Saint-Calixte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saint-Calixte
Saint-Calixte
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Lanaudière
Comté ou équivalent Montcalm
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Louis-Charles Thouin
2009 - 2017
Constitution 1er juillet 1855
Démographie
Gentilé Calixtien, ienne
Population 5 934 hab. (2011)
Densité 40 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 57′ 00″ N 73° 51′ 00″ O / 45.950005, -73.85000545° 57′ 00″ Nord 73° 51′ 00″ Ouest / 45.950005, -73.850005  
Altitude Min. (Hôtel de ville) 179 m – Max. (Saint-Calixte-Nord) 364 m
Superficie 14 768 ha = 147,68 km2
Divers
Fuseau horaire EST (UTC-5)
Indicatif +1 450
Code géographique 63055
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Saint-Calixte

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Saint-Calixte

Saint-Calixte est une municipalité canadienne du Québec. Elle est située plus précisément dans la région de Lanaudière (14) et dans la MRC de Montcalm. Saint-Calixte, fondé le 1er juillet 1855, a été nommé ainsi en l'honneur du défunt pape et évêque de Rome, Calixte Ier. La ville est entourée par les montagnes des Laurentides et son principal cours d'eau est la rivière Beauport.

Le Lac Cristal est situé dans le territoire de la municipalité.

Historique[modifier | modifier le code]

Le territoire de Saint-Calixte est issu du démembrement d'une partie de la paroisse de Saint-Lin. En 1855, la municipalité du canton de Kilkenny est constituée. Cette toponymie viendrait du fait que les premiers calixtiens étaient d'origine irlandaise. En 1877, le bureau de poste ouvre ses portes sous le nom de Saint-Calixte-de-Kilkenny. C'est en 1954 que la municipalité reçoit son nom actuel[1].

Conçue par l'architecte Adolphe Lévesque[2], l'église en pierre dont l'intérieur est de style gothique fut inaugurée en 1885[3]. Le premier curé de Saint-Calixte a été Louis-Joseph-Isaac Martel, de 1853 à 1855[4], précédé de Jean-Romuald Paré, missionnaire, de 1851 à 1853[5]. Le curé actuel est Wilson Ramirez-Angel[6]. Raymond Gravel a été prêtre-curé à Saint-Calixte de 1994 à 1997[7], il est connu pour son engagement auprès des policiers et des pompiers.

Les armoiries de la municipalité de Saint-Calixte ont été créées dans les années 1960 par le Collège canadien des armoiries. La devise de cette municipalité est Firmamentum est Dominus timentibus eum qui signifie Dieu est un appui à ceux qui le craignent[3].

En 1994, le secteur Beaulac qui faisait partie de la municipalité de Saint-Calixte est annexé à la municipalité de Chertsey[8].

Fondée en 1997, la Régie de la police de Montcalm est abolie en 2001, la Sûreté du Québec la remplace sur le territoire[9].

Population[modifier | modifier le code]

Langue[modifier | modifier le code]

En 2011, selon le recensement de la population, 94,5 %[10] des habitants de Saint-Calixte ont le français pour langue maternelle.

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

Année de recensement Nombre d'habitants
2011[11] 5 934
2006[12] 5 687
2001[13] 4 912
1996[13] 4 681
1961[14] 974
1951[15] 970
1941 835
1931 790
1921 859
1911 827
1901 925
1891 1 002
1881 1 234
1871 1 297

Attraits[modifier | modifier le code]

Situé à environ 50 minutes de Montréal, Saint-Calixte[16] est un endroit de villégiature grâce à ses paysages champêtres, ses forêts, ses montagnes et collines ainsi que ses nombreux lacs. On y retrouve plusieurs chalets saisonniers mais aussi de nombreux résidents à l'année.

On compte deux campings à Saint-Calixte: le Camping du circuit et, depuis 2013, le Camping et parc d'amusement Atlantide.

Liste non exhaustive des lacs navigables ou non navigables sur le territoire de Saint-Calixte :

  • lac Beaudry
  • lac Bécaud
  • lac Bob
  • lac Brien
  • lac Cristal
  • lac des Artistes
  • lac des Quatre Saisons
  • lac des Rochers
  • lac Desmarchais
  • lac Desnoyers
  • lac Dodon
  • lac Duffy
  • lac Dufour
  • lac Duplessis
  • lac Lavoie
  • lac Levasseur
  • lac Notre-Dame-des-Monts
  • lac Opéra
  • lac Pinet
  • lac Raymond
  • lac Ricard
  • lac Rond
  • lac Siesta
  • lac Vert

Climat[modifier | modifier le code]

Valeurs moyennes des différents paramètres météo pour Saint-Calixte. L'échantillonnage des données représentées est de 30 ans.

Météo Saint-Calixte (juin 2014)
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc.
Température minimale moyenne (°C) −18,5 −17,1 −10,4 −2,1 5,6 11 13,3 12,4 7,5 1,7 −4,8 −14,1
Température moyenne (°C) −13,1 −11 −4,7 3,2 11,5 16,5 18,9 17,6 12,3 6 −1,3 −9,4
Température maximale moyenne (°C) −7,6 −4,9 1 8,4 17,4 22 24,3 22,9 17,1 10,2 2,3 −4,6
Record de froid (°C)
date du record
−40
1965
−41,7
1972
−33,3
1980
−22,2
1969
−6,7
1974
−0,6
1980
3,9
1965
1,1
1976
−5
1980
−9
1988
−25,6
1978
−36,5
1993
Record de chaleur (°C)
date du record
10
1973
12,5
1994
18,5
1990
29,5
1990
33,3
1962
33,3
1964
35
1988
36,1
1975
30,5
1983
26,1
1979
16,7
1975
13
2001
Précipitations (mm) 94 71 87 86 95 115 104 103 104 101 102 102
Source : Statistiques Météomédia Saint-Calixte[17]


Politique[modifier | modifier le code]

Municipale[modifier | modifier le code]

Les maires de Saint-Calixte[18] :

Nom Parti Mandat Remarque
Louis-Charles Thouin Union pour le changement 2009-2017 élu par acclamation en 2013[19]
Martin St-Pierre Parti Action citoyens(nes) 2005-2009[20]
Jacques Ouellette Équipe Jacques Ouellette 2002-2005 modifié en 2005 pour Vision Saint-Calixte[21]
Clément Charest Parti gestion démocratique 1994-2002

Provinciale[modifier | modifier le code]

Saint-Calixte fait partie de la circonscription électorale de Rousseau. Depuis 2009, le député provincial est Nicolas Marceau élu sous la bannière du Parti québécois. Son prédécesseur est François Legault (1998-2009) du Parti québécois.

Fédérale[modifier | modifier le code]

Sur la scène fédérale, Saint-Calixte fait partie de la circonscription électorale de Montcalm et l'actuelle députée, élue en 2011, est la néo-démocrate Manon Perreault. Son prédécesseur est Roger Gaudet (2002-2011) du Bloc québécois.

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir


Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Chertsey Rawdon Rose des vents
Saint-Hippolyte N Sainte-Julienne
O    Saint-Calixte    E
S
Sainte-Sophie Saint-Lin–Laurentides Saint-Esprit

Références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Gouvernement du Québec, « Saint-Calixte », Répertoire des municipalités, sur Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire

Liens externes[modifier | modifier le code]