrement de plusieurs bâtiments dans le centre-ville et poussant le gouvernement à décider l'abandon d'une partie des quartiers Est de la ville, les plus soumis aux séismes à répétition[24].

De très nombreux édifices historiques, dont la cathédrale, sont partiellement ou totalement détruits.

Cette série de séismes, à la fois mortels et ayant détruit le plus ancien patrimoine architectural du pays, marquera profondément les néo-zélandais.

Christchurch et l'Antarctique[modifier | modifier le code]

Christchurch a longtemps été le point de départ de plusieurs expéditions en Antarctique, dont ceux de Robert Falcon Scott et Ernest Shackleton, qui partirent du port de Lyttelton. Au centre-ville il y a une sculpture de Scott faite par sa femme.

Le International Antarctic Centre, en face de l'aéroport international de Christchurch, abrite un musée et des équipements pour les programmes antarctiques des États-Unis et de la Nouvelle-Zélande. C'est la base principale pour des vols de ravitaillement des bases de McMurdo et Scott.

Culture[modifier | modifier le code]

Parcs et nature[modifier | modifier le code]

Le fleuve Avon

Le grand nombre de parcs et jardins de Christchurch lui valent le surnom de « Garden City »[25]. Le parc Hagley et le Jardin botanique de Christchurch (grand de 30 ha et fondé en 1863), sont au centre-ville. Le parc Hagley est particulièrement prisé des personnes souhaitant faire du sport ; ils y jouent au golf, au cricket, au netball et au rugby. On y tient également de nombreux concerts.

Cinéma et théâtre[modifier | modifier le code]

Le Christchurch Arts Centre et sa fontaine

Les premiers cinémas furent construits autour du square de la cathédrale[26], mais aujourd'hui il ne reste que le complexe Regent, renommé Regent on Worcester en 1996. Les cinémas les plus grands sont le Hoyts sur l'avenue Moorhouse et le Reading dans le centre commercial de Shirley. Le Christchurch Arts Centre inclut deux cinémas, le Cloisters et le Academy, qui montrent des films étrangers, classiques et contemporains et participent à un festival de cinéma annuel. Les amateurs de cinéma ont une association, le Canterbury Film Society[27].

Le Christchurch Arts Centre abrite également un théâtre, le Court Theatre[28].

Musique[modifier | modifier le code]

Il y a un orchestre symphonique professionnel, l'Orchestre symphonique de Christchurch (Christchurch Symphony Orchestra[29]).

Christchurch accueille chaque janvier un festival international des musiciens ambulants, le World Buskers Festival[30].

Christchurch est aussi la ville natale de la chanteuse soprano Hayley Westenra

Littérature[modifier | modifier le code]

Paul Cleave est un auteur néo-zélandais qui est né a Christchurch. Ses romans Un père idéal , Un employé modèle et Nécrologie, se déroulent tous dans cette ville.

Autre[modifier | modifier le code]

Christchurch abrite le second stade le plus grand de Nouvelle-Zélande, le Westpac Arena, pouvant accueillir entre 5 000 et 8 000 personnes selon la configuration. On y voit jouer les équipes de sport locaux, dont de basket-ball et de netball. Il a accueilli le Championnat international de netball de 1999 ainsi que beaucoup de concerts.

L'auditorium de Christchurch (2 000 personnes), ouvert en 1974, contient un excellent orgue.

Christchurch a également un casino[31] et une télécabine.

Sport[modifier | modifier le code]

Le deuxième Australasian Championships, futur Open d'Australie de tennis a eu lieu à Christchurch en 1906.

L'équipe de rugby à XV s'appelle les Crusaders et possède le plus beau palmarès de toutes les équipes du Super 14 et Super 12. Le Canterbury Rugby Football Union représente la province lors de l'Air New Zealand Cup.

L'équipe de netball est les Canterbury Flames, jouant dans le National Bank Cup.

Les Canterbury Rams représentent la ville en basket-ball.

L'équipe de cricket s'appelle les Canterbury Wizards.

Stades[modifier | modifier le code]

Le Queen Elizabeth II Park a accueilli les Jeux du Commonwealth de 1974. Très détérioré par les séismes de 2010 et de 2011, il est détruit en 2012. Le AMI Stadium accueille les matches de rugby en hiver et de cricket en été. Poritt et Nunweek Parks (à Avonside et Bishopdale, respectivement), on joue au hockey sur gazon. Il y a également plus d'une douzaine de terrains de golf.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Christchurch est jumelée avec les suivantes villes[32] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Christchurch » (voir la liste des auteurs)

  1. (en) « QuickStats About Christchurch City », sur Statistics New Zealand (consulté le 27 mai 2012)
  2. a et b (en) Sir James Hight et C. R. Straubel ; A History of Canterbury ; vol. I ; Canterbury Centennial Association and Whitcombe and Tombs ; Christchurch ; 1957 ; page 121
  3. (en) Ōtautahi - Christchurch ; Christchurch City Libraries
  4. (en) Canterbury's damaging nor'wester
  5. (en) Mean number of days with ground frost
  6. (en) Air Pollution Today
  7. (en) Air Quality in Canterbury
  8. (en) 2001 Regional Summary, Statistics New Zealand
  9. a et b (en) 2006 Regional Summary Tables by Regional Council, Statistics New Zealand
  10. (en) Kurashiki : Japan : Sister Cities
  11. (en) Environment Canterbury
  12. (en) Canterbury District Health Board
  13. (de) Carl Bertelsmann-Preis 1993: Kommunalverwaltung
  14. (en) Heurisko School Server: Christchurch Schools with Web Sites
  15. (en) Site officiel de Metro
  16. (en) Site officiel du tramway
  17. (en) Malcom Douglass ; A Wheel on Each Corner, The History of the IPENZ Transportation Group 1956-2006 ; IPENZ Transportation Group ; 2006 ; page 12
  18. (en) Cathedral History
  19. (en) Colin Amodeo ; Rescue, the Sumner community and its lifeboat service : Christchurch: Sumner Lifeboat Institution Incorporated ; 1998
  20. Séisme en Nouvelle-Zélande
  21. IRSN
  22. Nouveau séisme à Christchurch en Nouvelle-Zélande, de magnitude 6
  23. CHRISTCHURCH - Nouvelle-Zélande: un mort dans le séisme de lundi, de nouvelles répliques
  24. Une partie de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, sera abandonnée
  25. (en) Christchurch, the Garden City ; Christchurch City Council
  26. (en) REGENT THEATRE [1930-1976
  27. (en) Canterbury Film Society
  28. (en) Site officiel du Christchurch Arts Centre
  29. (en) Site officiel du Christchurch Symphony Orchestra
  30. (en) Site officiel du World Buskers Festival
  31. (en) Site officiel du casino de Christchurch
  32. (en) Sister Cities of Christchurch ; Christchurch City Council

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :