Martelange

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Martelange
L'église
L'église
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Luxembourg Province de Luxembourg
Arrondissement Arlon
Bourgmestre Daniel Waty (UC)
Majorité UC
Sièges
UC
Gérons Autrement
PS
10
6
3
1
Section Code postal
Martelange 6630
Code INS 81013
Zone téléphonique 063
Démographie
Gentilé Martelangeois(e)
Population
– Hommes
– Femmes
Densité
1 767 (1er janvier 2014)
50,08 %
49,92 %
60 hab./km2
Pyramide des âges
– 0–17 ans
– 18–64 ans
– 65 ans et +
(1er janvier 2013)
22,80 %
60,47 %
16,73 %
Étrangers 9,26 % (1er janvier 2013)
Taux de chômage 15,05 % (octobre 2013)
Revenu annuel moyen 12 982 €/hab. (2011)
Géographie
Coordonnées 49° 49′ 58″ N 5° 44′ 22″ E / 49.83283, 5.7395849° 49′ 58″ Nord 5° 44′ 22″ Est / 49.83283, 5.73958  
Superficie
– Surface agricole
– Bois
– Terrains bâtis
– Divers
29,67 km2 (2005)
17,13 %
74,02 %
5,09 %
3,76 %
Localisation
Situation de la commune dans l'arrondissement d'Arlon et la province de Luxembourg
Situation de la commune dans l'arrondissement d'Arlon et la province de Luxembourg

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Martelange

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Martelange
Liens
Site officiel martelange.be

Martelange (luxembourgeois: Marteleng[1]/Mârtelengen[2]/Maartel[3], allemand: Martelingen, wallon: Måtlindje) est une commune francophone de Belgique située en Région wallonne dans la province de Luxembourg, ainsi qu’une localité où siège son administration.

De 1830 à 1947, Martelange fut un des hauts lieux de l'industrie de l'ardoise qui a aujourd'hui totalement disparu.

Le village est connu pour la route nationale 4 qui le traverse et fait office de frontière avec le Grand-Duché de Luxembourg. Le long de celle-ci, côté luxembourgeois, se trouvent bon nombre de station services qui sont la caractéristique de l'endroit, bien qu'elles se trouvent donc sur le territoire de Rombach, le village luxembourgeois jouxtant Martelange et avec lequel elle forme un continuum bâti.

Un événement rendit le village tristement célèbre en août 1967: la catastrophe de Martelange qui fit 22 morts et 47 blessés.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune fait partie du Pays d'Arlon, région où la langue vernaculaire traditionnelle est le luxembourgeois. Elle fait également partie de l’Ardenne, contrairement à la majeure partie du Pays d’Arlon.

La commune et le village sont traversés par la Sûre, un affluent de la Moselle, ainsi que par la route nationale 4 joignant le Sud du pays à la capitale.

Localités[modifier | modifier le code]

La commune ne compte pas de section, hormis Martelange qui est aussi le centre administratif de la commune du même nom. Néanmoins, les villages de Grumelange et Radelange ainsi que les hameaux de La Folie, Neuperlé et La Roche Percée font partie de la commune.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

La commune est délimitée à l’est par la frontière luxembourgeoise qui la sépare du district de Diekirch.

Communes limitrophes de Martelange
Fauvillers
Léglise Martelange Rambrouch
Habay Attert

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Martelinga (768), Martilinges (817), Martelenges (1330), Martelenge (1373 et 1602).

Histoire[modifier | modifier le code]

Mai 1940[modifier | modifier le code]

Le 10 mai 1940 (pendant la Seconde Guerre mondiale) débute la campagne des 18 jours, qui voit notamment les Allemands envahir le Luxembourg et la Belgique. Leurs troupes de la 1re Panzerdivision, qui viennent de traverser le Luxembourg tôt dans la matinée, franchissent la frontière à Martelange à h 45, où se trouve la 4e compagnie du IIe bataillon du 1er régiment de Chasseurs ardennais, qui vient de détruire les ponts sur la Sûre[4]. Ce peu de défense force les avant-gardes allemandes à attendre des renforts, qui débordent alors les positions belges[4]. Leurs occupants, dont la mission était de réaliser les destructions pour gêner l'avancée allemande, se replient alors, laissant plusieurs prisonniers ainsi que quatre tués[4].

Un monument a été érigé pour commémorer ce fait d'armes. Il représente l'emblème du régiment, un sanglier en position d'attaque, mais il n'est pas facile à découvrir car il se dresse le long d'un coude de l'ancienne route où l'on ne passe plus guère depuis la modernisation de la nationale 4.

La catastrophe d'aout 1967[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Catastrophe de Martelange.

Le 21 août 1967, Martelange est le théâtre d'une terrible catastrophe qui fera 22 morts et 47 blessés. Un semi-remorque immatriculé en France en provenance des Pays-Bas via Bastogne, rate son virage et verse sur le pont de la Sûre. La cargaison de 47 000 litres de GPL explose et provoque plusieurs incendies ravageant une dizaine de maisons[5],[6].

Économie[modifier | modifier le code]

La frontière[modifier | modifier le code]

Une vieille borne frontière de 1843

La localité est traversée par la nationale 4 reliant Bruxelles à Arlon puis Luxembourg. La route fait office de frontière avec le Luxembourg (Haut-Martelange et Rombach dans la commune de Rambrouch) au niveau de Martelange. Étant donné la différence de fiscalité importante sur l'essence, le tabac et les alcools, le côté oriental de la route, luxembourgeois, accueille de nombreuses stations-service vendant aussi d'autres produits à faible fiscalité luxembourgeoise, une zone sportive en bas de ville avec : football, tennis, espace détente, pêche, théâtre, frites, buvette...

Sur le Haut-Martelange, il y a qu'une station qui revend sous statut luxembourgeois mais sur sol belge[7].

La frontière belgo-luxembourgeoise à la « maison rouge » (Belgique à droite)

Une autre histoire est due à la frontière qui passait au milieu de l'établissement Maison rouge. Les personnes se déplaçaient d'un côté à l'autre car l'heure de fermeture du café ou du bistro était différente en Belgique et au Grand-Duché. La frontière a été déplacée le long de la route pour résoudre le problème[Quand ?].

Transports en commun[modifier | modifier le code]

La commune est notamment desservie par le bus 1011 Liège - Bastogne - Arlon - Athus.

Jumelage[modifier | modifier le code]

La commune est jumelée avec :

Démographie[modifier | modifier le code]

La population totale de la commune est d’environ 1 600 habitants pour une superficie totale de 29,67 km², ce qui donne une densité de population d’environ 54 habitants par km².

Le graphique suivant reprend la population résidente au 1er janvier de chaque année[9].

Sécurité et secours[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de la zone de police Arlon/Attert/Habay/Martelange pour les services de police, ainsi que de la de la zone de secours Luxembourg pour les services de pompiers. Le numéro d'appel unique pour ces services est le 112.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Luxemburger Wörterbuch (Buchdruckerei P. Linden, Luxemburg 1950-77).
  2. Wörterbuch der luxemburgischen Mundart (Luxemburg 1906)
  3. Zesummegestallt vum Henri Leyder-Lëtzebuerger Marienkalender 1997-iwwerschaft 3/2011.
  4. a, b et c Jean-Yves Mary, Le Corridor des Panzers, t. I, Bayeux, Heimdal,‎ 2009, p. 81.
  5. RTL-TVI, « Martelange rend hommage à ses morts », sur http://www.rtl.be/info, RTL Info,‎ 26 août 2007 (consulté le 21 octobre 2012)
  6. RTBF, « Journal télévisé 21/8/1967 (Accident à Martelange) », EU SCREEN (consulté le 21 octobre 2012)
  7. Voir (nl) borne no 165
  8. Déplacement en Bourgogne - Bussières
  9. « Chiffres de la population résidente au 1er janvier, par année 1990‑2010 », sur le site de l’INS (consulté le 11 janvier 2011).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]