Notre-Dame-des-Sept-Douleurs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Notre-Dame-des-Sept-Douleurs (homonymie).
Notre-Dame-des-Sept-Douleurs
Vue du Chemin de l'île à Notre-Dame-de-Sept-Douleurs
Vue du Chemin de l'île à Notre-Dame-de-Sept-Douleurs
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Bas-Saint-Laurent
Comté ou équivalent Rivière-du-Loup
Statut municipal Municipalité de paroisse
Maire
Mandat
Léopold Fraser
2013 - 2017
Constitution 1er janvier 1874
Démographie
Gentilé Verdoyant, e
Population 49 hab. (2014)
Densité 4,2 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 00′ 00″ N 69° 27′ 00″ O / 48.000005, -69.450005 ()48° 00′ 00″ Nord 69° 27′ 00″ Ouest / 48.000005, -69.450005 ()  
Superficie 1 153 ha = 11,53 km2
Divers
Code géographique 12045
Localisation
Localisation de Notre-Dame-des-Sept-Douleurs dans la MRC de Rivière-du-Loup
Localisation de Notre-Dame-des-Sept-Douleurs dans la MRC de Rivière-du-Loup

Géolocalisation sur la carte : Bas-Saint-Laurent

Voir sur la carte administrative du Bas-Saint-Laurent
City locator 14.svg
Notre-Dame-des-Sept-Douleurs

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Notre-Dame-des-Sept-Douleurs

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Notre-Dame-des-Sept-Douleurs


Notre-Dame-des-Sept-Douleurs est une municipalité de paroisse canadienne de moins de 100 habitants située dans l'Est du Québec au Bas-Saint-Laurent. La municipalité est souvent appelée « L'Île Verte » parce que son territoire est composée de l'île Verte dans le fleuve Saint-Laurent, mais, en fait, la municipalité de L'Isle-Verte est située en face sur la berge et n'a rien d'insulaire. Elle a été créée en 1874 par le détachement de la paroisse de La Décollation-de-Saint-Jean-Baptiste qui est aujourd'hui fusionnée à L'Isle-Verte.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la municipalité de paroisse est en l'honneur de Notre-Dame des Douleurs[1]. La municipalité est souvent appelée « L'Île Verte » parce qu'elle est située sur l'île Verte ce qui entraîne de la confusion avec la municipalité de L'Isle-Verte située sur la berge en face de l'île[1]. D'ailleurs, cette variante a été reprise par le conseil de municipal qui officialisa en 1986 le gentilé de Verdoyant et de Verdoyante pour les habitants de la municipalité[1],[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Article connexe : Géographie du Québec.

Le territoire de Notre-Dame-des-Sept-Douleurs correspond à celui de l'île Verte au large de la berge sud du fleuve Saint-Laurent. Elle est située à 240 km au nord-est de Québec et à 460 km au sud-ouest de Gaspé. Les villes importantes près de Notre-Dame-des-Sept-Douleurs sont Rivière-du-Loup à 40 km et La Pocatière à 100 km au sud-ouest ainsi que Trois-Pistoles à 30 km au nord-est. Son territoire couvre une superficie de 11,18 m2[2].

La municipalité de paroisse de Notre-Dame-des-Sept-Douleurs est située dans la municipalité régionale de comté de Rivière-du-Loup dans la région administrative du Bas-Saint-Laurent.

Aperçu de la municipalité de Notre-Dame-des-Sept-Douleurs

Démographie[modifier | modifier le code]

Article connexe : Démographie du Québec.
Population
Année Nombre d'habitants[3],[4].
1996 42
2001 44
2006 62
2011 49

Selon Statistiques Canada, la population de Notre-Dame-des-Sept-Douleurs était de 49 habitants en 2011[5].

2006

La population de Notre-Dame-des-Sept-Douleurs a connu une croissance démographique de 40,9 % entre 2001 et 2006[3]. En effet, la population y était de 44 habitants en 2001[3],[4]. L'âge médian de la population verdoyante est de 51,5 ans[3].

Le nombre total de logements privés dans la paroisse est de 89[3]. Cependant, seulement 35 de ces logements sont occupés par des résidents permanents[3]. Tous les logements de Notre-Dame-des-Sept-Douleurs sont des maisons individuelles[3].

Statistiques Canada ne recense aucun immigrant à Notre-Dame-des-Sept-Douleurs[3]. Toute la population a le français comme langue maternelle[3]. Il n'y a personne qui maitrise l'anglais à Notre-Dame-des-Sept-Douleurs[3]. Statistiques Canada ne recense aucun autochtone à Notre-Dame-des-Sept-Douleurs[3].

Le taux de chômage dans la municipalité était de 0 en 2005[3].

Toute la population de 15 ans et plus de Notre-Dame-des-Sept-Douleurs possède un diplôme d'éducation[3]. 55,6 % de la population a un diplôme de niveau universitaire[3]. Tous les habitants de Notre-Dame-des-Sept-Douleurs ont effectué leurs études à l'intérieur du Canada[3]. Le principal domaine d'étude des Verdoyants est l'éducation[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire de l'île Verte remonte à celle de la seigneurie de l'Île-Verte concédée pour la première fois en 1684[1]. L'île est aussi mentionnée dans les Relations des Jésuites datant de 1663 qui relate que le père Henri Nouvel y séjourne une dizaine de jours à la suite d'un naufrage[1].

La municipalité de paroisse de Notre-Dame-des-Sept-Douleurs est créée par le détachement de la municipalité de paroisse de La Décollation-de-Saint-Jean-Baptiste, plus connue sous le nom de municipalité de paroisse de Saint-Jean-Baptiste-de-l'Isle-Verte, le 18 novembre 1874[1]. Le 18 novembre correspond au jour de la fête de Notre-Dame des Douleurs dans le calendrier liturgique romain[3]. Cependant, l'année 1912 est souvent reconnue comme étant celle de la création de la municipalité puisque c'est le 15 février de cette année que le conseil municipal se réunit pour la première fois[1].

Économie[modifier | modifier le code]

Article connexe : Économie du Québec.

La principale activité économique de Notre-Dame-des-Sept-Douleurs est la pêche[1]. Plusieurs fumoirs à poissons sont présents dans la paroisse[1].

Administration[modifier | modifier le code]

Le conseil municipal de Notre-Dame-des-Sept-Douleurs est composé d'un maire et de quatre conseillers qui sont élus en bloc à tous les quatre ans sans division territoriale[2].

Mandat Fonction Nom[2],[6]
2013 - 2017 maire Léopold Fraser
conseillers
#1 Charles Méthé
#2 Vacant
#3 Léonce Tremblay
#4 Carol Caron

Attraits[modifier | modifier le code]

L'isolement a permis de conserver intact un patrimoine architectural de grande qualité comme le phare de l'île Verte et un paysage rural d'un autre âge qui attirent de plus en plus de touristes.

Vue du phare de l'île Verte situé sur la rive nord de l'île

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h et i Notre-Dame-des-Sept-Douleurs dans Fiche descriptive de la Commission de toponymie du Québec, page consultée le 1er février 2011
  2. a, b, c et d Notre-Dame-des-Sept-Douleurs dans le Répertoire des municipalités du Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire du Québec, page consultée le 1er février 2011
  3. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p et q Notre-Dame-des-Sept-Douleurs dans Profils des communautés de 2006 de Statistiques Canada, page consultée le 1er février 2011
  4. a et b Notre-Dame-des-Sept-Douleurs dans Profils des communautés de 2001 de Statistiques Canada, page consultée le 1er février 2011
  5. Recensement 2011
  6. Conseil municipal sur le site de la municipalité de Notre-Dame-des-Sept-Douleurs, page consultée le 1er février 2011

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Tadoussac, Fleuve Saint-Laurent Les Bergeronnes,
Fleuve Saint-Laurent
Rose des vents
Baie-Sainte-Catherine, Fleuve Saint-Laurent N Fleuve Saint-Laurent, L'Isle-Verte
O    Notre-Dame-des-Sept-Douleurs    E
S
Fleuve Saint-Laurent,
Cacouna