Réserve écologique des Grands-Ormes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Réserve écologique des Grands-Ormes
Catégorie UICN Ia (réserve naturelle intégrale)
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Municipalité régionale de comté Charlevoix-Est
Ville proche Clermont
Coordonnées 47° 52′ 30″ N 70° 27′ 25″ O / 47.875, -70.456944 ()47° 52′ 30″ Nord 70° 27′ 25″ Ouest / 47.875, -70.456944 ()  
Superficie 920 ha[1]
Création
Classement  Réserve de biosphère (1988, Charlevoix)
Administration Ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs

Géolocalisation sur la carte : Canada

(Voir situation sur carte : Canada)
Réserve écologique des Grands-Ormes

Géolocalisation sur la carte : Québec

(Voir situation sur carte : Québec)
Réserve écologique des Grands-Ormes

La réserve écologique des Grands-Ormes est située à 30 kilomètres au nord de Saint-Aimé-des-Lacs et est enclavée dans le parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie, lui même un élément de la réserve de la biosphère de Charlevoix.

La réserve protège un échantillon représentatif de la flore des montagnes de Charlevoix, dominé par des peuplements de sapinières à bouleau jaune et de sapinières à bouleau blanc. La réserve a été nommée en référence à une érablière à orme d'Amérique et frêne noir, exceptionnelle vue sa localisation septentrionale.

Géographie[modifier | modifier le code]

La réserve écologique des Grands-Ormes est enclavée dans le parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie. Elle est située à 30 km au nord de Saint-Aimé-des-Lacs. Elle comprend une partie du sommet et du flan sud de la montagne des Érables. Elle a une superficie de 920 ha[1]. Elle fait partie de l'aire centrale de la réserve de la biosphère de Charlevoix.

Milieu naturel[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Registre des aires protégées au Québec: Réserve écologique », sur Ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parc (consulté le 18 mars 2013), p. 2

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]