Nœud lunaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les nœuds lunaires sont les points de l'orbite de la Lune où elle traverse l'écliptique, la trajectoire du soleil dans le ciel.

Les nœuds lunaires sont les points de l'orbite de la Lune où elle traverse l'écliptique, la trajectoire du soleil dans le ciel. Le point où elle traverse l'écliptique depuis l'hémisphère céleste sud vers l'hémisphère nord s'appelle nœud ascendant ; celui où elle le traverse depuis l'hémisphère nord vers l'hémisphère sud s'appelle nœud descendant.

Description[modifier | modifier le code]

L'intervalle de temps qui sépare deux passages de la Lune au même nœud de son orbite s'appelle la révolution draconitique. Draconitique, car dans l'astronomie antique, les nœuds lunaires nord et sud étaient appelés respectivement la tête et la queue du dragon : le symbolisme du dragon lapon ou du dragon oriental des Chinois, Perses ou Indiens le montre dévorant la lune (évocation de l'éclipse lunaire)[1].

La révolution draconitique vaut 27,21 jours moyens, ou plus précisément 242 mois draconitiques correspondent à 6585,36 jours, soit 18 ans et des poussières... La révolution draconitique, ou mois draconitique, est plus courte que le mois sidéral car les nœuds se déplacent dans le sens opposé au mouvement lunaire.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. François Noel, Dictionnaire de la fable, Éditions Le Normant, 1823, p. 498