Palais Güell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Palais Güell
Façade du Palais Güell.
Façade du Palais Güell.
Présentation
Nom local Palau Güell
Type Art nouveau
Architecte Antoni Gaudí
Destination initiale Maison familiale d'Eusebi Güell
Propriétaire Députation de Barcelone
Destination actuelle Musée
Protection Classé BIC (1969)
 Patrimoine mondial (1984)
Site web www.palauguell.cat
Géographie
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Catalogne Catalogne
Province Barcelone Province de Barcelone
Commune Barcelone
Localisation
Coordonnées 41° 22′ 44″ N 2° 10′ 27″ E / 41.37884722, 2.17422541° 22′ 44″ Nord 2° 10′ 27″ Est / 41.37884722, 2.174225  

Géolocalisation sur la carte : Barcelone

(Voir situation sur carte : Barcelone)
Palais Güell

Géolocalisation sur la carte : Catalogne

(Voir situation sur carte : Catalogne)
Palais Güell

Géolocalisation sur la carte : Espagne

(Voir situation sur carte : Espagne)
Palais Güell

Le Palais Güell (en catalan : Palau Güell) est l'une des réalisations de l'architecte Antoni Gaudí à Barcelone qui figurent depuis 1984 sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco sous la dénomination « Œuvres d’Antoni Gaudí »[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Eusebi Güell en 1915

Le Palais Güell a été construit entre 1886 et 1891 pour le riche industriel Eusebi Güell[2]. Une des difficultés principales que Gaudí a dû surmonter est l'exiguïté relative du terrain (500 mètres carrés), en plein centre-ville, dans une rue adjacente à la Rambla, la carrer Nou de la Rambla où habitait déjà la famille Güell. Il a donc organisé certaines pièces sur plusieurs niveaux, tirant même parti de la terrasse où il a disposé vingt cheminées de conduits ou de ventilation, de formes extravagantes et de tailles différentes, recouvertes de céramique[3] ; elles font également office de bouches d'aération et puits de lumière.

La façade de l'immeuble, délibérément austère contrairement à un intérieur somptueux, s'orne de deux curieuses portes cochères à voûtes paraboliques, ornées de grilles en fer forgé aux dessins complexes. Ces portes ont d'ailleurs fait débat à l'époque de par leur originalité.

L'intérieur est organisé autour d'un vestibule central qui s'élève jusqu'à la coupole parabolique, percée d'ouvertures en forme d'étoiles qui diffusent la lumière à l'intérieur. La coupole est surmontée d'une lanterne d'une hauteur de 15 mètres de forme conique, recouverte de pierre sablonneuse vitrifiée. Quatre claire-voies, s'élançant à partir de la terrasse et en forme d'arc parabolique, servent à éclairer la coupole et à ventiler le grenier. Les arcs paraboliques encadrent également les portes fermées par des grilles qui permettent aux occupants d'observer l'extérieur sans être visibles. Les tympans des portes en fer forgé incorporent les initiales d'Eusebi Güell.

La distribution des pièces se divise en un sous-sol, un rez-de-chaussée, un étage noble, deux étages supérieurs et une terrasse. Les pièces sont isolées des bruits de la rue. La sous-sol et le rez-de-chaussée servent pour les chevaux et les voitures. L'étage noble est réservé à la vie sociale, tandis que les étages supérieurs sont privés, la famille au deuxième et le personnel au troisième.

Gaudí conçoit une façade dépouillée et rectiligne en pierre calcaire. Seule la tribune de l'étage noble se démarque. Elle supporte la seule décoration de la façade (outre les portes et les garde-corps), des sculptures en forme de fleur.

Protection[modifier | modifier le code]

Eusibi Güell ne vit au palais que 20 ans avant de s'installer au parc Güell. Le palais est vendu en 1945 à la députation de Barcelone à la condition de n'être jamais détruit ou modifié[4].

Le Palais Güell fait l’objet d’un classement en Espagne au titre de bien d'intérêt culturel depuis le 24 juillet 1969 sous le n° RI-51-0003821[5].

Depuis 1984, il est inscrit, conjointement avec six autres œuvres d'Antoni Gaudí, au Patrimoine mondial de l'Unesco. Ils « témoignent de la contribution créative exceptionnelle de Gaudí au développement de l’architecture et des techniques de construction à la fin du XIXe et au début du XXe siècle »[1].

Postérité[modifier | modifier le code]

Le bâtiment a servi de lieu de tournage en 1975 pour le film Profession : reporter avec Jack Nicholson et Maria Schneider.

Galeries[modifier | modifier le code]

Cheminées[modifier | modifier le code]

Intérieur[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Œuvres d’Antoni Gaudí », sur whc.unesco.org, Unesco (consulté le 3 mars 2014)
  2. (ca) « Palau Güell », Gran Enciclopèdia Catalana.
  3. (es) Joan Bassegoda i Nonell, Pere Vivas et Ricard Pla, Gaudí : todas las obras, Minorque, Triangle Postals,‎ 2007, 128 p. (ISBN 978-84-8478-278-0), p. 33
  4. Ricardo Regàs, Antoni Gaudi, éditions Dosde arte Ediciones, 2011, p. 57.
  5. Base BIC du ministère espagnol de la Culture sous le nom Palacio Güel

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]