Judaïsme messianique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La synagogue messianique Baruch HaShem à Dallas au Texas

Le judaïsme messianique est un ensemble hétéroclite de mouvements religieux combinant une théologie chrétienne avec une pratique religieuse juive.

Les Juifs messianiques se définissent comme ethniquement Juifs mais reconnaissent en Jésus le sauveur[1]. Ces Juifs affirment la messianité de Yechoua-Jésus.

Ces mouvements peuvent aussi comporter des membres non halakhiquement juifs.

Le groupe missionnaire le plus connu, quoique pas le plus important en nombre, est le très controversé Jews for Jesus. Ses buts affichés sont d'éduquer les Chrétiens évangéliques sur les origines juives de leur foi, et de convertir les Juifs au Christianisme.

Halakha[modifier | modifier le code]

Bien qu'une partie importante des Juifs messianiques soient ethniquement et halakhiquement, Juifs (c'est-à-dire qu'ils sont considérés comme Juifs même selon les standards orthodoxes), le judaïsme messianique n'est pas reconnu comme légitime par quelque organisation juive que ce soit, y compris les Juifs réformés, à part deux voix dissidentes et marginales de provenance réformée ou reconstructionniste, à savoir la Rabbanit Carol Harris-Shapiro et le Rabbin réformé Dan Cohn-Sherbok.

Toutefois, ils se disent Juifs de par leurs ancêtres comme descendants directs de Jacob par Yeouda et s'identifient à l'instar des Juifs qui ont prêché l'évangile aux païens conformément aux textes de la Bible qui affirment que les Juifs prêchèrent l'évangile par le Saint-Esprit aux païens afin que ceux-ci participent aussi aux promesses de Dieu, à savoir recevoir le salut par la foi et non par une œuvre religieuse humaine au nom du Christ.

Identité[modifier | modifier le code]

Les Juifs messianiques se reconnaissent généralement comme Chrétiens, tout en soulignant l'importance de leur identité juive qu'ils tiennent à conserver, ainsi que certaines de leurs traditions, pour autant qu'elles soient en accord avec l'Évangile.

La plupart des communautés messianiques sont regroupées au sein de l'IMJA (International Messianic Jewish Alliance), dont le siège est aux États-Unis. La branche française de l'IMJA est l'AFJM (Alliance Francophone des Juifs Messianiques).

Démographie[modifier | modifier le code]

Avant 1939, le nombre de Juifs messianiques était estimé à 100 000. Après la guerre et les horreurs de la Shoah, des communautés se reconstituèrent notamment aux États-Unis et en Israël.

En 1988, ils tinrent leur premier congrès mondial à Jérusalem ; leur nombre était alors estimé à 150 000 [2].

Aujourd'hui, ils seraient 500 000[réf. nécessaire], principalement sur le continent américain. D'autres sources [3] estiment leur nombre de 70 000 à 100 000 personnes pour les seuls USA.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]


Références[modifier | modifier le code]

  1. Célia Belin, Jésus est juif en Amérique, éd. Fayard, Paris, février 2011, p. 173.
  2. Olivier Landron, Les communautés nouvelles: nouveaux visages du catholicisme français, Cerf,‎ 2004 (ISBN 978-2204073059, lire en ligne), p. 20-21
  3. 1

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]