Parc national Auyuittuq

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Parc national Auyuittuq
Image illustrative de l'article Parc national Auyuittuq
Mont Thor
Catégorie UICN II (parc national)
Pays Drapeau du Canada Canada
Territoire Flag of Nunavut.svg Nunavut
Ville proche Pangnirtung, Qikiqtarjuaq
Coordonnées 67° 53′ 00″ N 65° 01′ 00″ O / 67.88333, -65.01667 ()67° 53′ 00″ Nord 65° 01′ 00″ Ouest / 67.88333, -65.01667 ()  
Superficie 19 089 km2
Création 9 avril 1976
Visiteurs/an 487 en 2011-2012[1]
Administration Parcs Canada
Site web Site officiel

Géolocalisation sur la carte : Canada

(Voir situation sur carte : Canada)
Parc national Auyuittuq

Géolocalisation sur la carte : Nunavut

(Voir situation sur carte : Nunavut)
Parc national Auyuittuq

Le Parc national Auyuittuq est un parc national canadien situé sur la péninsule de Cumberland, à l'est de l'Île de Baffin au Nunavut. Le nom du parc signifie « La terre qui ne fond jamais » en inuktitut. Le paysage est constitué de fjords et de glaciers.

On y trouve une végétation relativement abondante avec de nombreuses fleurs (dryade à huit pétales, caryophyllacées, papavéracées, saxifrages), des bouleaux et des saules nains, ainsi que des bruyères. La variété végétale est due à un microclimat au sein du parc.

Les principaux sommets sont le mont Asgard (2 015 m) et le mont Thor (1 675 m).

Géographie[modifier | modifier le code]

Calotte glaciaire Penny

Le parc de 19 089 km2 est située à l'est de l'île de Baffin, dans la région de Qikiqtaaluk, au Nunavut. Il comprend une portion de la péninsule Cumberland. Il comprend la calotte glaciaire Penny et le col Akshayuk. On y retrouve le plus hauts sommets du bouclier canadien. Les deux communautés pour accéder au parc sont Pangnirtung et Qikiqtarjuaq.

Relief[modifier | modifier le code]

Le parc est situé dans la cordillère Arctique, une chaîne de montagnes qui s'étend du Nord de l'île d'Ellesmere jusqu'au monts Torngat, sur la frontière entre le Québec et le Labrador. Les montagnes du parcs figurent parmi les plus hautes de l'île de Baffin[2]. Le centre du parc est composé d'un plateau recouvert par la calotte glaciaire Penny, lequel culmine à 2 100 m[3].

Géologie[modifier | modifier le code]

Les roches composant le parc Auyuittuq font partie du Bouclier canadien. Le substrat rocheux c'est formé durant le Précambrien, il y a 2,8 milliard d'année et se sont métamorphosées il y a 2,5 milliard d'année[3]. Durant le Paléozoïque la région fut recouvert par la mer et d'importantes couches de sédiment s'y déposèrent[3]. La région fut soulevé il y a environ 60 millions d'années, lors de la séparation du Groenland avec le reste de l'Amérique du Nord[3].

Milieu naturel[modifier | modifier le code]

Flore[modifier | modifier le code]

La végétation est rare dans Auyuittuq, elle ne couvre que 15 % du territoire et elle n'est pas présente à une altitude de plus de 500 m. On trouve quand même dans le parc 112 espèces de plantes vasculaires, 91 espèces de lichens et 136 espèces de bryophytes (mousses)[4].

Faune[modifier | modifier le code]

Le parc est fréquenté par seulement 14 espèces de mammifères. Parmi ceux-ci i1 y a 8 espèces terrestres et 6 espèces marines. Le Caribou de la toundra (Rangifer tarandus groenlandicus) est le seul ongulé du parc. Les carnivores du parcs sont l'Ours blanc (Ursus maritimus), le Renard arctique (Vulpes lagopus), l'Hermine (Mustela erminea), le Phoque annelé (Pusa hispida) et le Phoque barbu (Erignathus barbatus). Les petits mammifères sont le Lièvre arctique (Lepus arcticus), le Lemming brun (Lemmus sibiricus) et le Lemming variable (Dicrostonyx groenlandicus). Finalement, le Narval (Monodon monoceros), le Béluga (Delphinapterus leucas) et l'Épaulard (Orcinus orca) sont les trois cétacés qui fréquentent les eaux du parcs[5].

Il y a 18 espèces d'oiseaux nicheurs dans le parc et onze autres espèces qui fréquentent celui-ci. Les oiseaux terrestres observé sont le Lagopède alpin (Lagopus muta), le Bruant lapon (Calcarius lapponicus), le Bruant des neiges (Plectrophenax nivalis), le Pipit spioncelle (Anthus spinoletta), l'Alouette hausse-col (Eremophila alpestris), le Grand Corbeau (Corvus corax), le Sizerin flammé (Carduelis flammea), le Sizerin blanchâtre (Carduelis hornemanni) et le Traquet motteux (Oenanthe oenanthe). Les rapaces qui fréquente le parc sont la Buse pattue (Buteo lagopus), le Faucon gerfaut (Falco rusticolus), le Faucon pèlerin (Falco peregrinus) et l'Harfang des neiges (Bubo scandiacus). Les oiseaux d'eau douce du parcs sont le Plongeon catmarin (Gavia stellata), la Bernache du Canada (Branta canadensis), l'Oie des neiges (Chen caerulescens), le Plongeon huard (Gavia immer), le Harelde kakawi (Clangula hyemalis), le Harle huppé (Mergus serrator) et le Cygne siffleur (Cygnus columbianus). Les espèces côtières sont l'Eider à duvet (Somateria mollissima), Eider à tête grise (Somateria spectabilis), le Goéland bourgmestre (Larus hyperboreus), le Mergule nain (Alle alle), la Mouette de Sabine (Xema sabini), le Pluvier grand-gravelot (Charadrius hiaticula), le Pluvier semipalmé (Charadrius semipalmatus), le Phalarope à bec étroit (Phalaropus lobatus) et le Bécasseau de Baird (Calidris bairdii)[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Fréquentation à Parcs Canada : 2007-08 à 2011-12 », sur Parcs Canada (consulté le 21 janvier 2013)
  2. Parcs Canada 2010, p. 7
  3. a, b, c et d « Géologie », sur Parcs Canada (consulté le 6 janvier 2010)
  4. « Végétation », sur Parcs Canada (consulté en 9 février 2010)
  5. « Mammifères », sur Parcs Canada (consulté en 6 février 2010)
  6. « Oiseaux », sur Parcs Canada (consulté en 6 février 2010)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Parcs Canada, Parc National du Canada Auyuittuq : Plan directeur, Sa Majesté la reine du chef du Canada,‎ juillet 2010, 43 p. (ISBN 978-1-100-94654-2, lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]