Restaurationnisme (christianisme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Restaurationnisme.

Le restaurationnisme, parfois appelé primitivisme chrétien, désigne des mouvements religieux prétendant avoir restauré le christianisme originel. Cette restauration aurait été rendue nécessaire en raison d'une apostasie généralisée (grande apostasie) de l'ensemble du monde chrétien. Celle-ci serait survenue peu de temps après la mort de Jésus-Christ pour certains alors, que pour d'autres, elle se serait graduellement réalisée entre le IIe siècle (début de la confusion entre Maria Christotokos, Mère de Jésus, et Maria Théototokos, Mère de Dieu qui conduisit au développement du culte marial) et le Ve siècle (concile d'Éphèse). Le terme de restaurationnisme (dans son acception religieuse) est surtout employé aux États-Unis (restorationism).

Le terme s'applique en premier lieu au mouvement restaurationniste dont sont issus plusieurs groupes religieux comme les campbellites ou les christadelphes. Il est également utilisé au sujet des pentecôtistes, des adventistes (et sous-dénominations), du mormonisme (et des mouvements issus de celui-ci), ainsi que des Témoins de Jéhovah.

Grande apostasie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Grande apostasie.

Le restaurationnisme est basé sur l'idée qu'une grande apostasie aurait eu lieu au sein du christianisme. Les confessions chrétiennes traditionnelles (catholicisme, orthodoxes, protestantisme) se seraient ainsi écartées au cours du temps des principes chrétiens originaux en raison de leurs divisions internes, leurs erreurs d'interprétation ou leurs compromissions avec le monde. Les restaurationnistes affirment que la corruption des principes de l'Évangile était si importante qu'il était impossible de réformer les institutions existantes et qu'il était donc nécessaire qu'ait lieu un rétablissement radical des principes originels. Les mouvements restaurationnistes situent généralement la grande apostasie peu de temps après la mort des Douze Apôtres.

Les chrétiens traditionnels, quant à eux, soutiennent généralement que la vraie Église fut divinement établie par Jésus et qu'elle ne peut donc jamais disparaître de la terre. Catholiques, orthodoxes et anglicans croient à la continuité littérale de l'Église primitive au travers de la succession apostolique. Pour les protestants, les institutions ecclésiastiques sont des réalités humaines et peuvent se tromper ; s'ils reconnaissent qu'il y a eu des temps de corruption et d'apostasie au sein du christianisme, ils croient qu'il est toujours resté des fidèles au véritable message de l'Évangile, ces fidèles constituant l'Église de Dieu peu importe l'état des institutions religieuses.

Mouvements restaurationnistes[modifier | modifier le code]

Adventisme[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Adventisme.

Mormonisme[modifier | modifier le code]

L'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours (ainsi que plusieurs autres mouvements issus du mormonisme) estime que l'apostasie a débuté peu après les persécutions et la mort des Douze Apôtres choisis par le Christ et de nombreux saints. Avec leur disparition, les clés et l'autorité présidente auraient été retirées de la terre. Selon les saints des derniers jours, les apôtres avaient veillé à ce que la doctrine de l'Église soit maintenue. Sans les apôtres et avec le temps, la doctrine s'est corrompue et des changements non autorisés auraient été apportés à l'organisation de l'Église et aux ordonnances de la prêtrise telles que le baptême et le don du Saint-Esprit. Sans révélation continue ni autorité de la prêtrise, les hommes se seraient appuyés sur leur sagesse humaine pour interpréter les Écritures et les principes et ordonnances de Jésus-Christ dans les siècles qui suivirent. En raison de cette apostasie généralisée, des personnes à la recherche de la vérité ont protesté contre les pratiques religieuses du moment, se rendant compte que des points de doctrine de l'Évangile avaient été changés ou perdus. À la suite de leurs efforts, beaucoup d'Églises protestantes ont été organisées. Cette réforme a eu pour résultat une plus grande liberté religieuse, ce qui, selon les saints des derniers jours, aurait préparé la voie au rétablissement final.

Selon la croyance, Dieu et Jésus-Christ seraient apparus à Joseph Smith en 1820 au cours de la Première Vision, à propos de laquelle Joseph Smith rapporte :

«  ...Mon but, en allant interroger le Seigneur, était de savoir laquelle des confessions avait raison, afin de savoir à laquelle je devais me joindre... Il me fut répondu de ne me joindre à aucune, car elles étaient toutes dans l'erreur ; et le Personnage qui me parlait dit que tous leurs credo étaient une abomination à ses yeux ; que ces docteurs étaient tous corrompus ; que : « ils s'approchent de moi des lèvres, mais leur cœur est éloigné de moi ; ils enseignent pour doctrine des commandements d'hommes, ayant une forme de piété, mais ils en nient la puissance. » Il me défendit de nouveau de me joindre à aucune d'elles.. »

— Perle de Grand Prix, Joseph Smith 1:18-20

Selon la croyance mormone, de nombreuses personnes à cette époque-là croyaient au Christ et essayaient de comprendre et d'enseigner son Évangile, mais elles n'avaient pas la plénitude de la vérité ni l'autorité de la prêtrise pour baptiser et accomplir les autres ordonnances du salut. Selon la doctrine mormone, comme Dieu l'avait fait pour Adam, Noé, Abraham, Moïse et d'autres prophètes, il a appelé Joseph Smith à être le prophète par lequel la plénitude de l'Évangile allait être rétablie sur la terre afin de préparer la Seconde Venue du Christ.

Cet événement aurait inauguré le Rétablissement de l'Église originelle.

Témoins de Jéhovah[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Témoins de Jéhovah.

Les Témoins de Jéhovah considèrent que l'apostasie a commencé juste après la mort du dernier apôtre et qu'elle est devenue totale lors du Premier concile de Nicée, quand le symbole de Nicée a été adopté, instituant la doctrine de la Trinité comme principe central de l'orthodoxie chrétienne[1]. Les Témoins de Jéhovah croient que Dieu a restauré le vrai christianisme par leur moyen, lorsque Charles Taze Russell a initié le mouvement des Étudiants de la Bible[2].

Pour ceux-ci, le rétablissement de la foi originelle pouvait être réalisé par l'interprétation (généralement) littérale de la Bible et un engagement sincère à suivre ses enseignements.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'humanité à la recherche de Dieu, 1990, p. 263
  2. "La grande apostasie" et "L’annonce du retour du Seigneur (1870-1914)", Les Témoins de Jéhovah - Prédicateurs du Royaume de Dieu, 1993, pp. 33-38, 42-54

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Guide du service missionnaire, 'Prêchez mon Evangile', p 35. Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours