Parc marin du Saguenay–Saint-Laurent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Parc national du Saguenay.
Parc marin du Saguenay–Saint-Laurent
Image illustrative de l'article Parc marin du Saguenay–Saint-Laurent
Béluga à Tadoussac
Catégorie UICN II (parc national)
Identifiant 66628
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Municipalités régionales de comté Le Fjord-du-Saguenay, La Haute-Côte-Nord, Charlevoix-Est, Kamouraska, Rivière-du-Loup
Ville proche Saguenay, Tadoussac
Coordonnées 48° 08′ 00″ N 69° 44′ 00″ O / 48.13333, -69.73333 ()48° 08′ 00″ Nord 69° 44′ 00″ Ouest / 48.13333, -69.73333 ()  
Superficie 1 246 km2
Création
Visiteurs/an 1 142 664 en 2010-2011[1]
Administration Parcs Canada et SEPAQ
Site web Site officiel

Géolocalisation sur la carte : Québec

(Voir situation sur carte : Québec)
Parc marin du Saguenay–Saint-Laurent

Géolocalisation sur la carte : Canada

(Voir situation sur carte : Canada)
Parc marin du Saguenay–Saint-Laurent

Le parc marin du Saguenay–Saint-Laurent est une aire marine protégée située à l'embouchure du fjord de la rivière Saguenay, au Québec. Totalisant une superficie de 1 246 km2, il est géré conjointement par la Société des établissements de plein air du Québec (SEPAQ) et par Parcs Canada. Le parc marin est contigu par sa portion terrestre au parc national du Saguenay. Celui-ci est reconnu internationalement pour la qualité des observations de mammifères marins que l'on peut y faire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le parc marin du Saguenay–Saint-Laurent est située au jonction du Saguenay et du Saint-Laurent. Le territoire de 1 246 km2 comprend entre autres les eaux à marée haute du Saguenay en aval du cap de l'Est à Sainte-Rose-du-Nord et la moitié nord du Saint-Laurent entre le Gros cap à l'Aigle à La Malbaie en amont à la pointe Rouge aux Escoumins en aval. Le Saguenay compte pour 17 % de la superficie et le Saint-Laurent pour 83 % de celui-ci. Le territoire exclut toutes les îles et les quais inclus dans le périmètre. Le parc est adjacent au parc national du Saguenay et à la réserve nationale de faune des îles de l'Estuaire.

Au total, 4 régions administratives, 5 municipalités régionales de comté et 19 municipalités se partages son territoire.

Accès[modifier | modifier le code]

On peut accéder au parc marin par la route 138 à partir de Québec et Baie-Comeau et par les routes 170 et 172 à partir de Saguenay. Il est aussi possible d'accéder aux communautés entourant le parc par traversier à partir des traverses de Saint-Siméon/Rivière-du-Loup et de Trois-Pistoles/Les Escoumins. Les principales communautés permettant l'accès au parc sont La Baie, Rivière-Éternité et Tadoussac.

Géologie[modifier | modifier le code]

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Faune[modifier | modifier le code]

Un béluga

Neuf espèces de mammifères marins fréquentent régulièrement le parc dont deux, le phoque commun et le béluga (dont la population est estimé à 800 à 1000 individus), résident à l'année. Les sept autres espèces que sont le phoque gris, phoque du Groenland, le marsouin commun, le petit rorqual, le rorqual commun, la baleine bleue et la baleine à bosse fréquentent les eaux du parc durant la saison estivale. Finalement 7 autres espèces de cétacés et de pinnipèdes ont été observés dans les eaux du Saguenay et du Saint-Laurent[2]. Ceux-ci fréquentent le parc vu la richesse du plancton dont les sommets d'abondance vont de juin à septembre[3].

Le parc comprend aussi 79 espèces de poisson, dont une dizaine d'espèce d'eau douce. Le lançon d'Amérique, le capelan et le hareng atlantique, qui vivent en banc, forme la base de l'alimentation des autres poissons et mammifères marins[4]. Sous la surface, les eaux du parc recèlent au moins sept espèces de requins dont le requin pèlerin (deuxième poisson le plus grand du monde) ainsi que le requin du Groenland (deuxième plus grand requin carnivore au monde)[5].

Oiseaux[modifier | modifier le code]

On retrouve dans le parc plus de 150 espèces d'oiseaux.

Film tourné au Parc marin du Saguenay--Saint-Laurent[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Fréquentation à Parcs Canada 2007-2007 à 2010-2011 », sur Parcs Canada,‎ 2011 (consulté le 2 octobre 2011), p. 2
  2. « Mammifères marins », Parc marin du Saguenay–Saint-Laurent (consulté le 20 septembre 2008)
  3. « Plancton », Parc marin du Saguenay–Saint-Laurent (consulté le 20 septembre 2008)
  4. « Necton (poissons) », Parc marin du Saguenay–Saint-Laurent (consulté le 20 septembre 2008)
  5. Groupe d'étude sur les élasmobranches et le requin du Groenland

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]