Saint-Germain (Québec)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Germain.
Saint-Germain
Image illustrative de l'article Saint-Germain (Québec)
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Bas-Saint-Laurent
Comté ou équivalent Kamouraska
Statut municipal Municipalité de paroisse
Maire
Mandat
Daniel Laplante
2013 - 2017
Constitution 29 juin 1893
Démographie
Gentilé Germainien, ienne
Population 280 hab. (2014)
Densité 9,9 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 35′ 00″ N 69° 48′ 00″ O / 47.583338, -69.80000547° 35′ 00″ Nord 69° 48′ 00″ Ouest / 47.583338, -69.800005  
Superficie 2 839 ha = 28,39 km2
Divers
Code géographique 14045
Localisation
Localisation de Saint-Germain dans le Kamouraska
Localisation de Saint-Germain dans le Kamouraska

Géolocalisation sur la carte : Bas-Saint-Laurent

Voir sur la carte administrative du Bas-Saint-Laurent
City locator 14.svg
Saint-Germain

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Saint-Germain

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Saint-Germain

Saint-Germain est une municipalité de paroisse canadienne d'environ 300 habitants située dans l'Est du Québec dans la municipalité régionale de comté de Kamouraska au Bas-Saint-Laurent sur la rive sud du fleuve Saint-Laurent.

Toponymie[modifier | modifier le code]

La municipalité porte le nom de Saint-Germain depuis sa création[1]. Cependant, elle est souvent appelée « Saint-Germain-de-Kamouraska » dans l'usage, car c'était aussi le nom du bureau de poste ouvert en 1886[1]. Ce toponyme vient de l'église de Saint-Germain-des-Prés où le premier évêque de Québec, Monseigneur de Laval, a été consacré[1]. Ce nom aurait été choisi par le cardinal Louis-Nazaire Bégin[2].

Les gentilés sont nommés Germainiens et Germainiennes[3].

Géographie[modifier | modifier le code]

Article connexe : Géographie du Québec.

Saint-Germain est située sur le versant sud du fleuve Saint-Laurent à 175 km au nord-est de Québec et à 520 km au sud-ouest de Gaspé. Les villes importantes près de Saint-Germain sont Saint-Pascal à 10 km au sud, La Pocatière à 35 km au sud-ouest et Rivière-du-Loup à 40 km au nord-est. Saint-Germain est situé sur la route 132 entre Kamouraska au sud-ouest et Saint-André au nord-est. Le territoire de Saint-Germain couvre une superficie de 26,70 km2[3].

La municipalité de paroisse de Saint-Germain fait partie de la municipalité régionale de comté de Kamouraska dans la région administrative du Bas-Saint-Laurent[3].

Démographie[modifier | modifier le code]

Vue de l'église de Saint-Germain-de-Kamouraska à l'aube
Population de Saint-Germain
Année Nombre d'habitants[2],[4]
1996 300
2001 303
2006 301

Selon Statistiques Canada, la population de Saint-Germain était de 301 habitants en 2006[2]. La population est plutôt stable au cours des dernières années avec une variation de seulement 0,7 % en cinq ans[2]. En effet, en 2001, la population était 303 habitants[2]. L'âge médian de la population de Saint-Germain est de 45 ans[2].

Le nombre total de logements privés dans le village est de 142[2]. Cependant, seulement 123 de ces logements sont occupés par des résidents permanents[2]. La majorité des logements de Saint-Germain sont des maisons individuelles[2].

3 % de la population de Saint-Germain est issue de l'immigration[2]. Toute la population a le français comme langue maternelle[2]. 28 % de la population maitrise les deux langues officielles du Canada[2]. Statistiques Canada ne recense aucun autochtone à Saint-Germain[2].

Le taux de chômage dans la municipalité était de 10,7 % en 2006[2]. Le revenu médian des Germainiens est de 23 727 $[2].

34 % de la population de 15 ans et plus de Saint-Germain n'a aucun diplôme d'éducation[2]. 32 % de cette population n'a que le diplôme d'études secondaires ou professionnelles[2]. 21 % de cette population possède un diplôme de niveau universitaire[2]. Tous les diplômes postsecondaires de Saint-Germain ont effectué leurs études à l'intérieur du Canada[2]. Le principal domaine d'études des Germainiens sont les sciences humaines[2].

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de Saint-Germain tourne principalement autour de l'agriculture[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

La paroisse est fondée en 1882 par détachement des paroisses de Kamouraska, de Saint-André, de Sainte-Hélène et de Saint-Pascal[1]. Le bureau de poste est ouvert en 1886 sous le nom de Saint-Germain-de-Kamouraska[1]. La paroisse est érigée canoniquement en 1893[1]. En juin de la même année, la municipalité de paroisse est créée officiellement en reprenant le nom de la paroisse[1].

Culture[modifier | modifier le code]

Au coin de la rue principale et du rang Mississipi se retrouvent le Mini-musée et le Frigidaire littéraire. Ces deux installations érigées par des citoyens sont présentes depuis novembre 2012. Le Mini-musée met en valeur des expositions artistiques changeant mensuellement. Le Frigidaire littéraire est une librairie gratuite sous forme de réfrigérateur.

Elle propose aux visiteurs comme aux concitoyens la possibilité de prendre un livre ou d'en laisser un. [5]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le conseil municipal est composé d'un maire et de six conseillers qui sont élus en bloc à tous les quatre ans sans division territoriale[3].

Mandat Fonction Nom[3]
2013 - 2017 Maire Daniel Laplante
Conseillers
#1 Denis Chapleau
#2 Roger Moreau
#3 Christian Bégin
#4 Francine Rodrigue
#5 Monique Potvin
#6 Marco Dionne

De plus, Hélène B.-Bernier est la directrice-générale et la secrétaire-trésorière de la municipalité[2].

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents La Malbaie, Fleuve Saint-Laurent Saint-André Rose des vents
N
O    Saint-Germain    E
S
Kamouraska Saint-Pascal Sainte-Hélène

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g et h Saint-Germain dans Fiche descriptive de la Commission de toponymie du Québec, page consultée le 22 décembre 2010
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q, r, s, t et u Saint-Germain dans Profils des communautés de 2006 de Statistiques Canada, page consultée le 22 décembre 2010
  3. a, b, c, d et e Gouvernement du Québec, « Répertoire des municipalités - Saint-Germain », sur Ministère des Affaires municipales, Régions et Occupation du territoire (consulté le 16 février 2011)
  4. Saint-Germain dans Profils des communautés de 2001 de Statistiques Canada, page consultée le 22 décembre 2010
  5. Benoît Gingras, « L'historique du Frigidaire Littéraire », La Rumeur du Loup, no Édition 70,‎ octobre 2014, p. 14 (lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Sources en ligne[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]