Réserve nationale de faune du Cap-Jourimain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Réserve nationale de faune du Cap-Jourimain
Image illustrative de l'article Réserve nationale de faune du Cap-Jourimain
Phare du Cap-Jourimain
Catégorie UICN IV (aire de gestion des habitats/espèces)
Identifiant 18166
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau du Nouveau-Brunswick Nouveau-Brunswick
Comté Westmorland
Ville proche Moncton
Coordonnées 46° 09′ 18″ N 63° 49′ 12″ O / 46.155, -63.8246° 09′ 18″ Nord 63° 49′ 12″ Ouest / 46.155, -63.82  
Superficie 661,7 ha
Création 25 juin 1980
Administration Service canadien de la faune

Géolocalisation sur la carte : Nouveau-Brunswick

(Voir situation sur carte : Nouveau-Brunswick)
Réserve nationale de faune du Cap-Jourimain

Géolocalisation sur la carte : Canada

(Voir situation sur carte : Canada)
Réserve nationale de faune du Cap-Jourimain

La réserve nationale de faune du Cap-Jourimain (anglais : Cape Jourimain National Wildlife Area) fait partie d'un réseau national canadien composé de 143 zones spéciales réservées uniquement à la faune et protégées par le gouvernement du Canada par des mesures strictes. Elle est située sur l'île de Jourimain dans la partie la plus étroite du détroit de Northumberland, le passage Abegweit, près de Cap Tourmentin au Nouveau-Brunswick. Le Pont de la Confédération l'enjambe pour se rendre à l’Île-du-Prince-Édouard.

Description[modifier | modifier le code]

Cette réserve créée en 1980, comprend une grande variété d'écosystèmes dont des marais salés, des marais d'eau douce et des marais saumâtres. Il y environ 170 espèces d'oiseaux migrateurs qui la fréquente, dont le pluvier siffleur une espèce en voie de disparition. Le paysage côtier y est fragile et changeant. Elle est en partie aménagée et on y retrouve le Centre d'interprétation de la nature Cape Jourimain (CINCJ) qui a été ouvert a officiellement 26 juillet 2002 par l'honorable Marilyn Trenholme Counsell, lieutenante-gouverneure du Nouveau-Brunswick[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La réserve a une superficie de 661,7 ha, dont 334,9 ha sont situés en milieu marin[2]. Elle localisé le long de la route 16, tout juste à l'accès est du pont de la Confédération, qui permet de traverser le détroit de Northumberland vers l'Île-du-Prince-Édouard. Le territoire de la réserve est compris dans celui des district de services locaux de Bayfield, de Murray Corner et de la paroisse de Botsford, tous trois localisés dans le comté de Westmorland.

Le territoire de la réserve est constituée de deux îles, soit l'île Trenholm au centre et l'île Jourimain en périphérie, ainsi que les marais d'eau saumâtre qui relie ces îles au continent. Ces îles sont aussi reliées au à la terre ferme par une chaussée construite durant les années 1960[3].

Le substrat rocheux de la réserve est constitué de deux formations géologiques, soit les formations de Tormentine, qui comprend les îles et la côte et la formation de Richibucto, qui est situé à l'intérieur des terres[4]. La formation de Richibucto est composée de grès orange à gris, de mudstones, de conglomérat et de charbon du Pennsylvanien (entre 318 et 299 millions d'années)[5]. La formation de Tormentine est quant à elle composée de grès rouge, de conglomérat et d'un peu de mudstone. Elle est un peu plus jeune que la formation de Richibucto et une pertie date peut-être du Permien[6].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Agence de promotion économique du Canada atlantique, « Le centre d'interprétation de la nature Cape Jourimain ouvree officiellement ses portes », Communiqués, Gouvernement du Canada,‎ 26 juillet 2002 (consulté le 2008-10-03)
  2. « Système de rapport et de suivi pour les aires de conservation », sur Conseil canadien des aires écologiques (consulté le 27 janvier 2013)
  3. Environnement Canada, « Réserve nationale de faune de Cap-Jourimain »,‎ 31 juillet 2012 (consulté le 27 janvier 2013)
  4. (en) Publications du N. B., « Carboniferous Geology of the Cape Tormentine area (NTS 11 L/04), Westmorland County, New Brunswick »,‎ 2009 (consulté le 27 janvier 2013)
  5. (en) Réseau canadien de connaissances en sciences de la Terre, « Richibucto Formation », Lexique des unités géologiques canadiennes,‎ 2005 (consulté le 27 janvier 2013)
  6. (en) Réseau canadien de connaissances en sciences de la Terre, « Tormentine Formation », Lexique des unités géologiques canadiennes,‎ 2009 (consulté le 27 janvier 2013)