Parcs nationaux du Canada

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Parcs nationaux du Canada

Canada 35 bg 061904.jpg
Mont Chephren et Lac Waterfowl dans le Parc national de Banff, le plus ancien parc national canadien. Image: Jon Sullivan, PD Photo.org


Le premier parc Parc national de Banff, 1885
Le plus petit parc Parc national des Mille-Îles, ~9 km2
Le plus grand parc Parc national Wood Buffalo, ~45,000 km2
L'organisme gouvernant Parcs Canada

Carte des parcs nationaux du Canada

Les parcs nationaux du Canada sont constitués de plus de quarante aires protégées, dont 42 parcs nationaux et réserves de parcs nationaux, quatre aires marines nationales de conservation et un site canadien. Le réseau des parcs nationaux comprend 167 lieux historiques nationaux, qui, comme les parcs, sont gérés par Parcs Canada.

L'objectif consiste à créer un réseau d'aires protégées qui représente toutes les différentes régions naturelles du pays. Parcs Canada, l'organisme qui régit le système, a mis au point un plan identifiant les 39 différentes régions à représenter. Depuis 2009, Parcs Canada estime que le réseau est complété à 70 %[1]. Les parcs du Canada sont destinés en priorité à protéger l'intégrité écologique des parcs, et secondairement, à permettre au public d'explorer, d'apprendre et de profiter des espaces naturels du Canada.

Les parcs dénommés « Réserve de parc national » deviendront des parcs nationaux une fois que les revendications territoriales en suspens seront résolues. Les parcs qui portent cette désignation sont notamment Pacific Rim, Kluane, Nahanni, Gwaii Haanas et Monts Torngat. En 2005, des études de faisabilité ont été réalisées en vue d'établir d'autres parcs nationaux dans quatre régions : Wolf Lake, dans le Yukon, dans l'Okanagan de Sud et près de la rivière Similkameen en Colombie-Britannique, au nord-ouest du Lac Winnipeg) et dans les montagnes Mealy (Labrador).

Les Aires marines nationales de conservation (AMNC) sont une nouvelle addition au système des parcs. Ces zones ont un mandat différent de leurs homologues terrestres. Elles sont conçues pour une utilisation durable, mais elles contiennent aussi, en général, des zones conçues pour protéger leur intégrité écologique. Au Canada les deux AMNC se trouvent en Ontario (Fathom Five) et au Québec (Saguenay-St-Laurent).

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le réseaux des parcs nationaux du Canada est composé de 42 parcs nationaux et quatre aires marines nationales de conservation comprenant au total 32 187 860 Hectares[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'idée des parcs nationaux au pays débute par la découverte d'une source thermale par des employés du Canadien Pacifique en 1883[3]. Un litige sur l'exploitation et la propriété de celles-ci incite le gouvernement à ériger la réserve de Banff Hot Springs (futur parc national de Banff) en 1885[4]. Suite au rapport des arpenteurs fédéraux, le gouvernement publia la loi sur le parc des Montagnes-Rocheuses convertissant cette dernière en parc national, sur le modèle du parc national de Yellowstone qui avait été établi 15 ans plus tôt[3]. Durant les deux décennies suivantes, le gouvernement fédéral créa quatre autres parcs nationaux. Le but de ces premiers parcs n'était pas tant de préserver la nature du public, que de réserver une partie de cette dernière à l'usage public[5].

C'est le 19 mai 1911 que la première loi couvrant les parc nationaux, la loi des réserves forestières et des parcs fédéraux, crée la direction des parcs du Dominion, le premier service de parc nationaux au monde[6], une division du ministère de l'Intérieur. Cette dernière avait à sa première année d'opération un budget de 200 000 $CA, et employait sept personnes. Les parcs étaient visités par 50 000 visiteurs chaque année[7].

  • 1908 - 1912 - Quatre parcs nationaux en Alberta et en Saskatchewan, avec une mission comme refuges de faune, abolis avant 1947 une fois que leurs objectifs ont été atteints.
  • 1930 - le Parlement du Canada passe la première Loi sur les parcs nationaux du Canada (en)[8] une loi pour assurer le respect des parcs nationaux.
  • 1930 - Accord sur le transfert de ressources.
  • 1979 - Révision de la politique des parcs nationaux pour préserver l'intégrité écologique des parcs du Canada, mettant fin à ce qui était désigné par « double-mandat aux utilisations récréatives ».
  • 1984 - Premier parc national créé dans le cadre d'un Accord sur les revendications territoriales.
  • 1988 - La loi sur les parcs nationaux est modifiée pour officialiser le principe de l'intégrité écologique des parcs.
  • 1989 - La Société pour la nature et les parcs du Canada et les Fonds mondiaux pour la Nature (WWF) lance une campagne (Endangered Spaces Campaign) pour encourager l'achèvement du réseau des parcs nationaux. L'objectif de cette campagne est de protéger des parcs et des aires qui représentent chacun d'environ 350 régions naturelles du pays.

Parcs nationaux[modifier | modifier le code]

Les 42 parcs nationaux du Canada recouvrent au total 224 466 km2, ce qui représente 2,2 % de la superficie totale du pays. Le réseau des parcs nationaux est complété à 70 % complet. La coupe de bois, l'exploitation minière, pétrolière et énergétique ainsi que la chasse et le piégeage, y sont interdites.

Nom Image Localisation Création Superficie
km2
Notes
Archipel-de-Mingan (R) Monolithes de L'Archipel de Mingan.jpg Québec
50° 13′ N 63° 10′ O / 50.22, -63.17 (Archipel-de-Mingan)
29 juin 1984 150,70 Situé au large de la Côte-Nord, l'archipel de Mingan est un archipel calcaire célèbre pour ses monolithes naturels sculptés par la mer et pour ses plantes rares. Il contient de nombreuses colonies d'oiseaux marins et est fréquenté par les phoques, les dauphins et les baleines[9].
Aulavik Territoires-du-Nord-Ouest
73° 42′ N 119° 55′ O / 73.7, -119.92 (Aulavik)
19 février 2001 12 033,68 Le site est situé au nord de l'île Banks et comprend des paysages variés allant des vallées fluviales fertiles aux déserts polaires. Il comprend aussi la rivière Thomsen, l'une des rivières navigables les plus au nord de l'Amérique. Il contient aussi l'une des plus grandes densités de bœufs musqués au monde et est fréquenté par le caribou de Peary, une espèce en péril[10].
Auyuittuq Auyuittuq ThorPeak 2007.JPG Nunavut
67° 30′ N 66° 00′ O / 67.5, -66 (Auyuittuq)
19 avril 1976 19 089,00 Le site comprend un paysage arctique escarpé comprenant des calotte glaciaire, des vallées profondes et des fjords. Situé à la limite du cercle polaire arctique, il comprend entre autres le col Akshayuk, un important passage pour la faune arctique[11].
Banff Moraine Lake-Banff NP.JPG Alberta
51° 36′ N 116° 03′ O / 51.6, -116.05 (Banff)
25 novembre 1885 6 641,00 Créé à la suite d'une découverte d'une source thermale par des employés du Canadien Pacifique, le plus vieux parc national canadien comprend entre autres des vallées, des glaciers, des montagnes, des forêts et des rivières couvrant plus de 6 000 km2. Avec plus de trois millions de visiteurs, il est le parc national le plus fréquenté du pays[12].
Elk Island Bison Elk Island.jpg Alberta
53° 36′ N 112° 53′ O / 53.6, -112.88 (Elk Island)
27 mars 1913 194,00 Ce parc protège la forêt-parc à peuplier faux-tremble, l'un des habitats les plus menacés au Canada. On y retrouve des hardes de bisons, d'orignaux, de cerfs et de wapitis se promènent librement dans le parc. Il est aussi fréquenté par 250 espèces d'oiseaux[14].
Forillon Forillon National Park of Canada 1.jpg Québec
48° 54′ N 64° 21′ O / 48.9, -64.35 (Forillon)
1974[Note 1] 244,80 Ce site protège un élément représentatif des falaises, de la mer et des montagnes des monts Notre-Dame. Il contient de nombreuses colonies d'oiseaux marins ainsi que quelques plantes arctiques rares sous ces latitudes[15].
Fundy Fundy National Park of Canada 1.jpg Nouveau-Brunswick
45° 37′ N 65° 02′ O / 45.62, -65.03 (Fundy)
10 avril 1948 205,90 Fundy protège l'un des derniers sites restés à l'état sauvage du sud du Nouveau-Brunswick. On y retrouve les collines Calédoniennes qui sont couvertes de conifères ainsi que la côte de la baie de Fundy, l'un des endroits où l'amplitude des marées est la plus forte au monde[16].
  • Réserve de biosphère de Fundy (2007)[17]
Glaciers Glacier np canada.JPG Colombie-Britannique
51° 16′ N 117° 31′ O / 51.27, -117.52 (Glaciers)
10 octobre 1886 1 349,30 Ce site protège une partie de la chaîne Columbia. Il protège de vielles forêts de thuyas et de pruches ainsi que l'habitat de grands animaux, dont le caribou, la chèvre de montagne et le grizzly. Le parc contient aussi le col Rogers, qui constitua une étape importante lors de la construction du premier chemin de fer transcontinental du pays[18].
Gros-Morne Gros Morne NP westernbrookpond3.jpg Terre-Neuve-et-Labrador
49° 41′ N 57° 44′ O / 49.69, -57.74 (Gros-Morne)
1er octobre 2005[Note 2] 1 805,00 Situé à l'ouest de Terre-Neuve, ce site est particulièrement reconnu pour sa richesse géologique et la beauté de ses paysages. Il représente un bon exemple de la tectonique des plaques et est l'un des rares endroits au monde où le manteau terrestre est exposé à l'air libre. Il possède aussi d'impressionnantes vallées sculptées par les glaciers[19].
  • Site du patrimoine mondial du parc national du Gros-Morne (1987)[20]
Gwaii Haanas (R)[Note 3] Windy Bay forest.jpg Colombie-Britannique
52° 21′ N 131° 26′ O / 52.35, -131.43 (Gwaii Haanas (terrestre))
23 janvier 1996[Note 4] 1 495,00 Ce site protège le sud de l'archipel de Haida Gwaii, un groupe d'îles présentant une flore et une faune différentes de celles que l'on retrouve sur le contient. L'île est aussi reconnue comme étant un lieu patrimonial haïda et comprend le site de SG̲ang Gwaay, où l'on peut observer des mats mortuaires de ce peuple[21].
Hautes-Terres-du-Cap-Breton MacKenzie Mountain Cabot Trail.JPG Nouvelle-Écosse
46° 44′ N 60° 31′ O / 46.74, -60.51 (Hautes-Terres-du-Cap-Breton)
1936 948,00 Situé sur la piste Cabot, ce site comprend la côte, les falaises, les caps et le plateau du nord de l'île du Cap-Breton. La végétation va de la forêt acadienne à la taïga alpine, donnant au parc une combinaison unique d'espèces florales[23].
Île-de-Sable (R) SableHorses.jpg Nouvelle-Écosse
43° 56′ N 59° 55′ O / 43.93, -59.92 (Île-de-Sable)
2011 34,00
Île-du-Prince-Édouard PEI-national-park-Greenwich.jpg Île-du-Prince-Édouard
46° 26′ N 63° 12′ O / 46.43, -63.2 (Île-du-Prince-Édouard)
1937 27,00 Le site protège les dunes, les cordons littoraux, les plages et les falaises de grès rouge du nord de l'Île-du-Prince-Édouard. On y retrouve aussi des espèces en péril comme l'aster du Saint-Laurent et le pluvier siffleur. Il contient finalement Green Gables et Dalvay-by-the-Sea, deux lieux historiques nationaux[24].
Îles-de-la-Baie-Georgienne BeausoleilIslandCedarSprings2004.jpg Ontario
44° 53′ N 79° 52′ O / 44.88, -79.87 (Îles-de-la-Baie-Georgienne)
1929 25,60 Ce site protège 59 îles du sud de la baie Georgienne, dont la plus grande est l'île Beausoleil. Elles offre un paysage sauvage du bouclier canadien[25].
Îles-Gulf Mount Norman - Gulf Island National Park Reserve.jpg Colombie-Britannique
48° 48′ N 123° 19′ O / 48.8, -123.32 (Îles-Gulf)
3 août 2010[Note 5] 34,40 Le parc comprend 15 îles et de nombreux îlots situés au sud du détroit de Georgia. Il protège un élément représentatif de l'une des régions naturelles les plus menacées du pays. L'archipel présente un habitat précieux pour les phoques et les oiseaux de rivage[27].
Ivvavik Yukon
69° 05′ N 139° 30′ O / 69.08, -139.5 (Ivvavik)
1984 10 170,00 Ce site protège un élément représentatif du nord du Yukon et du delta du Mackenzie. Il protège la zone de mise bas de la harde de caribous de la Porcupine. Il est le premier parc créé suite à une entente avec les autochtones[28].
Jasper Athabasca Glacier BenWBell.jpg Alberta
52° 59′ N 118° 06′ O / 52.98, -118.1 (Jasper)
14 septembre 1907 10 878,00 Situé dans les Rocheuses, ce site protège des écosystèmes fragiles situés dans un paysage montagneux. Il est possible de visiter dans le parc les chutes Sunwapta, le glacier Athabasca, champ de glace Columbia ainsi que les sources thermales Miette[29].
Kejimkujik[Note 6] Lac Kejimkujik Nouvelle-Écosse
44° 23′ N 65° 17′ O / 44.39, -65.29 (Kejimkujik)
1967 426,95 Ce site est le seul parc situé à l'intérieur des terres des provinces maritimes et offre un paysage ondoyant offrant un refuge à diverses espèces fauniques[30]. Il s'agit aussi du seul site qui a été désigné en son entièreté lieu historique national, pour la présence dans celui-ci de nombreux sites archéologiques associés à la culture micmaque[31].
  • Réserve de biosphère de Southwest Nova (2001)[32]
Kluane (R) Kathleen Lake Yukon.jpg Yukon
60° 27′ N 139° 30′ O / 60.45, -139.5 (Kluane)
1976 22 013,30 Le parc comprend une portion des montagnes Saint-Elias dont le mont Logan, la plus haute montagne du pays, et le mont Saint-Elias Il est recouvert à 82 % de montagnes et de glaciers, mais il est fréquenté entre autres par le mouflon de Dall, la chèvre de montagne et le grizzli[33].
Kootenay Kootenay National Park.jpg Colombie-Britannique
50° 57′ N 116° 02′ O / 50.95, -116.03 (Kootenay)
1920 1 406,40 Située sur le versant ouest des Rocheuses, ce parc offre un paysage varié allant des prairies arides du sillon des Rocheuses au sommets enneigés de la ligne de partage des eaux. Le parc contient aussi des sources thermales et des canyons. On peut y observer le blaireau d'Amérique, le mouflon d'Amérique et le lynx du Canada[34].
Kouchibouguac Kouchibouguac.JPG Nouveau-Brunswick
46° 52′ N 64° 59′ O / 46.86, -64.98 (Kouchibouguac)
1969 239,20 Située sur la côte du détroit de Northumberland, ce site offre une large gamme des paysages des basses-terres des Maritimes. Il contient une mosaïque de tourbières, de marais salés, d'estuaire, de lagunes, de friches et de forêts que l'on peut retrouver dans cette région naturelle. Il contient aussi la seconde colonie de Sterne pierregarin du continent, une population de pluvier siffleur, une espèce en péril et des colonies de phoques gris et communs[35].
Lacs-Waterton[Note 7] Waterton Park - Alberta CA.jpg Alberta
49° 05′ N 113° 52′ O / 49.08, -113.87 (Lacs-Waterton)
20 mai 1895 505,00 Jumelé avec le parc national américain de Glacier, ce site est l'un des rares endroits où la Prairie entre directement en contact avec les montagnes Rocheuses. Il est possible d'y observer à la fois des bisons, les grues du Canada, la chèvre de montagne et le grizzly[36].
Mauricie Le Passage.JPG Québec
46° 48′ N 72° 58′ O / 46.8, -72.97 (Mauricie)
1970 536,10 Ce parc présente un élément représentatif des Laurentides qui sont les racines d'une ancienne chaîne de montagne. Le paysage est parsemé de quelque 150 lacs localisés entre les forêts d'érable à sucre et de bouleau jaune. Il y est possible d'y observer l'ours noir, l'orignal et le plongeon huard[39].
Mille-Îles Thousand Islands 2.JPG Ontario
44° 27′ N 75° 52′ O / 44.45, -75.87 (Mille-Îles)
1904 8,30 Le plus petit parc national du Canada protège une vingtaine des Mille Îles. On y retrouve de nombreuses espèces rares au Canada ainsi qu'une histoire naturelle et humaine complexe[40].
  • Réserve de biosphère de l'arche de Frontenac (2002)[41]
Mont-Revelstoke Mount Revelstoke National Park 1.jpg Colombie-Britannique
51° 06′ N 118° 04′ O / 51.1, -118.07 (Mont-Revelstoke)
1914 259,70 Situé dans la chaîne Selkirk, ce site comprend une portion de la forêt pluviale de l'intérieur ainsi que des prés alpins. On peut y observer le grizzly et le caribou[42].
Mont-Riding RidingMountain 4.jpg Manitoba
50° 53′ N 100° 15′ O / 50.88, -100.25 (Mont-Riding)
1929 2 973,10 Le parc, situé sur l'escarpement du Manitoba, comprend une portion de la forêt boréale située au cœur des prairies manitobaines. On peut y observer le loup, l'orignal, le wapiti et l'ours noir[43].
  • Réserve de biosphère du Mont Riding (1986)[44]
Monts-Torngat Nachvak Fjord Labrador 2008.JPG Terre-Neuve-et-Labrador
59° 26′ N 63° 42′ O / 59.43, -63.7 (Monts-Torngat)
1er décembre 2005 9 700,00 Dans le « lieu habité par les esprits », qui a été visité par les Inuits et leurs prédécesseurs, on rencontre les plus hautes montagnes de l'Est du Canada. On peut y observer des glaciers et des fjords. Il est fréquenté par l'ours blanc, le caribou, l'ours noir et le lièvre arctique[45].
Nááts'ihch'oh (R) Territoires du Nord-Ouest 22 août 2012 4 850
Nahanni (R) Nahanni - VirginiaFalls.jpg Territoires du Nord-Ouest
61° 36′ N 125° 41′ O / 61.6, -125.69 (Nahanni)
1976 30 000,00 Ce site protège une section des monts Mackenzie qui comprend quatre canyons de la rivière Nahanni Sud, la chute Victoria ainsi que des sources thermales. Sa végétation est composée de toundras alpines et de forêts d'épinettes et de peupliers faux-trembles. Il est fréquenté par le caribou, le carcajou et l'orignal[46].
  • Site du patrimoine mondial du parc national Nahanni (1978)[47]
Pacific Rim (R) Pacific Rim National Park.jpg Colombie-Britannique
49° 04′ N 125° 40′ O / 49.07, -125.67 (Pacific Rim)
1970 514,74 Le parc est situé à l'ouest de l'île de Vancouver. Il comprend une forêt pluviale tempérée et une grande diversité de paysages marins. Il est reconnu pour le sentier de la Côte-Ouest, un sentier de 75 km traversant la forêt pluviale[48].
Péninsule-Bruce Grotto.jpg Ontario
45° 14′ N 81° 36′ O / 45.23, -81.6 (Péninsule-Bruce)
1987 154,00 Situé sur l'escarpement du Niagara, le parc comprend un paysage sculpté par l'érosion du calcaire. Il contient 43 des 60 espèces d'orchidées de l'Ontario et des thuyas âgée de plus de 800 ans. Il est fréquenté par l'ours noir, le cerf de Virginie et le massasauga[50].
Pointe-Pelée Point Pelee looking south.jpg Ontario
41° 58′ N 82° 35′ O / 41.97, -82.58 (Pointe-Pelée)
1918 15,20 La pointe Pelée est située à l'extrémité sud du Canada, sur le lac Érié. Malgré sa petite taille, il protège un élément de la forêt carolinienne qui comprend pas moins de 70 espèces d'arbres, 27 espèces de reptiles, 20 espèces d'amphibiens et 370 espèces d'oiseaux. Il s'agit d'un lieu très fréquenté lors des migrations printanière et automnale du papillon Monarque et des oiseaux[52].
  • Site Ramsar de la Pointe Pelée (1987)[53]
Prairies Frenchman River Valley.jpeg Saskatchewan
49° 07′ N 107° 26′ O / 49.12, -107.43 (Prairies)
1988 906,40 Ce parc située à l'extrémité sud de la Saskatchewan protège la prairie mixte. Il est situé à l'endroit ou Sitting Bull a trouvé refuge au Canada après la bataille de Little Big Horn. Le parc protège l'un des écosystèmes les plus menacés du pays, ce qui a amené la réintroduction du putois d'Amérique et du bison[54].
Prince Albert Prince Albert National Park.jpg Saskatchewan
53° 57′ N 106° 22′ O / 53.95, -106.37 (Prince Albert)
1927 3 874,30 Prince Albert est situé au centre de la Saskatchewan et protège une portion de la forêt boréale. Il est connu comme étant l'endroit où Grey Owl a écrit la majorité de son œuvre littéraire. On y retrouve aussi une population de bison ainsi que la seconde colonie de pélicans blancs au Canada[55].
Pukaskwa HorseshoeBayPukaskwaPark23.jpg Ontario
48° 15′ N 85° 55′ O / 48.25, -85.92 (Pukaskwa)
1971 1 877,80 Situé sur la rive Nord-Est du lac Supérieur, le parc protège un élément représentatif de la forêt boréale du bouclier canadien. Le seul parc sauvage de l'Ontario offre une vue panoramique sur le lac Supérieur, le plus grand au monde[56].
Quttinirpaaq Quttinirtaaq 7 1997-08-05.jpg Nunavut
82° 13′ N 72° 13′ O / 82.22, -72.22 (Quttinirpaaq)
16 septembre 1988 37 775,00 Quttinirpaaq est situé au nord de l'île d'Ellesmere et protège un paysage recouvert de calottes glaciaires et une terre désertique à l'exception du lac Hazen et du fjord Tanquary qui sont peuplés d'une flore arctique. Il est fréquenté par l'ours blanc, le caribou de Peary et le bœuf musqué[57].
Sirmilik Byam Martin Mountains 4 1997-08-05.jpg Nunavut
72° 50′ N 80° 35′ O / 72.83, -80.58 (Sirmilik)
19 février 2001 22 107,32 Sirmilik est divisé en trois zones distinctes, soit l'île Bylot, la baie Oliver et la péninsule Borden, les trois étant situés au nord de l'ile de Baffin. Le parc comprend d'importantes colonies aviaires ainsi que d'importantes populations d'ours blanc, de morse et de narval[58].
Terra-Nova NLC TerraNova2 tango7174.jpg Terre-Neuve-et-Labrador
48° 32′ N 53° 55′ O / 48.53, -53.92 (Terra-Nova)
1957 399,90 Située à l'Est de Terre-Neuve, Terra-Nova protège un élément représentatif de la forêt boréale. Le paysage est composé de baies découpées et de collines ondoyantes. On y retrouve aussi 12 des 14 espèces de mammifères de l'île ainsi que 200 espèces d'oiseaux[59].
Tuktut Nogait Hornaday River.jpg Territoires-du-Nord-Ouest
69° 15′ N 122° 01′ O / 69.25, -122.02 (Tuktut Nogait)
1998 18 181,00 Tuktut Nogait protège des toundras ondulantes, des rivières sauvages et des canyons escarpés. Il comprend l'aire de mise bas des caribous de la harde Bluenose de l'Ouest, des loups, des grizzlis et des bœufs musqués. On y retrouve plus de 360 sites archéologiques de la culture de Thulé, ancêtre des Inuits[60].
Ukkusiksalik Sila River & Wager Bay 1996-07-26.jpg Nunavut
65° 30′ N 88° 54′ O / 65.5, -88.9 (Ukkusiksalik)
23 août 1988 20 558,00 Ukkusiksalik est située sur les rives de la baie Wager qui fait 100 km de long. Il protège les eskers, les vasières, les falaises et la toundra côtière autour de cette baie. Cette région fut habitée par les Inuits du XIe siècle aux années 1960 et y ont laissé p500 sites archéologiques[61].
Vuntut Vontut National Park.jpg Yukon
68° 25′ N 139° 47′ O / 68.41, -139.79 (Vuntut)
1995 4 345,00 Vuntut est située sur le territoire de la harde de caribous de la Porcupine. Il protège la plaine d'Old Crow qui sert de lieu de reproduction et d'aire de repos à un demi-million d'oiseaux. On y retrouve aussi la plus grande concentration de grizzlis au monde. Il est situé sur le territoire de chasse des Gwitchins où l'on retrouve des vestiges des clôtures à caribous qu'ils utilisaient pour la chasse[62].
  • Site Ramsar de la plaine d'Old Crow (1982)[53]
Wapusk Polar Bear 2004-11-15.jpg Manitoba
57° 46′ N 93° 22′ O / 57.77, -93.37 (Wapusk)
26 mars 2010[Note 8] 11 475,00 Wapusk est située sur la côte Ouest de la baie d'Hudson, entre Churchill et York Factory. Il protège la plus grande tourbière d'Amérique du Nord ainsi que l'une des plus importantes zone de mise bas de l'ours blanc. On y rencontre aussi l'oie des neiges, le caribou, le loup et l'orignal[63].
Wood Buffalo Wood-Buffalo-NP Salt Plains 98-07-04.jpg Alberta
Territoires du Nord-Ouest
59° 04′ N 113° 16′ O / 59.06, -113.26 (Wood Buffalo)
18 décembre 1922 44 802,00 Wood Buffalo protège le plus grand troupeau sauvage de bison d'Amérique ainsi que le seul lieu connu de reproduction de la grue blanche. Le parc contient aussi une partie du delta Paix-Athabasca, un vaste delta intérieur, des plaines salées, ainsi que des karsts gypseux, le tout situé dans une forêt boréale presque intacte[64].
  • Site du patrimoine mondial du parc national Wood Buffalo (1983)[65]
  • Site Ramsar du delta Paix-Athabasca (1982)[53]
  • Site Ramsar de l'aire de nidification de la grue blanche (1982)[53]
Yoho Wapta Falls 2008.JPG Colombie-Britannique
51° 30′ N 116° 30′ O / 51.5, -116.5 (Yoho)
10 octobre 1886 1 313,10 Située à l'ouest des Rocheuses, Yoho est reconnu pour ses schistes de Burgess, qui présentent des fossiles de la faune du Cambrien. On retrouve aussi dans le parc des chutes, des parois rocheuses, des pics enneigées. Il est fréquenté par le grizzli, l'ours noir, le loup et le carcajou[66].

Sites canadiens[modifier | modifier le code]

Site canadien Emplacement Superficie
km2
Création
Site canadien des Pingos Territoires du Nord-Ouest 1984 16

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le parc a été établi en suite à une entente fédérale-provinciale mais n'a cependant été créé au niveau législatif qu'en 1974.
  2. Le parc a été établi le 13 août 1973 suite à une entente fédérale-provinciale mais n'a cependant été créé au niveau législatif qu'en 2005.
  3. Site du patrimoine haïda
  4. Le parc a été établi en 1988 suite à une entente fédérale-provinciale mais n'a cependant été créé au niveau législatif qu'en 1996.
  5. Le parc national a été établi en 2003 suite à une entente fédérale-provinciale mais n'a cependant été créé au niveau législatif qu'en 2010.
  6. Aussi un lieu historique national
  7. En gestion conjointe avec le parc national de Glacier depuis 1931 sous le nom de parc international de la paix Waterton-Glacier
  8. Le parc national a été établi en 1996 suite à une entente fédérale-provinciale mais n'a cependant été créé au niveau législatif qu'en 2010.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Rapports sur les plans et les priorités 2010-2011: Parcs Canada », sur Conseil du Trésor du Canada (consulté le 20 avril 2010)
  2. « Système de rapport et de suivi des aires de conservation », sur Conseil canadien des aires écologiques (consulté le 7 septembre 2010)
  3. a et b Campbell 2011, p. 3
  4. Luxton 1975, p. 54
  5. Campbell 2011, p. 4
  6. « L'histoire des parcs nationaux du Canada : leur évolution et leur contribution à l'identité canadienne », sur Parcs Canada (consulté le 17 juin 2011)
  7. MacEachern 2011, p. 25
  8. Loi sur les parcs nationaux du Canada,
  9. « Réserve de parc national de l'Archipel-de-Mingan », sur Parcs Canada (consulté le 5 septembre 2010)
  10. « Parc national Aulavik », sur Parcs Canada (consulté le 5 septembre 2010)
  11. « Parc national Auyuittuq », sur Parcs Canada (consulté le 5 septembre 2010)
  12. « Parc national Banff », sur Parcs Canada (consulté le 5 septembre 2010)
  13. a, b, c et d « Parcs des montagnes Rocheuses canadiennes », sur UNESCO Centre du patrimoine mondial (consulté le 23 juin 2010)
  14. « Parc national Elk Island », sur Parcs Canada (consulté le 5 septembre 2010)
  15. « Parc national Forillon », sur Parcs Canada (consulté le 5 septembre 2010)
  16. « Parc national Fundy », sur Parcs Canada (consulté le 5 septembre 2010)
  17. (en) « Fundy », sur UNESCO,‎ 2007 (consulté le 23 juin 2010)
  18. « Parc national des Glaciers », sur Parcs Canada (consulté le 5 septembre 2010)
  19. « Parc national du Gros-Morne », sur Parcs Canada (consulté le 5 septembre 2010)
  20. « Parc national du Gros-Morne », sur UNESCO Centre du patrimoine mondial (consulté le 23 juin 2010)
  21. « Réserve de parc national et site du patrimoine haïda Gwaii Haanas », sur Parcs Canada (consulté le 5 septembre 2010)
  22. « SG̲ang Gwaay », sur UNESCO Centre du patrimoine mondial (consulté le 23 juin 2010)
  23. « Parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton », sur Parcs Canada (consulté le 6 septembre 2010)
  24. « Parc national de l'Île-du-Prince-Édouard », sur Parcs Canada (consulté le 6 septembre 2010)
  25. « Parc national des Îles-de-la-Baie-Georgienne », sur Parcs Canada (consulté le 6 septembre 2010)
  26. (en) « Georgian Bay Littoral », sur UNESCO,‎ 2007 (consulté le 23 juin 2010)
  27. « Réserve de parc national des Îles-Gulf », sur Parcs Canada (consulté le 6 septembre 2010)
  28. « Parc Ivvavik », sur Parcs Canada (consulté le 6 septembre 2010)
  29. « Parc national Jasper », sur Parcs Canada (consulté le 7 septembre 2010)
  30. « Parc national et lieu historique national Kejimkujik », sur Parcs Canada (consulté le 7 septembre 2010)
  31. « Lieu historique national Kejimkujik »,‎ Lieux patrimoniaux du Canada (consulté le 7 septembre 2010)
  32. (en) « Southwest Nova », sur UNESCO,‎ 2007 (consulté le 23 juin 2010)
  33. « Parc national et réserve de parc national Kluane », sur Parcs Canada (consulté le 7 septembre 2010)
  34. « Parc national Kootenay », sur Parcs Canada (consulté le 15 septembre 2010)
  35. « Parc national Kouchibouguac », sur Parcs Canada (consulté le 13 septembre 2010)
  36. « Parc national des Lacs-Waterton », sur Parcs Canada (consulté le 13 septembre 2010)
  37. « Parc international de la paix Waterton-Glacier », sur UNESCO Centre du patrimoine mondial (consulté le 23 juin 2010)
  38. « Waterton », sur UNESCO,‎ 2007 (consulté le 23 juin 2010)
  39. « Parc national de la Mauricie », sur Parcs Canada (consulté le 15 septembre 2010)
  40. « Parc national des Îles-du-Saint-Laurent », sur Parcs Canada (consulté le 6 septembre 2010)
  41. (en) « Frontenac Arch », sur UNESCO,‎ 2010 (consulté le 23 juin 2010)
  42. « Parc national du Mont-Revelstoke », sur Parcs Canada (consulté le 29 septembre 2010)
  43. « Parc national du Mont-Riding », sur Parcs Canada (consulté le 29 septembre 2010)
  44. « Riding Mountain », sur UNESCO,‎ 2007 (consulté le 23 juin 2010)
  45. « Parc national des Monts-Torngat », sur Parcs Canada (consulté le 29 septembre 2010)
  46. « Réserve de parc national Nahanni », sur Parcs Canada (consulté le 17 octobre 2010)
  47. « Parc national Nahanni », sur UNESCO Centre du patrimoine mondial (consulté le 23 juin 2010)
  48. « Réserve de parc national Pacific Rim », sur Parcs Canada (consulté le 17 octobre 2010)
  49. « Clayoquot Sound », sur UNESCO,‎ 2007 (consulté le 23 juin 2010)
  50. « Parc national de la Péninsule-Bruce », sur Parcs Canada (consulté le 17 octobre 2010)
  51. (en) « Niagara Escarpment », sur UNESCO,‎ 2007 (consulté le 23 juin 2010)
  52. « Parc national de la Pointe-Pelée », sur Parcs Canada (consulté le 6 novembre 2010)
  53. a, b, c et d « The Annotated Ramsar List: Canada », sur Convention de Ramsar (consulté le 23 juin 2010)
  54. « Parc national des Prairies », sur Parcs Canada (consulté le 6 novembre 2010)
  55. « Parc national de Prince Albert », sur Parcs Canada (consulté le 6 novembre 2010)
  56. « Parc national Pukaskwa », sur Parcs Canada (consulté le 6 novembre 2010)
  57. « Parc national Quttinirpaaq », sur Parcs Canada (consulté le 8 janvier 2011)
  58. « Parc national Sirmilik », sur Parcs Canada (consulté le 8 janvier 2011)
  59. « Parc national Terra-Nova », sur Parcs Canada (consulté le 8 janvier 2011)
  60. « Parc national Tuktut Nogait », sur Parcs Canada (consulté le 19 janvier 2011)
  61. « Parc national Ukkusiksalik », sur Parcs Canada (consulté le 19 janvier 2011)
  62. « Parc national Vuntut », sur Parcs Canada (consulté le 19 janvier 2011)
  63. « Parc national Wapusk », sur Parcs Canada (consulté le 27 janvier 2011)
  64. « Parc national Wood Buffalo », sur Parcs Canada (consulté le 11 février 2011)
  65. « Parc national Wood Buffalo », sur UNESCO Centre du patrimoine mondial (consulté le 23 juin 2010)
  66. « Parc national Yoho », sur Parcs Canada (consulté le 11 février 2011)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Geographylogo.svg

Les coordonnées de cet article :

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Claire Elizabeth Campbell (dir.), A Century of Parks Canada : 1911–2011, Calgary, University of Calgary Press,‎ 2011, 458 p. (ISBN 978-1-55238-526-5, présentation en ligne)
    • (en) Claire Elizabeth Campbell, « Governing au Kingdom: Parks Canada, 1911–2011 », dans Claire Elizabeth Campbell (Dir.), A Century of Parks Canada: 1911–2011, Calgary, University of Calgary Press,‎ 2011, p. 1–19
    • (en) Allan MacEachern, « M.B. Williams and the Early Years of Parks Canada », dans Claire Elizabeth Campbell (Dir.), A Century of Parks Canada: 1911–2011, Calgary, University of Calgary Press,‎ 2011, p. 21–52
  • (en) Eleanor Georgina Luxton, Banff, Canada's First National Park : a history and a memory of Rocky Mountains park, Banff, Summerthought,‎ 1975, 157 p. (ISBN 0-919934-01-3, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]