Lanterne (architecture)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lanterne.
coupe et élévation de la lanterne du Panthéon de Paris.

Un lanterneau est une tourelle ajourée, souvent garnie de colonnettes, surmontant un dôme éclairant un édifice par le haut.
On parle dans le cas d'une petite lanterne de lanternon ou de lanterneau[1]. Le lanternon est une structure de plan carré ou rectangulaire, percée de fenêtres, de forme plutôt élancée, tandis que le lanterneau est d'une forme basse[2].

Une tour-lanterne est une tour ajourée et percée de fenêtres, surmontée d'une coupole, d'un toit ou d'une flèche en charpente ou en pierre, qui s'élève à la croisée du transept d'une église.

Dans l'architecture religieuse musulmane, une lanterne ou un lanternon est un édicule qui forme souvent la partie terminale d'un minaret[3],[4].

Pendant la Renaissance française, les lanternes ont couronné des escaliers (exemple : Château de Chambord) ou couronné des massifs d'arc-boutant[réf. nécessaire].

Les lanternes font également référence à l'élément d'angle de certains immeubles du type haussmannien.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Pierre Chabat, Dictionnaire des termes employés dans la construction, Paris, Ve A. Morel et Cie,‎ 1881.
  2. Vocabulaire de l'architecture, principes d'analyse scientifique, Ministère des Affaires culturelles, Paris, Imprimerie nationale, 1972.
  3. Paul Sebag, La Grande Mosquée de Kairouan, éd. Delpire, Paris, 1963, p. 118
  4. Georges Marçais, L'architecture, Volume 1 de L'architecture : Tunisie, Algérie, Maroc, Espagne, Sicile, éd. A. Picard, 1926, p. 210