Parc Güell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Parc Güell
Entrée du parc Güell
Entrée du parc Güell
Présentation
Période ou style Art nouveau
Architecte Antoni Gaudí
Date de construction 1900 - 1914
Destination initiale quartier résidenciel, cité-jardin
Propriétaire Mairie de Barcelone
Destination actuelle Parc et jardin public
Protection liste du patrimoine mondial de l'UNESCO
Géographie
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Catalogne
Province Barcelone
Commune d'Espagne Barcelone
Localisation
Coordonnées 41° 24′ 50″ N 2° 09′ 10″ E / 41.41376111, 2.152769444 ()41° 24′ 50″ Nord 2° 09′ 10″ Est / 41.41376111, 2.152769444 ()  

Géolocalisation sur la carte : Barcelone

(Voir situation sur carte : Barcelone)
Parc Güell

Le parc Güell est l'une des réalisations de l'architecte catalan Antoni Gaudí à Barcelone qui figure sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Il fut édifié entre 1900 et 1914. Les architectes José Antonio Martínez Lapeña et Elías Torres l'ont restauré de 1984 à 1993. Cette restauration a donné lieu à des polémiques notamment concernant l'habillage en céramique du banc de forme ondulée de la terrasse du Parc Güell.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ce devait être à l'origine une cité-jardin que son mécène, Eusebi Güell, lui avait demandé d'édifier sur une colline du Sud de la ville (El Carmel). Conçue sur le modèle anglais (son nom initial était Park Güell et non Parque Güell), elle devait comporter une chapelle et en tout 60 maisons. Mais le coût de construction augmenta dans de telles proportions que seules furent achevées trois maisons et le parc de Antoni guell. Ce dernier devint propriété de la ville de Barcelone en 1923. Le parc Güell est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco en 1984 pour sa contribution au développement de l'architecture et des techniques de construction à la fin du XIXe siècle et au début de XXe siècle.

Description[modifier | modifier le code]

Trencadis décorant un mur

Gaudí s'est efforcé de conserver le relief naturel et, laissant libre cours à son imagination, a produit une œuvre originale tout en courbes qui s'intègre à la nature et la reproduit, les colonnes des allées simulant par exemple des troncs d'arbres. Le parc Güell est avant tout un jardin, seules quelques constructions à l'intérieur du parc y ont été achevées comme par exemple les deux maisons en forme de champignon encadrant l'entrée. Une fois le portail passé, le visiteur se trouve devant des escaliers avec des îlots-fontaine au centre, en particulier l'emblématique fontaine en forme de salamandre. En haut de ces escaliers on accède à la Salle Hypostyle aux cent colonnes, qui n'en compte en fait que 84. Les colonnes du parc sont construites de telle sorte que l'eau s'écoule autour d'elles et soit récupérée dans des réservoirs pour permettre l'arrosage gratuit et écologique des jardins ainsi que l'alimentation des fontaines. En longeant la salle, le visiteur arrive sur la place centrale avec le plus long banc ondulé du monde. Ce banc est remarquable: assis dans une boucle, on est à la fois dans un espace intime et ouvert sur les voisins et sur la place, lieu de rencontres très apprécié.

Au centre du parc se trouve une salamandre multicolore faite de mosaïque. La place initialement prévue pour un marché qui n'a jamais été établi attire de nombreux marchands à la sauvette.

Le trencadis - une technique de mosaïque utilisant des morceaux cassés et dépareillés de faïence ou de verre de couleur - est abondamment utilisée sur les bâtiments, les fontaines, le banc principal et d'autres constructions du parc.

Les monuments du calvaire imitant un talayot ont été construits sur l'emplacement prévu pour la chapelle. Le Calvaire qui est le plus haut point de la colline se compose de trois croix dont la plus grande représentant Jésus. Elles sont disposées en direction des points cardinaux.

Gaudí a construit une série de viaducs à marcher dans le parc qui sont également assez larges pour le passage des voitures.

La maison-musée de Gaudí, dans le parc Güell a été construite par Francesc Berenguer, un collaborateur de Gaudí. Gaudí y vécut ses dernières années. Ce musée comprend une importante collection d’œuvres de Gaudí et de certains de ses employés. Ce musée est réparti sur trois étages dont deux consacrés à Gaudí. Au rez-de-chaussée se trouvent une exposition de meubles conçus par Gaudí pour les maisons Batlló et Calvet et au premier étage le bureau et la chambre de l'artiste.

Visiter le Parc[modifier | modifier le code]

Le parc est ouvert tous les jours mais il est payant. Depuis le 25 octobre 2013, l'accès à la zone allant de l'entrée principale à l'esplanade est payante[1], en fait, la partie monuments de Gaudí. Il est néanmoins possible d'apercevoir les monuments depuis les hauteurs du parc et l'entrée principale.

Il est plus facile d'y accéder par bus que par métro, les stations de métro étant assez éloignées. La plus proche est Vallcarca, à 10 minutes de marche avec un escalator sur la partie de la montée la plus abrupte. Le parc permet d'avoir un joli panorama sur la ville entière de Barcelone.

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (ca) Eduardo Rojo Albarrán, Antoni Gaudí, aquest desconegut : el Park Güell, Llar del Llibre : Llibres de la Frontera, Barcelone, 1986, 198 p. (ISBN 84-85709-53-5)
  • (es) José Maria Carandell et Pere Vivas (phot.), Park Güell : utopía de Gaudí, Triangle Postals, Menorca, 1999, 126 p. (ISBN 84-89815-64-X)
  • (es) Jose Antonio Martínez Lapeña et Elías Torres, Park Güell, Editorial Gustavo Gili, Barcelone, 2002, 87 p. (ISBN 84-252-1796-2)
  • (fr) « Le parc Güell, Barcelone » in Caroline Holmes, Folies et fantaisies architecturales d'Europe (photographies de Nic Barlow, introduction de Tim Knox, traduit de l'anglais par Odile Menegaux), Citadelles & Mazenod, Paris, 2008, p. 184-187 (ISBN 978-2-85088-261-6)
  • Barcelone
  • Parc Güell

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]